• 7-1 : l'Allemagne fait voler en éclats le rêve brésilien

    Hier soir, la Nationalmannschaft n’a pas fait dans la demi-mesure ! Tout au long d’une mélodie saccadée de 90 minutes, l’orchestre de Joachim Löw a sorti son marteau à sept reprises, pour crucifier le Brésil. La réduction du score, volée par Oscar, restera anecdotique.

    7-1 : l'Allemagne fait voler en éclats le rêve brésilien

    L’Allemagne entre dans la légende

    L’Histoire retiendra cette Blitzkrieg. En l’espace de vingt minutes (10e, 23e, 24e, 26e, 29e), l’Allemagne a tutoyé les Dieux du football. 14 tirs, 12 tirs cadrés, 7 buts. Le Real Madrid de 1960, vainqueur de la Coupe des Champions face à l’Eintracht Francfort (7-3), salue d’un sourire ironique les hommes de Joachim Löw. Telle l’Espagne ante-Mondial 2014, cette Mannschaft entre dans la légende, digne héritière de Gerd Müller, Franz Beckenbauer et Löthar Matthaüs.

    Qu’ils remportent ou non cette Coupe du Monde, l’Allemagne 2014 a l’apanage des grandes équipes, celles qui, imprévisibles, offrent deux visages, tout en assurant l’essentiel : la victoire. Brillante face à des supposés ogres (Portugal, 4-0 ; Brésil, 7-1), quelconque face à des équipes a priori anodines (Algérie, 2-1 ; États-Unis, 1-0).

    Tapi dans l’ombre, Thomas Müller surgit aux instants où on l’attend le moins. Impérial, Manuel Neuer n’a pas besoin de se coucher pour effectuer un arrêt et s’aventure (très) loin de sa ligne de but. Glorieux, Miroslav Klose consacre sa légende, en devenant face à la Seleçao le meilleur buteur de l’Histoire des Coupes du monde avec seize réalisations.

    Un traumatisme pour la nation jaune et verte

    Bien sûr, ce Brésil, humilié par l’Allemagne et incitant au malaise, n’est pas un grand Brésil. Julio César n’a pas gagné la guerre des goals, Fred et Bernard ont tout de joueurs de belote. Les observateurs ergoteront sur les absences de Neymar et de Thiago Silva, en oubliant que le football demeure un sport collectif. D’autres débattront sur les méfaits de la mondialisation du football, cause de l’érosion du savoir-faire brésilien depuis une dizaine d’années.

    La symbolique du score d’hier soir restera à jamais un traumatisme pour la nation jaune et verte. National pour les supporters, individuel pour les joueurs de la Seleçao. L’avenir s’annonce obscure pour les victimes de la plus grande démonstration de l’Histoire du football. Les psychologues appelés au chevet de l’équipe du Brésil par Luiz Felipe Scolari vont avoir du travail. Si une thérapie existe, elle prendra des mois, des années, pour expier cette funeste soirée.

    Le Brésil était le printemps, l’Allemagne l’hiver

    Lorsque l’on restreint notre regard au seul Mineirao, l’arène de Belo Horizonte, la sensation d’avoir vécu un moment d’histoire subsiste, tels ces instants, rares, dont les souvenirs se transmettent oralement de génération en génération. Le Brésil était le printemps, l’Allemagne l’hiver. Le blizzard a soufflé, imposant à la nuit auriverde une certaine tonalité. La tempête, ou le ballet, a duré 90 minutes.

    Lorsque l’on exhumera, un soir venu, la malle aux souvenirs, on y trouvera un trésor, gravé d’un score. Les images reviendront. Toni Kroos hilare. Thomas Müller insaisissable. David Luiz en errance. Neymar à l’hôpital.

    Les Brésiliens pouvaient difficilement imaginer pire scenario. 64 ans après le Maracanazo et la défaite concédée face à l’Uruguay lors de la ‘finale’ 1950, la Seleçao a pourtant à nouveau touché le fond, sombrant 7-1 face à l’Allemagne en demi-finale de sa Coupe du monde. Une défaite aux allures d’humiliation qui vaut au Brésil de battre des records dont elle se serait bien passée.

    Ce qu' il faudra retenir :

    - Jamais le Brésil n’avait concédé une défaite aussi large en Coupe du monde, le précédent record datant de 1998 et de la finale perdue face à la France (3-0). La Seleçao n’avait également jamais encaissé autant de buts en Coupe du monde, sa pire performance du genre remontant à 1938 lorsqu’elle avait encaissé 5 buts tout en dominant la Pologne 6-5.

    - Pire, jamais le Brésil n’avait enregistré une telle défaite, si ce n’est en septembre1920 lorsque la Seleçao s’était inclinée 6-0 face à l’Uruguay lors de la Copa America organisée au Chili

    - Aucune équipe n’avait encaissé une telle défaite en demi-finale d’une Coupe du monde. Le précédent record datait de 1954 et du revers 6-1 enregistré par l’Autriche face à l’Allemagne. Tous matches confondus, le record absolu est détenu par la Hongrie et la Yougoslavie, la première ayant battu le Salvador 10-1 en 1982 et la Corée du Sud 9-0 en 1966 et la seconde le Zaïre 9-0 en 1974.

    - Le Brésil est la première équipe à encaisser cinq buts en seulement 29 minutes lors d’un match de Coupe du monde. Seules deux équipes avaient concédé cinq buts au cours de la première période, la Suisse face à l’Autriche en 1954 (après avoir mené 3-0 et Haïti face à la Pologne en 1974. Sur une période, le record est en revanche détenu par le Salvador qui avait encaissé 7 buts après la pause face à la Hongrie pour s’incliner 10-1.

    - Grâce aux sept buts passés au Brésil, l’Allemagne est devenue l’équipe à avoir inscrit le plus de buts en Coupe du monde, devançant désormais le Brésil avec 223 buts marqués contre 221. Si l’Allemagne est également l’équipe à avoir disputé le plus de matches (105), le Brésil est toujours celle qui en a gagné le plus.

    - Deux semaines après avoir rejoint Ronaldo en égalisant face au Ghana, Miroslav Klose est devenu le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde. Avec 16 buts à son compteur, l’attaquant allemand devance Ronaldo (15) et son compatriote Gerd Müller (14).

    « Coucou les amis ...Les 15 clefs de l' amitié ... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 08:57

    Bonjour , j'espère que tu vas bien .... je suis pas trop foot mais c'est une raclée pour le Brésil ...

    bisous et a bientôt ....

     

    2
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 10:45

    Les pauvres brésiliens c'est un choc pour le pays et ils l'ont démontré cette nuit, cette fête est un fiasco pour ce peuple qui a tant dépensé d'argent, c'est toujours une question de fric. Je ne suis pas fan de foot non plus préférant le Tour de France et le Tennis.

    Merci pour cet article complet

     

    Nadine 

    3
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:11

    Bonjour Annick, les brésiliens n'ont rien pu faire contre l'équipe allemande !... Attendons ce soir pour savoir qui jouera contre les allemands en finale... Bon mercredi, gros bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:57

    bonjour Annick

    c'est certain cette défaite va faire parler et risque d'avoir de lourdes conséquences sociales dans le pays. mais fallait pas rêver l'allemagne est bien plus forte et ce depuis le début de cette coupe du monde j'en avais fait mon favori hier soir mais de là à voir un 7 à 1 ... va y avaoir du changement dans l'équi^pe et le staf après cette compèt..

    ici temps gris, cet aprem je vais m'entrainer à la pétanque, t'inquiète je ne fais pas encore la marseillaise, trop fort pour moi  mdr.

    bisou

    et bonne journée

    amitié

    mimi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :