• A l' issue d'un superbe match, la Nouvelle-Zélande a conservé son titre en remportant cet après-midi la finale de la 8e édition de la Coupe du monde en battant l'Australie (34-17).

    Jamais nation n’a été sacrée deux fois d’affilée et n’avait compté trois titres mondiaux à son palmarès. Ce double record est désormais la propriété de la Nouvelle-Zélande, au terme d’une fantastique finale remportée, samedi à Twickenham, face à l'Australie ( 34 17 ).

    Les All Blacks sont «imblackables», dans le sillage de leurs vétérans Richie McCaw, Dan Carter et Ma’a Nonu. 
     
    Excepté leur but de pénalité à la 14e, les Australiens ont subi la première période dans des proportions incroyables en terme de domination territoriale (75-25). Mais le plus impressionnant, c’est bien le rythme impulsé par les All Blacks dans le jeu : aucun temps mort, des séquences spectaculaires, des tours de passe-passe, autour de Carter et de Nonu à leur meilleur niveau. Sans l’effort au sol de la troisième ligne Hooper-Pocock-Fardy, les All Blacks auraient pu inscrire deux essais supplémentaires dans cette première période, avant celui de Nehe Milner-Skudder juste avant la mi-temps (39e, 16-3).

    En seconde période, le match s'est équilibré. Après l’essai de Nonu (42e), les All Blacks bénéficiaient de dix-huit points d’avance (21-3) mais le carton jaune infligé à l’arrière Ben Smith (52e) pour un plaquage dangereux allait permettre aux Australiens, en supériorité numérique, d’inscrire deux essais coup sur coup (53e, 64e). Mais la maîtrise néo-zélandaise se matérialisait par un drop signé Dan Carter, des 40 m face aux poteaux (70e, 24-17), avant de sceller ce succès historique d’un but longue portée (75e, 27-17). Absent lors de la finale 2011 remportée par les All Black à Auckland au détriment de la France (8-7), le futur Racingman a été l’un des artisans de ce deuxième titre d’affilée, une première dans l’histoire du trophée.
     
    On gardera pour l’anecdote l’ultime essai néo-zélandais (79e), signé Barrett, au terme d’un contre de 80 mètres. Essai transformé par ? Carter ! Comme un point final au bout d’un magnifique chapitre.

    Richie McCaw soulève la coupe Webb Ellis


    2 commentaires
  • Ah, la joie de retrouver le Mont Teide ...

    Vous ne voyez pas ?

    Moi, non plus !

    De retour, hier après-midi, nous n' avons eu le droit qu'à des averses dont certaines très violentes ...

    D' ailleurs, le voyage s' est déroulé sans pb jusqu' à un quart d' heure de l' arrivée. Le commandant de bord nous a demandé d' attacher nos ceintures ! J' ai compris pouquoi car les mouvements de l' appareil, même s' ils étaient contrôlés, étaient un peu  chaotiques et le contact avec le sol, un peu rude !

    Ce qui me console, c' est qu' il pleut aussi sur Lanzarote ! Nous avons eu le temps d' en profiter .... des paysages à couper le souffle, des rencontres aussi inattendues qu ' agréables ... Je ferais des reportages par la suite mais, il y a tant à dire ! yes


    1 commentaire
  • Le soleil est revenu ... alors, excursion : La Fundación César Manrique

    La casa-museo de Cesar Manrique est située à Haria, au Nord de l'île, dans la vallée des 1000 palmiers. Il s' agit de la maison personnelle de l'artiste, dans laquelle il vécu ses dernières années, après avoir abandonné à sa fondation, sa maison du Taro de Tahiche, où il ne pouvait plus être créatif. Grâce au travail réalisé par la fondation Cesar Manrique, nous pouvons maintenant y accéder.


    4 commentaires
  • Adults Only ? J e n' ai pas l' esprit mal placé mais cela m' a surprise !

    J' ai vite compris que les enfants étaient exclus du séjour ! Cela nous a vite plu car nous avons des souvenirs malencontreux avec notre séjour à Los Cristianos, l' an dernier avec cette marmaille bruyante et impolie qui agissait avec la bénédiction des parents ! GRRR beurk

    Ici, rien de tout cela et même si la clientèle est d' un certain âge, il y des jeunes couples !

    Ce matin, nous avons changé de chambre car la première était mal placée et très bruyante !

    Si on mettait à la terrasse, les gens avaient vue sur nous ... Pas agréable, du tout !

    Toujours est-il que la chambre est bien !

    Barceló Teguise Beach Adults Only  

    Barceló Teguise Beach Adults Only  

    Et là, le jaccusi est en hauteur puisque nous sommes au 3ème étage sans vis-à-vis proche et sans circulations des vacanciers !

    Barceló Teguise Beach Adults Only  

    Barceló Teguise Beach Adults Only  

    Après le jacuzzi, le repos avant d' aller manger ...

    Barceló Teguise Beach Adults Only  

    Avant d' aller à une séance de réflexologie en fin d' après-midi !


    4 commentaires
  • Arrivée à Lanzarote

    Que dire de l'avion ?

    A l' heure ... un bon point !

    En revanche ...
    A bord, le personnel était aimable. Nous avons eu des petits bonbons et une barre chocolatée. Aucune distraction hormis le magazine en espagnol.
    La place pour les jambes était rudimentaire mais les sièges étaient confortables.

    Après 50 mn de vol, nous sommes arrivés à Lanzarote ...

    Et voici les premières photos prises en vol !

    Arrivée à Lanzarote

    Comme j' étais mal placée, cela ne donne pas grand chose !

    On verra au retour ...

    Arrivée à Lanzarote

    Arrivée à Lanzarote

    Arrivée à Lanzarote

    Arrivée à Lanzarote

    23 ° mais une bonne averse alors que nous allions sortir nous dégourdir les jambes...

    Suite : demain ...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires