• Ils en ont vécu des choses ( bonnes et mauvaises ) ensemble ! Mais quand Maman est morte, Papa n' a pas eu l' envie de sa battre et s' est laissé partir ...


    7 commentaires
  • " Chez un couple aimant, un plus un n'égale pas deux, mais l'infini. "


    1 commentaire
  •  Pour ce soir : pourquoi pas une grosse soupe d' amour ?

    Préparer une grande casserole,
    Couper les mots de colère,
    garder ceux qui sont adoucissants,
    équilibrants et apaisants,
    Brosser, peler et laver égoïsme,
    Hacher les conflits et la froideur,
    Enlever la peau de la contrariété et celle des ressentiments avant cuisson,
    Rejeter le mauvais, annuler le négatif,
    Combiner le respect et la courtoisie,
    Ajouter une très grosse canne d'affections,
    Une bouteille pleine de délicatesses,
    Mesurer un gros contenant plein de bon sens,
    Mettre le bouillon de la politesse bien dégraissé de l'inattention,
    Un cube d'accessibilité,
    Mêler la bonne attitude, la vitalité, l'enthousiasme,
    Mettre un bouquet garni de paroles aimables,
    Parsemer de poudre de disponibilité,
    Saupoudrer de beaucoup, beaucoup d'amour,
    accompagné d'une voix douce,
    Ne pas mettre trop de reproches, attention, ça gâterait le tout,
    L' ajout de la cordialité donne un très bon petit goût,
    On peut varier avec la convivialité,
    Certains préfèrent avec un soupçon d'étreintes,
    Remuer délicatement,
    Épaissir pour lui donner la texture veloutée de la tendresse,
    Incorporer petit à petit l'humour,
    Encore meilleure si on a préalablement prévu la bienveillance.
    À feu doux, et porter à ébullition l'émerveillement,
    Réduire le feu des arrières-pensées,
    Laisser mijoter le don de soi et les p'tits bonheurs,
    Poursuivre la cuisson dans une ambiance sereine et chaleureuse.
    Un parfum agréable de compréhension se propagera
    dans toute la maisonnée.
    varier les saveurs. Et sortez votre plus belle soupière !
    Une soupe exquise, saine, équilibrée, bonne à se délecter,
    chaude et très réconfortante.
    Une recette appétissante, nourrissante et adaptable à toute la famille.
    On peut l'accompagner de biscuits de gestes sympathiques
    ou de croûtons de finesses, et d'un filet de bon accueil.
    Déguster le plaisir de vous sentir rassasié.
    Très bon choix lorsqu'on reçoit la visite à souper.

                                   Un régal !   À la soupe !!!

    Auteur Francine G.


    2 commentaires
  • La vie, c' est des étapes ...

    La vie, c'est des étapes...

    La plus douce, c'est l' Amour...

    La plus dure, c'est la Séparation...

    La plus pénible, c'est les Adieux...

    La plus amère, c' est la Trahison...

    La plus belle, c'est les Retrouvailles ...

    Son espoir, c' est l' Attente ...

    Et la meilleure, c' est la Fidélité ...


    votre commentaire
  •  

    Quand j'étais enfant, ma mère aimait préparer le souper de temps à autre avec des choses normalement servies au déjeuner.

    Je me rappelle un soir, en particulier, qu'elle avait fait ce menu après une longue et difficile journée au travail ... Ce soir-là, il y a longtemps, ma mère a placé une assiette d'oeufs, de saucisses et des biscuits extrêmement brûlés devant mon père. Je me rappelle que j'attendais de voir si quelqu'un les avait remarqués !

    Alors, mon père a pris un biscuit en souriant à ma mère et m'a demandé comment avait été ma journée à l'école.

    Je ne me souviens pas ce que je lui avais répondu, mais je me souviens avoir entendu ma mère s'excuser à mon père pour les biscuits brûlés.

    Je n'oublierai jamais ce que mon père lui a répondu:

    "Chérie, j'adore les biscuits brûlés."

    Plus tard dans la soirée, quand je suis allée embrasser mon père pour lui souhaiter bonne nuit, je lui ai demandé s'il aimait vraiment les biscuits brûlés. Il m'a pris dans ses bras et m'a dit :

    "Ta mère a eu une journée pénible et elle est vraiment fatiguée. Pourquoi lui reprocher et la blesser ?
    Par contre... un biscuit brûlé n' a jamais blessé personne !"

    Tu sais, la vie est pleine de choses imparfaites...et de gens imparfaits.Je ne suis pas le meilleur dans les choses difficiles, j'oublie les anniversaires comme bien des gens.

    Mais ce que j'ai appris au fil des années, c'est d'apprendre à accepter les défauts des autres et choisir de célébrer leurs différences est une des plus importantes clés pour créer des relations harmonieuses avec autrui.

    Alors...svp. passe-moi un biscuit et oui, celui qui est brûlé fera très bien l'affaire!

    Alors passez aussi l'assiette de biscuits brûlés

    Auteur inconnu


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique