• 4 commentaires
  • " A moi, comte, deux mots. "

    Ou non, un seul !

    Très bonne journée et gros bisous. Annick

    Un dernier effort ... LES POCHES PLEINES DE MOTS. texte de Paul BERGESE illustré par sa fille Titi BERGÈSE ... la poésie, comme un peu de soie, comme un peu de soi vers l'autre.

     


    2 commentaires
  • En octobre, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A, c'est à dire ceux n'ayant exercé aucune activité, a diminué de 20.500 personnes.

    Mais le nombre de chômeurs ayant une activité réduite (inscrits à ce titre en catégorie B et C) s'est nettement accru en octobre.

    En octobre, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A (n'ayant exercé aucune activité) a diminué de 20.500 personnes. Pour le ministère du Travail, c'est le signe que l'inversion de la courbe du chômage, promise pour la fin d'année, «se dessine». Et le communiqué du ministère de signaler que le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A en est baisse de 3500 par mois en moyenne sur les trois derniers mois, alors qu'il augmentait en moyenne de 5500 au troisième trimestre et de 33.070 au premier trimestre.

     

    Recul ponctuel du chômage en octobre

     

    Reste que d'autres indicateurs montrent que le redressement du marché du travail est encore très fragile en France. Les reprises d'emplois déclarées ont stagné en octobre. Ce sont les radiations administratives qui, elles, ont bondi, touchant 11.000 personnes de plus en octobre (le ministère précise toutefois que cette série est erratique). Autre signe, Pôle emploi a collecté en octobre moins d'offres d'emplois durables. Ce sont les offres de postes temporaires (de un à six mois) et occasionnels (moins d'un mois) qui ont augmenté. Dernier indice, le nombre de chômeurs ayant une activité réduite (inscrits à ce titre en catégorie B et C) s'est nettement accru en octobre. Cela vaut aussi pour les jeunes, ce qui relativise la diminution du nombre de moins de 25 ans inscrits en catégorie A. Dit autrement, des chômeurs sans aucune activité ont trouvé des petits boulots.

    Pour le ministère, cette hausse du nombre de chômeurs en activité réduite est «aussi un signe de reprise d'activité, d'intérim et de CDD: l'enjeu des prochains mois sera de transformer ces activités réduites en emplois plus durables». De fait, sans cela, il n'y aura pas d'inversion pérenne de la courbe du chômage: les chiffres continueront de varier au mois le mois, comme depuis cet été.

    Problème: les économistes ne pensent pas que la croissance économique sera suffisante en 2014 pour permettre des créations des postes de longue durée. Voilà pourquoi ils ne croient pas à une inversion durable de la courbe du chômage.

    Un chômage qui reste un fléau en France. En octobre, le pays comptait 5,18 millions de personnes inscrits à Pôle emploi en catégorie ABC (un chiffre en hausse de 39.600, du fait du bond des chômeurs en B et C). L'ancienneté moyenne dans le chômage a encore grimpé en octobre, pour atteindre 505 jours.

     


    1 commentaire
  • L’Est de la France se démarque pour ses traditionnels marchés de Noël. La Lorraine mais aussi l’Alsace surfent sur la tradition pour tirer leur épingle du jeu. La Belgique, l’Allemagne et le Luxembourg en profitent aussi…

    Nancy (du 22 novembre au 24 décembre)

    La cité ducale se pose des questions sur l’avenir de son marché de Noël. Mais les nancéiens ne manqueront jamais le rendez-vous du vin chaud et des gourmandises de fin d’année. La patinoire sur la place Charles III sera ouverte jusqu’à la fin des vacances scolaires de Noël. Le sapin de Noël quant à lui se dresse au cœur de la magnifique Place Stanislas au cœur d’un quartier classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les 7 et 8 décembre, le temps fort du mois de décembre s’articule autour des fêtes de la Saint-Nicolas. Spectacle pyrotechnique et grande parade attendent petits et grands.

    Les autres marchés de Noël lorrains :

    Colmar (du 22 novembre au 31 décembre)

    Epinal (du 29 novembre au 24 décembre)

    Metz (du 24 novembre au 24 décembre)

    Strasbourg (du 29 novembre au 31 décembre)

    Pour plus d' info :

    http://www.loractu.fr/metz/5565-les-marches-de-noel-a-ne-pas-manquer-dans-l-est-.html


    1 commentaire
  • Effectivement c'est cocasse ! Comme son emplacement n'est pas précisé, une enquête s' imposait !

    Et, on trouve autre chose ...

     

    C' est donc bien un fake !

    Remarquez que je n'ai rien contre les fakes, mais n'est-ce pas mieux lorsqu'ils s'assument en tant que tel ?


    votre commentaire