• 3 200 euros en jet privé pour faire Paris-Le Havre

    3 200 euros en jet privé pour faire Paris-Le Havre

    Nicolas Sarkozy plombe la com' de l'UMP. Voilà des semaines que le directeur général du parti, Frédéric Péchenard ainsi que le trésorier Daniel Fasquelle s'échinent à présenter le congrès qui se tiendra samedi 30 mai comme "le moins cher de la République". Une opération de communication visant à présenter le parti comme économe, proche des Français dans cette période de crise. Tout sauf bling-bling, en somme. Mais aussi pour ne pas creuser la dette du mouvement qui ne roule pas sur l'or ces dernières années.

    Mais, le Petit journal de Canal + a dévoilé mercredi soir une séquence qui fait polémique. On y apprend que l’homme politique a fait Paris-Le Havre en jet privé pour assister à un meeting mardi dernier.

    Au lieu de prendre la voiture, ce qui aurait coûté une quarantaine d’euros à l’UMP, Nicolas Sarkozy a préféré réserver un jet pour « des raisons logistiques » et « parce que le train et la voiture sont plus fatigants », a expliqué le parti.

    Sauf que ce voyage coûte la modique somme de… 3200 euros !

    Cela va totalement à l’encontre des propos du trésorier de l’UMP qui avait déclaré au JDD que leur congrès serait « loin des grands shows chauds à l'américaine » car « on n'a pas le budget et ce ne serait pas compris par les Français ».

    Le trésorier du parti, Daniel Fasquelle, évoque une situation "archi exceptionnelle" et s'en sort par une pirouette :

    " Nous avons réalisé bien plus que 3.200 euros d’économies depuis qu’il est président ! " ????

    Des économies qui financent, souligne-t-il, les dépenses engendrées par le congrès. 

    Budgétées initialement 450.000 euros, les festivités qui se tiendront samedi 30 mai à Paris, coûteront finalement "entre 500.000 euros et 550.000 euros" en raison de l'affluence des militants, précise le député à l'"Obs", car "il a fallu rajouter une tente et un écran géant".

    Concernant la mue du mouvement pour devenir "les Républicains", la facture s'élève à 60.000 euros, la moitié pour le dépôt du nom et l'autre pour les changements d'affichage (façade du siège, pupitres) et de site internet.

    "C'est très raisonnable", se félicite le trésorier, qui insiste sur le fait que l'ensemble de ces dépenses sont "financées par les économies réalisées". L'élu se félicite aussi du "succès" de la collecte de dons lancée consécutivement au changement de nom.  

    Derrière l'opération de com, persistent de vraies difficultés financières pour l' UMP. En juillet dernier, l'audit demandé par le triumvirat des anciens Premiers ministres (François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin) avait révélé une dette de 74,5 millions d'euros.

    « On s' approche del Día de las Islas CanariasRoland-Garros : Alizé Cornet attendait ça depuis 11 ans »

  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mai 2015 à 09:03

    sans voix ! moi qui diminue mais visites chez mes enfants par économie ????????

    a bientôt

    une personne que la vie politique dégoûte

    lyly

    2
    Samedi 30 Mai 2015 à 17:19

    Chassez le naturel, il revient au galop....la preuve !

    Un petit bonsoir en passant

    Amicalement

    Robert cool

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :