• Chez les Delon, c'est tous les jours feuilleton ...

    Après Dallas et son univers impitoyable,

    va-t-on connaître la saga Delon ?

    Mercredi, le patriarche s'invitait dans l'arène politique en disant " approuver " la montée du Front national, dans une interview du quotidien Le Matin.

    Anthony Delon a répliqué en envoyant un SMS Grand Journal de Canal + : 

    "C'est consternant, jugeait-il. Il ferait mieux de tourner des films et nous offrir une fin à la Clint Eastwood plutôt que de s'improviser politologue."

    Il faut croire que le fils aîné a touché juste - en faisant allusion à la carrière et à l'âge de son géniteur -, puisque son père n'a pu s'empêcher de le moucher jeudi, sur la RTS, la chaîne de télévision suisse. Au journaliste qui lui demandait ce qu'il pensait de la sortie de son fils, la star a répondu qu'"il ferait mieux de la fermer".

    Anthony Delon, 49 ans, devrait apprécier la fessée publique de papa...

    On croyait pourtant ces deux-là rabibochés. Ce qui n'a pas toujours été le cas, notamment lorsque Anthony Delon a souhaité autrefois lancer sa griffe de vêtements avec les initiales AD. Son père voit alors rouge et lui interdit de marcher sur les plates-bandes de son business, d'autant qu'à l'époque, son fils Anthony, tout feu tout flamme, défraye la chronique à la fois people et judiciaire... L'eau a coulé sous les ponts, père et fils ont appris à se respecter, Anthony fait son chemin comme acteur (récemment dans Polisse de Maïwenn), à l'ombre d'un monstre du septième art qui, lui, ne tourne plus. On a même vu Anthony venir à la rescousse de son père, lorsque ce dernier avait jugé " contre nature " l' homosexualité, s'attirant les foudres de la communauté gay. "Il veut provoquer", expliquait Delon fils, tentant d'excuser son père. "Il fait une boulette tous les quinze ans, ça va. Il y en a qui en font toutes les semaines." Sa dernière sortie sur Le Pen, en revanche, n'a pas été pardonnée...

    Ainsi vont les relations chez les Delon mâles. Des échanges électriques, des règlements de comptes médiatiques, avec les Français pour témoins. Tandis que les tensions avec Anthony se réveillent, celles avec son second fils Alain-Fabien semblent désormais apaisées. Mais à quel prix ! Le jeune homme avait senti le besoin de déverser cette hargne qu'il portait en lui dans une interview très intime dans le Vanity Fair italien, en février dernier, où les reproches pleuvaient sur ses parents.

    Il accusait, notamment, son père de s' être montré " violent " et même " cruel "  avec ses deux garçons. À l'époque, Alain Delon s'était montré atterré, affirmant que son fils, "complètement paumé", monnayait ses interviews pour de l'argent. Alain-Fabien s'est depuis excusé auprès du paternel pour ce déballage public, tout en reconnaissant que sa famille n'était pas "normale" et qu'il n'était pas facile tous les jours de s'appeler "Delon". Pour l'instant, la solution reste le rugissement pour mieux se faire entendre dans la meute. Mais attention au coup de patte en retour du vieux lion solitaire.

    « Les chiens nous rendent-ils meilleurs ?Castelmoron d’Albret, la plus petite commune de France ... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :