• 2 commentaires
  • Une dédicace à mes parents et à mon homme ...

    Si l’on pouvait s’aimer

    Jusqu’à la fin des temps

    Sur le bord des falaises

    Il n’y aurait pas autant

    De vagues qui se jettent

    Emportées par le vent

    Comme ces couples qui se perdent

    Un soir de mauvais temps      

    J’ai vu pourtant

    Des vieux couples fous

    Qui s’aiment autant

    Envers et contre tout

    Ça existe vraiment…

    A chacun sa chacune

    Son double, son âme soeur

    On a tous quelque part

    Un élu pour son coeur

    Paraît que c’est écrit

    Au livre du destin

    Moi je passe ma vie

    A rechercher le mien

    J’ai vu pourtant

    Des vieux couples fous

    Qui s’aiment autant

    Envers et contre tout

    Ça existe vraiment…

     Si l’on pouvait s’aimer

    Jusqu’au bout de la vie

    Dans les pages d’un livre

    On aurait tout écrit

    Comme un mode d’emploi

    Sur sa propre existence

    Sans connaître le poids

    Des causes perdues d’avance

    J’ai vu pourtant

    Des vieux couples fous

    Qui s’aiment autant

    Envers et contre tout

    Ça existe vraiment…                                                                                            

    Pour s’aimer si longtemps

    Oui, de toute évidence

    Il faut beaucoup d’amour

    Et presqu’ autant de chance

    J’ai vu pourtant

    Des vieux couples fous

    Qui s’aiment autant

    Envers et contre tout

    Ça existe vraiment…

    L' amour ...


    1 commentaire
  • Si je porte à mon cou
    En souvenir de toi
    Ce souvenir de soie
    Qui se souvient de nous
    Ce n'est pas qu'il fasse froid
    Le fond de l'air est doux
    C'est qu'encore une fois
    J'ai voulu comme un fou
    Me souvenir de toi
    De tes doigts sur mon cou
    Me souvenir de nous
    Quand on se disait vous

    Si je porte à mon cou
    En souvenir de toi
    Ce sourire de soie
    Qui sourit comme nous
    Sourions autrefois
    Quand on se disait vous
    En regardant le soir
    Tomber sur nos genoux
    C'est encore une fois
    J'ai voulu revoir
    Comment tombe le soir
    Quand on s'aime à genoux

    Si je porte à mon cou
    En souvenir de toi
    Ce soupir de soie
    Qui soupire après nous
    C'n'est pas pour que tu voies
    Comme je m'ennuie sans toi
    C'est qu'il y a toujours
    L'empreinte sur mon cou
    L'empreinte de tes doigts
    De tes doigts qui se nouent
    L'empreinte de ce jour
    Où les doigts se dénouent

    {Final:}
    Si je porte à mon cou
    En souvenir de toi
    Cette écharpe de soie
    Que tu portais chez nous
    Ce n'est pas qu'il fasse froid
    Le fond de l'air est doux
    Ce n'est pas qu'il fasse froid
    Le fond de l'air est doux.


    [ Paroles sur http://www.parolesmania.com/ ]

    Ancien professeur d’anglais, Maurice Fanon débute sa carrière à la fin des années 1950. Fanon sera chanté par les plus grands, dont Juliette Greco qui lui consacrera un album complet.

    Sa plus belle chanson demeure sans conteste "L’écharpe". Ce texte a été écrit par Fanon suite à sa séparation avec la chanteuse Pia Colombo, en 1963. La chanson vaudra d’ailleurs à son auteur le prix de l' Académie Charles-cros. 

    La chanson sera éventuellement reprise par Pia Colombo et par la suite par la grande Cora Vaucaire que vous aurez l’occasion de voir ci-dessous.  Félix Leclerc qui n’a interprété que très peu de chansons dont  il n’était pas l’auteur (soit "Ton Visage" de Ferland et "L’écharpe" de Fanon), reprendra cette chanson et l’intégrera à son répertoire. Une bel hommage du grand Félix.

    Les paroles de la chanson, assemblées en très courtes phrases se terminant avec sur des rimes riches, donne beaucoup de musicalité à l’ensemble .  En écoutant la chanson, on a vraiment l’impression que la musique découle tout naturellement des mots. Un texte poétique qui frise la perfection et une très grande chanson d’amour dont la voix de Fanon arrive, à peine, à soutenir  l’exceptionnelle qualité.


    4 commentaires
  • Me diras-tu un jour
    où se tient ce secret
    me diras-tu un jour
    quel est ce nom caché ?


    Te parler de mes jours
    te parler de mes nuits
    et rechercher toujours
    un passé qui s'enfuit !


    On a coupé la branche
    où l'amour se posait
    de notr' arbre qui penche
    et qui nous protégeait.
    Qu'était doux son silence
    et son ombre l'été
    on a coupé la branche
    où l'amour se posait.


    Tu as rompu nos chances
    tu m'as donné l'ennui
    souviens- toi ce dimanche
    lorsque tu es parti !


    Mais je ne suis qu'un homme
    et je me suis trompé
    et si cela t'étonne
    c'est vers toi que j'allais !


    On a coupé la branche
    où l'amour se posait
    de notr' arbre qui penche
    et qui nous protégeait.
    Qu'était doux son silence
    et son ombre l'été
    on a coupé la branche
    où l'amour se posait.


    Mais cherche les encore
    les mots que j'attendais
    du départ qui résonne
    sur la porte fermée !

    Reconstruire notre amour
    ne pourras tu jamais
    me pardonner un jour
    le mal que je t'ai fait !

    On a coupé la branche
    où l'amour se posait
    de notr' arbre qui penche
    et qui nous protégeait.
    Qu'était doux son silence
    et son ombre l'été
    on a coupé la branche
    où l'amour se posait.

    lucas 2012

     

    Rupture couple,douleurs et regrets

    "De notre arbre"

    chanson Murielle et Dimitri

    Quand l' amour n' est plus ...    

    Pour retrouver d' autres textes de Jean-Louis :

    https://www.facebook.com/jeanlouis.lucas.5

     


    4 commentaires
  • La beauté d'une personne n'est pas dans son visage ou sa façon d'arranger ses cheveux.

    La beauté d'une personne se voit dans ses yeux,car c'est la porte ouverte sur son cœur, la source de son amour .

    La beauté physique est superficielle, mais la beauté de l'âme, elle, est éternelle..

    On ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître, parfaitement, quelqu'un d'imparfait !

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique