• Réveillon à deux, en ce qui nous concerne !

    Repas de galas sans excès pour arriver jusqu' à minuit ...

    Et j' embrasserais Guy à défaut d' avoir trouvé du gui pour cette occasion !

    Bon réveillon de la Saint - Sylvestre

    Bonne soirée à tous et à l' année prochaine.

    Annick


    4 commentaires
  • Jingle Bells (litt. « Tintez Clochettes ») est une chanson américaine écrite par James Pierpont (1822 - 1893) et publiée la première fois en 1857.

    C'est l'un des chants de Noël les plus connus dans le monde. Il fut notamment interprété par Elvis Presley, Carl Perkins, Jerry Lee Lewis et Johnny Cash le 4 décembre 1956, dans le cadre de ce qu'on a appelé The Million Dollar Quartet.


    TINO ROSSI "Vive le vent" par Ultra_White_Forever

    Elle a été adaptée en français par Francis Blanche en 1948, sous le titre Vive le vent. Cette adaptation est très populaire en France et a été interprétée par plusieurs chanteurs, comme Dalida et Mireille Mathieu. Le groupe Onkel Tom l'a également reprise dans son 4 èmeAlbum sorti en 2000 (Ich Glaub' Nicht an den Weihnachtsmann), parodiant des chants de Noël. Plus récemment, en 2002 et en 2005, ce titre a été repris par Thierry Gali, a été remixé par le chanteur Basshunter en version techno, et interprété dans une version plus pop par le chanteur MIKA en 2011.


    votre commentaire
  • Les vœux présidentiels du 31 décembre sont prononcés le 31 décembre par le président de la République française au cours d'une allocution télévisée à l'occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre et du passage à la nouvelle année, diffusée à la télévision française.

    De façon générale, cette allocution télévisée annuelle est prononcée au palais de l'Élysée, siège de la présidence de la République et résidence officielle du chef de l'État à Paris. Les vœux présidentiels permettent ainsi au président de la République de faire le point sur la situation économique, politique et sociale de l'année écoulée, de faire part de sa vision globale de la France et du monde et de ses souhaits pour l'année à venir.

    Depuis de nombreuses années, ce rendez-vous présidentiel face aux Français fait figure d'évènement incontournable de la vie politique française.

    La tradition des vœux présidentiels ne s'est réellement établie qu'au début de la Ve République avec le président de la République, Charles de Gaulle, qui, chaque année, proposait aux Français, un bilan complet de l'année déroulée et faisait part de ses souhaits à l'intention de l'année à venir.

    Auparavant, sous la IVe République, la présentation des vœux officiels était une tradition tenue par le président du Conseil des ministres, sans toutefois que cela soit systématique, le président de la République ne s'exprimant qu'occasionnellement pour cette circonstance, et pas nécessairement le 31 décembre : par exemple, le président Auriol présentait ses vœux le 6 janvier 1949, quand son successeur, le président Coty le faisait le 26 décembre 1956).

    Faits marquants

    • Vœux 1968 : première retransmission en couleurs, 1967 étant l'année du passage du noir et blanc à la couleur sur la Deuxième chaîne.
    • Vœux 1976 : le président Valéry Giscard d'Estaing y associe son épouse Anne-Aymone. Cette scène, qui se présente autour d'une cheminée où le feu crépite est une première pour la première dame de France, à qui il est offert, pour la première fois de l'histoire de la République, de s'adresser quasi-officiellement aux Français. Il s'agit de l'unique fois où une première dame de France exprime ses vœux à la nation. Aucune autre première dame de France n'a représenté directement ses vœux à la nation avec le président de la République.
    • Vœux 1982 : François Mitterrand instaure le drapeau français et le sous-titrage pour les sourds et malentendants.
    • Vœux 1989 : François Mitterrand présente ses vœux à la nation depuis Strasbourg. Dès lors, le drapeau européen figure à côté du drapeau français dans toutes les allocutions présidentielles.
    • Vœux 1995 : François Mitterrand présente les derniers vœux de son mandat et confirme par une phrase qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de 1995 : « l'an prochain, ce sera mon successeur qui vous exprimera ses vœux ». La phrase, « Je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas », est restée célèbre : elle est généralement interprétée comme une référence religieuse, la seule expression d'une conviction religieuse d'un président de la République française.
    • Vœux 2007 : pour la première fois sont inscrits le lieu et la date des vœux en haut et à gauche de l'écran : « L'Élysée, le 31 décembre 2006 ». Jacques Chirac ne laissera rien paraître quant à sa décision de se représenter à l'élection présidentielle de 2007.
    • Vœux 2008 : pour ses premiers vœux, Nicolas Sarkozy est en direct, avec en haut de l'écran l'inscription « En direct de l'Élysée ». N'étant plus en direct pour les vœux de l'année d'après (vœux 2009), il est inscrit « Palais de l'Élysée ».
    • Vœux 2010 : Nicolas Sarkozy présente ses vœux à la télévision et en direct, sur le site officiel de l'Élysée.
    • Vœux 2011 : Nicolas Sarkozy présente également ses vœux sur Dailymotion.
    • Vœux 2012 : pour ses premiers vœux comme président de la République, François Hollande avait choisi la salle des fêtes du Palais.
    • Vœux 2013 : 10 minutes montre en main. François Hollande a prononcé ce mardi soir 31 décembre des "vœux de combat" pour 2014, ainsi que l'avait promis l'Elysée, avec au cœur de son message, l'emploi et la volonté de convaincre du bien-fondé de la voie suivie, en dépit d'une inversion de la courbe du chômage très incertaine et d'une croissance atone.

                        

    • Vœux 2014 : changement de forme. Contrairement au 31 décembre dernier, où François Hollande apparaissait devant l'Elysée, le président de la République présentera ses vœux pour 2015 depuis son bureau.

    La photo des derniers réglages techniques ce mercredi matin dans le bureau présidentiel a été tweetée par iTélé, suscitant aussitôt des réactions critiques ou moqueuses...


    votre commentaire
  • Il est traditionnel d'envoyer ses cartes de voeux de la mi-décembre à la mi-janvier (Au-delà, cela sent l'oubli !).
    Cette fourchette est valable pour la France.

    Dans les pays anglo-saxons, il est bien vu de les envoyer avant Noël : les cartes de fin d'année ont pour objectif de présenter les voeux, mais aussi de souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année.

    Mais, certains superstitieux ( dont je fais partie ! ) considèrent que cela porte malheur de souhaiter une bonne année avant le début de celle-ci. Il est alors de bon ton d’attendre le 1er janvier avant de souhaiter la nouvelle année. Par ailleurs, il est commun de considérer que l’on se souhaite la nouvelle année durant le mois de janvier tout entier, et de préférence la première fois que l’on reprend contact en cette nouvelle année.

    Le calendrier grégorien étant le calendrier légal de la plupart des pays du monde, on peut considérer que l’on peut souhaiter des voeux de nouvel an (par exemple par un simple « bonne année ») à partir du 1er janvier légal, sans tenir compte des considérations religieuses.

    Eventuellement, on pourra spécialiser des voeux de nouvel an pour certains interlocuteurs, notamment certains orthodoxes appliquant le calendrier julien (on fêtera le nouvel an julien le 14 janvier du calendrier grégorien).

    On pourra éventuellement aussi fêter le nouvel an du calendrier chinois (fêté entre le 21 janvier et le 20 février inclus), calendrier traditionnel et religieux chinois sans cours légal aujourd’hui, mais qui a une incidence dans le monde entier du fait notamment de l’astrologie chinoise qui lui est associée. En Occident, l’astrologie chinoise étant associée à la superstition plutôt qu’à une religion, il n’y a pas, a priori, de contre-indication concernant les voeux du nouvel an chinois.

    En d’autres termes, on souhaitera une « bonne année » entre le 1er janvier et le 31 janvier, sans précipitation, mais aussi sans tarder, bref, à la première occasion venue.


    1 commentaire
  • Sydney vient d'inaugurer mercredi le passage de la planète à l'an 2015 dans une profusion d'effets pyrotechniques, faisant fi des craintes d'attaques "terroristes" dans une ville toujours sous le choc d'une prise d'otages meurtrière.

    De Hong Kong à Londres, de New York à Rio de Janeiro, des millions de personnes vont célébrer les douze coups de minuits à grands renforts de feux d'artifice, de concerts et de spectacles de lumière.

    A Paris, les Champs-Elysées accueilleront pour la première fois un grand spectacle visuel, avec la projection d'une vidéo sur l'Arc de Triomphe illustrant l'art de vivre parisien et qui fera la part belle aux sujets environnementaux. Il faut rappeler que la capitale française va accueillir fin 2015 la conférence internationale sur le climat !

    Réveillon à travers le monde : l'année 2015 a déjà commencé ...

    Pour fêter le passage à 2015, la Mairie de Paris organise pour la première fois une fête magique au pied de l'un des ses monuments les plus emblématiques, l'Arc-de-Triomphe. Le 31 décembre, de 23 heures à 1 heure du matin, les Champs-Elysées deviendront piétons et un spectacle vidéo sera projeté sur l'Arc-de-Triomphe. Le lendemain, à partir de 14h, les Champs-Elysées accueilleront également une grande parade festive.

    http://www.paris.fr/accueil/accueil-paris-fr/passez-votre-nouvel-an-sur-les-champs-elysees/rub_1_actu_152023_port_24329

    Pour ceux qui ne seront pas à Paris, à  voir sur :

    http://www.earthcam.com/world/france/paris/?cam=eiffeltower_hd


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires