• Bilan du mois de juillet : beaucoup de soleil et des températures très chaudes

    L'axe des ordonnées donne la valeur maximale de l'indicateur thermique quotidien national (moyenne des températures moyennes d'un panel de 30 stations réparties de façon homogène sur le territoire) ; il illustre donc le pic d'intensité de la vague de chaleur. L'axe des abscisses donne la durée en jours. La surface des sphères est proportionnelle au cumul des degrés supérieurs à 23°C (il s'agit toujours de la température moyenne).
    Malgré des valeurs très souvent supérieures à 30°C, les températures maximales n’ont pas atteint les records des mois de juillet 2006, 1983 ou 2003.
    Seuls quelques records de températures minimales ont été battus localement : 18.6 °C à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 25, 21.7°C à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 26, 22.1°C à Auch (Gers) et 22.3°C à Agen (Lot-et-Garonne) le 27, 27.1°C à Istres (Bouches-du-Rhône) et 25.7°C à Montpellier (Hérault) le 28.

    « Message d' un panneau de signalisation ?Coup de chaud sur la France, 30 départements en alerte aux orages »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :