• Euro 2016 :  J - 100

    Réjouissez-vous, amateurs de foot ... et profitez-en bien car

    les Français vont payer trois fois l'Euro !

    - payer directement une première fois pour l'investissement,

     - payer indirectement une deuxième fois en renonçant aux impôts de l'UEFA (la fédération européenne qui organise cette compétition et la Ligue des Champions) comme  l' a annoncé le Ministre des Sports

    - et payer une troisième fois pour voir les matchs à la télé en étant obligé de prendre un abonnement à BeIn Sports.

    Euro 2016 :  J - 100

    Cet Euro 2016 débutera le vendredi 10 juin et se terminera le dimanche 10 juillet. Il y aura au total 51 matchs. Cette phase finale du 15eme Championnat d'Europe des Nations revient en France pour la troisième fois de son histoire. La Belgique et l'Italie sont les deux seules autres nations à avoir organisé la compétition plus d'une fois.

    Pour la première fois, 24 équipes vont disputer cette phase finale. Ces 24 équipes sont réparties en six groupes de quatre. Les six vainqueurs, les six deuxièmes et les quatre meilleurs troisièmes joueront les 8es de finale. Ensuite la compétition passera au format de l'élimination directe. L'équipe qui jouera la finale aura disputé sept matchs contre six auparavant. Depuis 1996, seize équipes disputaient cette phase finale de l'Euro.

    Les groupes.

    Groupe A : France, Roumanie, Albanie, Suisse.

    Groupe B : Angleterre, Russie, pays de Galles, Slovaquie.

    Groupe C : Allemagne, Ukraine, Pologne, Irlande du Nord.

    Groupe D : Espagne, République tchèque, Turquie, Croatie.

    Groupe E : Belgique, Italie, Irlande, Suède.

    Groupe F : Portugal, Islande, Autriche, Hongrie.

    Où vont se jouer les matchs ? 

    Euro 2016 :  J - 100

    Les rencontres se dérouleront dans dix stades – à Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Saint-Étienne, Toulouse, Paris et Saint-Denis pour le Stade de France. Bordeaux, Lille Nice et Lyon accueilleront les spectateurs dans des stades neufs. Le match inaugural France Roumanie du groupe A se jouera le vendredi 10 juin à 21 heures au Stade de France. La Coupe Henri Delaunay sera remise au vainqueur de la finale le 10 juillet au stade de France.

    Calendrier des rencontres :

    http://www.lequipe.fr/Football/Euro/Saison-2016/calendrier-resultats.html

    Un ou plusieurs favoris ? 

    Pays organisateur, la France automatiquement qualifiée fait partie de ces favoris. La France a déjà remporté deux fois cette compétition en 1984 et en 2000.

    La sécurité ?

    La compétition, qui débutera au stade de France le 10 juin prochain avec le match France-Roumanie, devrait attirer 2,5 millions de spectateurs dans les stades français et pose un défi de taille, celui de la sécurité. Suite aux attentats de 2015 et en raison du contexte actuel, le budget alloué à la sécurité a été multiplié par dix.

    900 stadiers par match.

    De son côté, l'UEFA indique que les effectifs de stadiers ont été augmentés de 30% par rapport à ce qui était prévu à l’origine. Ce sont donc 900 stadiers, en moyenne, qui seront présents à chaque match, sans compter les policiers et les gendarmes mobilisés.

    Coût important pour la sécurité.

    Le sujet le plus sensible reste cependant la sécurisation des fans zones (périmètres que l’UEFA recommande d’installer au cœur des villes pour accueillir les supporteurs dans une ambiance festive avec des retransmissions des matchs sur écran géant, des animations et des concerts) ...

    7 millions de personnes y sont attendues dans 10 villes de France et notamment 80.000 personnes à Marseille - soit plus que le nombre de spectateurs présents dans le stade Véodorome - et 60.000 à Bordeaux. Pour éviter tout problème, ils seront accueillis dans un espace totalement clos avec palpation à l'entrée, vidéo surveillance et interdiction de tout bagage. Le tout aura un coût : Bordeaux dépensera par exemple 4 millions d'euros uniquement pour la sécurité.

    La question des « fans zones » est particulièrement délicate. Le dispositif de sécurité sera drastique : espace entièrement clos, palpation à l’entrée, vidéo-surveillance, interdiction de tout bagage ou sac à l’intérieur, recours à des sociétés de sécurité privées.

    Le partage du surcoût des mesures de sécurité entre l’État, les villes hôtes et l’UEFA doit être précisé lors du prochain comité de pilotage, le 22 mars. Car les villes refusent d’assumer seules le coût des mesures de sécurité supplémentaires.

    "Jamais nous n'auront pris autant de mesure de sécurité".

    Invité sur Europe 1 mercredi matin, Patrick Kanner, ministre des Sports se veut rassurant, annonçant que "jamais nous n'aurons pris autant de mesures de sécurité" que pour l'Euro 2016.


    3 commentaires
  • Voilà un chiffre de nature à remonter le moral du gouvernement — en particulier celui de la ministre de l’emploi, Myriam El Khomri, sous le feu de critiques depuis quelques jours à cause de sa réforme controversée du droit du travail. Selon les statistiques publiées, mercredi 24 février, par ses services, le nombre de demandeurs d’ emploi sans aucune activité (catégorie A) a reculé de 27 900 personnes au mois de janvier, en métropole (- 0,8 % en un mois). Il s’agit de la plus forte diminution depuis le début du quinquennat de François Hollande, si l’on excepte celle qui s’était produite en août 2013 à cause d’un « bug » dans les relances par SMS des chômeurs : ce mois-là, les effectifs d’inscrits au Pôle emploi (dans la catégorie A) avaient reflué de quelque 32 500 personnes.
     
    Il y a eu, certes, 27 900 chômeurs de moins en janvier, mais sur un mois, cette baisse reste difficilement interprétable, selon les services du ministère du Travail.

    Malgré l'avertissement, la ministre du Travail Myriam El Khomri s'est félicitée de cette évolution, y voyant une "confirmation de la tendance qui se dessine depuis l'été dernier".


    2 commentaires
  • Le 25 janvier dernier, Nicolas Sarkozy a publié un nouveau livre baptisé La France pour la vie, neuf ans après la sortie d'Ensemble, son livre-programme paru à l'occasion de l'élection présidentielle de 2007. Le chef des Républicains qui a écrit son nouvel ouvrage "dans le plus grand des secrets" a décidé de se raconter comme jamais dans ce livre, le huitième de sa carrière. Un bon moyen pour Nicolas Sarkozy de frapper un grand coup à l'approche de l'élection présidentielle et de la primaire de son parti... mais également de gagner gros.

    Le Canard Enchaîné révèle que Nicolas Sarkozy a nargué son adversaire Alain Juppé - qui a sorti il y a peu l'ouvrage La France pour la vie aux éditions Plon - en lui révélant avoir réussi à très bien négocier ses droits d'auteur au cours d'un déjeuner échangé par les deux hommes politiques le 4 février dernier au sein d'un restaurant italien. "Combien t'as négocié, comme pourcentage?" a demandé Nicolas Sarkozy à Alain Juppé qui lui a répondu avoir obtenu 12% des droits d'auteur. "Moi, c'est 20% Je vais m'en faire du fric" se félicite Nicolas Sarkozy. Pour l'heure, difficile de dire si le nouvel ouvrage de Nicolas Sarkozy va rencontrer le même succès qu'Ensemble, qui avait cartonné dans les librairies.

    Cependant comme on n'arrête pas le progrès, une start-up suisse romande baptisée OrphAnalytics a développé un logiciel censé détecter les auteurs qui recourent à des "nègres" ou des ghostwriters pour rédiger leurs travaux à leur place.

    Pensé à l'origine pour prévenir le plagiat et la triche dans les copies étudiantes, ce logiciel a été testé par la radio-télévision suisse RTS sur les oeuvres littéraires de Nicolas Sarkozy, dont son dernier best-seller "La France pour la vie", ainsi que celles de François Bayrou. Et si l'un passe le test sans encombre, l'autre va devoir s'expliquer sur la paternité de sa bibliographie.

    Comment tout cela fonctionne-t-il? Tournures de phrases, vocabulaire courant, effets de style... Un algorithme découpe le texte en séquences afin d'identifier statistiquement "l'empreinte stylistique" de son auteur. Il suffit ensuite de comparer cette carte linguistique à celles d'autres textes du même rédacteur pour s'assurer qu'elles correspondent.

    La RTS a donc passé au crible toute la bibliographie de l'ancien président de la République, depuis sa biographie de Georges Mandel (1994), un temps soupçonnée de plagiat, jusqu'à "La France pour la vie" (2016), oeuvre présentée comme sa plus personnelle, en passant par "Les lettres de mon château" (1995), suite de lettres parodiques publiées dans Les Echos en 1995 sous le pseudonyme de Mazarin et dont Nicolas Sarkozy a fini par reconnaître la paternité en 2004.

    Le résultat est "assez féroce" à en croire Claude-Alain Roten, inventeur du logiciel: l'algorithme de la société OrphAnalytics a bien détecté trois empreintes stylistiques différentes pour ces trois ouvrages.

    Un "tableau de bord qui n'est pas infaillible"

    Mais gare aux conclusions hâtives ! Si la carte stylistique de la bibliographie de Nicolas Sarkozy démontre bien qu'au moins trois auteurs ont planché sur ces livres, celle-ci ne dit pas laquelle de ces empreintes est bien celle du président des Républicains. "Les lettres de mon château" ayant été publiées sous pseudonyme avec la volonté manifeste de ne pas être reconnu, on peut imaginer que le style du futur président a pu en être affecté. Et l'empreinte de "La France pour la vie" correspond peu ou prou à celles de deux autres livres "Libre", "République" et "Témoignage". Impossible donc de conclure que Nicolas Sarkozy n'a pas écrit lui-même son dernier ouvrage.

    Le concepteur du logiciel reconnait d'ailleurs que celui-ci est avant tout un "tableau de bord" qui "n'est pas infaillible". Cependant, explique-t-il à la RTS, "si je devais me trouver dans la position d'un membre de jury qui aurait dû plancher sur un document qui aurait ce type de profil, je me poserais de sérieuses questions quant à l'intégrité de la démarche de l'étudiant".

    Pour forcer la démonstration, la radio-télévision suisse a également testé cinq ouvrages d'un autre responsable politique, le président du Modem François Bayrou, réputé pour le soin qu'il apporte à écrire lui-même ses livres comme ses discours. Cette fois ci, le résultat est sans appel. Tous ses livres affichent la même empreinte stylistique.

    A contrario, OrphAnalytics a testé la série des "Millenium", oeuvre de l'écrivain Stieg Larsson, décédé en 2004, mais dont le dernier tome a été officiellement rédigé par un autre auteur. L'algorithme n'est pas tombé dans le piège.


    votre commentaire
  • Qui ne se souvient des 60 promesses du candidat François Hollande en 2012 ?

    D'après le député socialiste Jean-Marc Germain, "on ne fait pas tout à fait ce qu'on avait dit qu'on ferait, mais on a fait quand même beaucoup de choses. Sur les 60 engagements, il y en a 50 qui ont été tenus".

    Faux

    C'est plutôt surprenant d'entendre un député frondeur saluer le respect des engagements du candidat François Hollande... d'autant que Jean-Marc Germain exagère un peu la réussite du président si l'on en croit le bilan dressé par l'Obs en novembre dernier.

    Bilan qui expliquait que seulement 12 des 60 engagements du candidat Hollande ne sont pas tenus par le président.... ce qui ne veut pas dire que les autres ont été tenus. De fait, 11 réformes n'ont pas été vraiment réalisées. Un exemple : le maintient de toutes les ressources de politique de la famille et l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire. Cette dernière a effectivement été augmentée mais les allocations des ménages les plus aisés, elles, ont été diminuées. Promesse a moitié remplie donc. 

    23 promesses effectivement tenues

    Ensuite, 14 engagements sont en cours de discussion ou prévus sur l’ensemble du quinquennat. C’est le cas notamment pour la promesse de construction de 2,5 millions de logements sociaux et intermédiaires d’ici 2017. Enfin, il y a les 23 promesses effectivement réalisées par le gouvernement. On peut citer les contrats de génération, la création d'une banque publique d'investissement ou encore le retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont cotisé toutes leurs annuités.

    Du côté des 12 engagements non tenus ou abandonnés, on peut notamment citer la promesse d'un retour à 3% de déficit public en 2013 alors que l’objectif est désormais fixé à 2017. Par ailleurs, les tarifs progressifs pour les factures d’eau, d’électricité et de gaz ont été censurés par le conseil constitutionnel. Ou encore, l’inscription dans la Constitution des principes de laïcité semble avoir été abandonnée.

    Sources :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20141105.OBS4169/infographie-a-mi-mandat-que-sont-devenues-les-60-promesses-de-hollande.html

    https://www.google.fr/search?q=Lui+pr%C3%A9sident,+les+promesses+de+Fran%C3%A7ois+Hollande+pass%C3%A9es+au+crible&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=QWDNVvCEMsmxaYDnpYgJ

    Pour finir :

    Cet article de Libération ...

    http://www.liberation.fr/france/2016/02/22/les-petites-manips-du-vrai-faux-gouvernemental-sur-le-projet-el-khomri_1434922

    A vous de vous faire votre opinion ! Bonne réflexion ...

     

     


    1 commentaire
  • Le Vrai/Faux du Gouvernement sur la #LoiTravail

    Le projet de loi réformant le code du travail donne du fil à retordre à l'exécutif. Face à la levée de boucliers qu' il suscite, le gouvernement tente de s'expliquer, par tous les moyens !

    Un travail de pédagogie qui peine à convaincre car les critiques fusent sur le projet de loi El Khomri ...

    Face à ces critiques, le gouvernement s'attelle depuis à un travail de communication et de pédagogie sur la question. Samedi 20 février, un site destiné à un vrai/faux

    http://www.gouvernement.fr/le-vraifaux-du-gouvernement-sur-la-loitravail-3850

    même été mis en ligne. Alors même que le travail parlementaire n'a pas débuté.

    Le Vrai/Faux du Gouvernement sur la #LoiTravail

    Intitulée " Loi Travail: non merci ! ", une pétition a été lancée, vendredi, pour s'opposer au projet ...

    https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

    221,230 signatures à 16 H 14 ! Et vous, signerez-vous ?

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique