• Ce soir, France - Australie en rugby ....


    C'est un moment à savourer. Une parenthèse de quatre-vingts minutes durant laquelle les Bleus seront enfin confrontés à eux-mêmes. Face à l'Australie, grande puissance de l'hémisphère Sud, ce soir au Stade de France, les joueurs de Philippe Saint-André ont rendez-vous avec un adversaire de taille, capable de révéler leurs forces et leurs faiblesses.

    Bulle d'oxygène salvatrice, ou nouvelle gouttelette épaississant un peu plus le brouillard au sein duquel les Tricolores évoluent depuis deux ans ? On le saura après le match, bien sûr. Car avant, les signaux qu'ils ont envoyés apparaissent encore trop flous, comme évanescents. Ce n'est pas une promenade marseillaise devant des Fidjiens mollassons (40-15), la semaine dernière, qui pourra réellement lancer sur les chapeaux de roue la dernière ligne droite avant la Coupe du monde (18 septembre- 31 octobre 2015). Le sélectionneur, ses adjoints Yannick Bru et Patrice Lagisquet, et son chaperon Serge Blanco, ont eu beau claironner que la fraîcheur, l'enthousiasme et l'envie étaient revenus dans les rangs bleus, il vaut toujours mieux se méfier, avec eux, des emportements trop hâtifs.

    La jeunesse a réussi son examen de passage au Stade-Vélodrome, c'est indéniable. Les trois-quarts Teddy Thomas, Scott Spedding et Alexandre Dumoulin ont porté haut les couleurs d'un maillot qu'ils découvraient. Les demis Camille Lopez et Sébastien Tillous-Borde ont répondu aux attentes.

    Mais le pack dans son ensemble n'a pas semblé flamboyant et tout ce petit monde-là, reconduit dans son intégralité, devra se hisser à un tout autre niveau devant les Wallabies.

    « Il y a encore plein de choses à améliorer, consent Saint-André. On sait que l'Australie est d'un autre calibre. On aura besoin d'encore plus de précision et de toutes nos forces. Car on aura trois revanches à prendre sur un match (NDLR : les trois défaites 50-23, 6-0 et 39-13 face à l'Australie en juin). »

    Une seule suffira, mais il vaudrait mieux ne pas se rater. Il s'agit en effet de la dernière occasion de s'étalonner face à une grande nation de l'hémisphère Sud, après huit revers de rang contre elles, avant le Mondial. Un succès gonflerait les Coqs d'une confiance qui les fuit depuis trop longtemps. Un échec et les doutes reviendraient hanter leurs nuits.

    L'ultime test, la semaine suivante, contre des Argentins à bout de souffle, ne changera rien à la donne. C'est donc le moment, l'heure de vérité. Les Australiens, désormais dirigés par l'ancien entraîneur du Stade Français Michael Cheika, se sont imposés difficilement à Cardiff devant le Pays de Galles il y a une semaine (33-28). Ils ne sont pas des monstres. Sous leurs sourires, les Bleus doivent montrer, eux, qu'ils ont les dents longues et peuvent les croquer.

      Arbitre : M. Owens (PdG).

    France :
    Spedding - Huget, Dumoulin, Fofana, Thomas - (o) Lopez, (m) Tillous-Borde - Le Roux, Chouly, Dusautoir (cap.) - Maestri, Papé - Mas, Guirado, Ménini. Sél. : Saint-André. Remplaçants : Kayser, Atonio, Chiocci, Vahaamahina, Nyanga, Kockott, Tales, Bastareaud.

    Australie :
    Folau - Ashley-Cooper, Kuridrani, Leali'ifano, Tomane - (o) Foley, (m) Phipps - Hooper (cap.), McCalman, McMahon - Simmons, Horwill - Kepu, Fainga'a, Slipper. Sél. : Cheika. Remplaçants : Hanson, Robinson, Alexander, Skelton, Hodgson, Genia, Cooper, Horne.
     
    Pour ceux qui suivent mon blog, ils savent où je serais, même à l' hôpital : devant la télé ....
    « Un peu de tendresse, cela vous tente ?Il y avait longtemps que je n' avais pas vu " l' idole des jeunes " ... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 04:59

    Bonjour  ANNICK

    Et pour finir c'est la FRANCE

    qui a gagné

    Passez un agréable dimanche

    Avec un bon repos

     Et de la bonne humeur 

    Bisous Amitiés

        56MELDIX77    

       le Briard     Breton     

    http://aveclaphoto.eklablog.com/  

     

    Qu’il coule gaiement son automne ;

     

    Que son hiver soit encore loin. 

     

    P. J. de BERANGER

     

     

    2
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 07:16

    Oui une belle soirée pour tous ! . C'est mon mari qui est fan et ne rate aucun match mais moi je peux m'en passer . Forte tempête donc encore une journée au sec ! . Bises , Susan

    3
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 10:22

    Bonjour , Victoire dans la douleur  mais joli moment de télé et équipe de France plaisante à voir jouer !

    Bonne journée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :