• 39e festival du cinéma américain de Deauville

    Le 39e festival du cinéma américain de Deauville (Calvados) s'est ouvert vendredi en présence de Michael Douglas et Steven Soderbergh, acteur et réalisateur du film d'ouverture "Ma vie avec Liberace", ovationnés lors de la cérémonie d'ouverture. 14 concourrent pour le Grand prix du jruy, présidé par Vincent Lindon, avec à ses côtés la chanteuse Lou Doillon et l'écrivain Jean Echenoz.

    On les attend cette année pour la 39e édition du Festival du cinéma américain de Deauville 2013 : Cate Blanchett, Nicolas Cage, John Travolta, Larry Clark et Gale Anne Hurd - chacun aura droit à son hommage.

    Comptez également sur Jamie Foxx, Channing Tatum et Roland Emmerich qui viendront présenter en avant-première "White House Down", de Roland Emmerich ; Michael Douglas, Steven Soderbergh et Matt Damon pour "Ma vie avec Liberace" et qui, à cette occasion, recevront des hommages amplement mérités.

    Le jury de cette édition fastueuse est présidé par Vincent Lindon et également composé de Lou Doillon, Jean Echenoz, Pierre Lescure, Bruno Nuytten, Rebecca Zlotowski. Le jury de la fondation Cartier de Valérie Donzelli (présidente), Laurence Arné, Vincent Lacoste, Géraldine Maillet, Woodkid.

    En compétition, il sera possible au Festival de Deauville de découvrir quelques merveilles remarquées au dernier Festival de Cannes comme "All Is Lost" de J.C. Chandor avec Robert Redford en solitaire ; "Blue Ruin", de Jeremy Saulnier ; "Fruitvale Station", de Ryan Coogler ; "Les Amants du Texas", de David Lowery ; "We are what we are", de Jim Mickel...

    Hors-compétition, des avant-premières prestigieuses : le formidable "Blue Jasmine", de Woody Allen (avec une Cate Blanchett, au-delà des superlatifs); "Joe", de David Gordon Green (avec un Nicolas Cage métamorphosé) ; ou encore "Wrong Cops", de Quentin Dupieux (avec Marilyn Manson, Eric Judor et Grace Zabriskie - impossible de faire un casting plus Lynchien).

    Le film de clôture, longtemps tenu secret, sera quant à lui Le Transperceneige, de Bong Joon Ho adaptation de la bande dessinée culte de Jacques Lob, Benjamin Legrand et Jean-Marc Rochette avec Ko Asung, Jamie Bell, Chris Evans, Ed Harris, John Hurt, Octavia Spencer ou encore Tilda Swinton.

    On notera également une leçon de cinéma dispensée par Steven Soderbergh animée par Nicolas Saada.

    Stars et hommages :

    Parmi les films en compétition son attendus "Fruitvale Station" de Ryan Coogler (Grand prix du jury au festival de Sundance 2013), "All is lost", deuxième film de J. C. Chandor avec Robert Redford, ou "Shérif Jackson", deuxième film de Logan et Noah Miller avec Ed Harris.

    Concourent également à Deauville "Blue caprice" du Français et New-Yorkais d'adoption Alexandre Moors sur la genèse de la violence aux Etats-Unis, "Night Moves" de Kelly Reichardt, en compétition également à La Mostra de Venise qui s'ouvre mercredi, ou "Short term 12" de Destin Cretton, trois fois primé à Locarno.

    Un hommage sera rendu à l'acteur, chanteur, danseur et producteur américain John Travolta, dont les festivaliers pourront revoir bon nombre de films. Il vient également présenter le film "Killing Season" de Mark Steven Johnson, avec également Robert de Niro, qui doit sortir prochainement en France.

    Le festival rendra aussi hommage à Nicolas Cage qui présentera lundi "Joe" de David Gordon Green, hors compétition à Deauville mais en compétition à Venise.

    Cate Blanchett, oscarisée en 2005 pour "Aviator", présentera samedi "Blue Jasmine" de Woody Allen (hors compétition), avant sa sortie en France le 25 septembre.

    L'acteur Forest Whitaker ("Good morning Vietnam", "Ghost Dog") foulera les planches de Deauville samedi et Jamie Foxx ("Django Unchained", de Quentin Tarantino) est attendu dimanche.

    Le réalisateur Larry Clark, dont tous les films seront proposés, est annoncé jeudi 5 septembre.

    Parmi les documentaires, Deauville propose "Dancing in Jaffa" de Hilla Medalia, sur un projet de faire danser ensemble enfants palestiniens et israéliens, ou encore "Inequality for all" de Jacob Kornbluth, sur Robert Reich, l'ancien secrétaire au Travail sous Bill Clinton, et sa conviction que l'accroissement des inégalités salariales est l'une des menaces les plus graves pour l'économie et la démocratie.

    Enfin en clôture Deauville offrira "le Transperceneige", adaptation au cinéma de la bande dessinée éponyme par le Sud-Coréen Bong Joon-Ho. Le film doit sortir le 30 octobre en France. Ce sera l'une de ses premières projections hors de Corée du Sud.

    « A lire par tous les blogueurs qui passeront sur ce site !Je ne connaissais pas le Street Fishing, ou pêche en ville ! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :