• Italie : Ippo, le zonkey ...

    Mi-âne, mi zèbre : Ippo a vu le jour en juillet en Italie. Ce zonkey, le troisième exemplaire seulement au monde (les deux autres vivent aux Etats-Unis et en Chine), est né des amours entre une ânesse de l'Amiata et un zèbre qui ont trouvé refuge, comme une centaine d'autres animaux, chez un horticulteur de Florence qui accueille des animaux confisqués ou maltraités.


    Mi-âne, mi-zèbre : le 3è "zonkey" du monde est... par lemondefr


    2 commentaires
  • Serge, le lama dans un tram à Bordeaux ...

    L'animal, dérobé dans un cirque franco-italien mercredi et aperçu dans un tramway, a été récupéré jeudi.


    Les photos de Serge, le lama du tram bordelais... par Gentside

    Serge, le lama dérobé mercredi dans un cirque franco-italien à Bordeaux et aperçu dans un tramway, "va bien", assure le directeur du cirque cité par Sud Ouest. L' animal avait été dérobé par cinq jeunes sous l'emprise de l'alcool. Appelé par le service d'ordre de Keolis, qui gère le réseau de transports en commun de l'agglomération, le directeur a pu le récupérer jeudi matin. Le lama a pu faire son show l'après-midi même. "C'est la première fois que ce genre d'incident nous arrive", explique le directeur. Les passagers du tramway ont dû se dire la même chose.


    votre commentaire
  • Gérard de Villiers, Son Altesse Sérénissime, est mort

    L'écrivain Gérard de Villiers, auteur de la saga de romans d'espionnage SAS, est mort hier à l'âge de 83 ans, selon un message sur Twitter de son avocat Eric Morain.

    Me Morain a précisé à l'AFP : "Il avait souhaité que son décès soit annoncé comme cela".

    Christine de Villiers, l'épouse de l'auteur et dirigeante des éditions Gérard de Villiers, a confirmé la disparition. "En mai on lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas avec des métastases au foie" a-t-elle indiqué par téléphone à l'AFP. "Les dernières semaines il était conscient mais très fragile. Il n'avait pas supporté la chimiothérapie", ajoute Christine de Villiers. "C'est exactement la mort qu'il ne voulait pas".

    «Du journalisme romancé»

    Début février, le New York Times l'avait consacré comme "l'auteur de romans d'espionnage qui en savait trop". Il venait de passer dix jours en Afghanistan, théâtre de ses deux SAS à venir, les 198 et 199es de la série. Gérard de Villiers déclarait récemment ignorer le nombre exact de livres vendus depuis 1965 et la publication de SAS à Istanbul, le premier de la série mettant en scène son altesse sérénissime (SAS) le prince Malko Linge : "Sans doute entre 120 et 150 millions tous pays confondus", avançait-il.


     –

    Quelques couvertures de SAS.

    Gérard de Villiers était le fils de Jacques Deval, auteur de théâtre et cinéaste d'avant-guerre. Sous son pseudonyme devenu célèbre, il gérait une entreprise dont il était à la fois le patron, le cadre, le spécialiste en marketing et la main-d'œuvre. En juin 2010, il reconnaissait volontiers au Figaro : «Oui, j'ai fondé une PME qui réalise 8 millions d'euros de chiffre d'affaires.»

    Gérard de Villiers, Son Altesse Sérénissime, est mort

    Gérard de Villiers chez lui en 2007. (Photo Patrick Kovarik. AFP)

    Pour expliquer le succès de ses livres, il disait : «C'est du journalisme romancé, une sorte de photo instantanée d'un pays sur le plan géopolitique. J'écris une histoire ancrée dans la réalité.»


    votre commentaire
  • Le temps que je fasse mon montage, la pluie s' est arrêtée ...

    Tant mieux !

    Aujourd' hui, nous sommes le 1 er novembre 2013.

    On a souvent tendance à confondre la fête de la Toussaint ( le 1er novembre ) et le jour des Morts ( le 2 novembre ). C' est la raison pour laquelle certains considèrent la Toussaint comme une fête triste alors qu' elle doit être joyeuse !

    Le premier novembre, l’Eglise célèbre tous le saints du ciel, connus ou inconnus. C’est une grande fête célébrée dans la joie, qui nous invite à réaliser que nous sommes, nous aussi, destinés à devenir saints. {#}

    Et le 2 novembre, chaque famille est invitée à prier pour ses morts.

     

    " La Toussaint ", tableau de Justin Bastien-Lepage ( 1858 - 1884 ) pour illustrer ce dicton : " A la Toussaint, commence l' été de la Saint-Martin. "

    Pourquoi ? Car dans la période de Saint-Martin (11 novembre), les températures montent souvent quelques jours. {#}

    Très bonne journée à tous et gros bisous. Annick


    7 commentaires