• Cissé : l' église Saint-Pierre-ès-Liens

    D'une beauté sobre et presque austère, cette église semble symboliser, dans une certaine mesure, l'art dépouillé des Cisterciens. Appelée Saint-Pierre-es-Liens, elle est mentionnée dans les cartulaires de Saint-Cyprien et de la paroisse de Montierneuf à Poitiers. Elle a été bâtie sur les ruines d'une ancienne forteresse, plusieurs fois détruite et elle constituait la chapelle de l'ancien château du Peux, lui-même endommagé pendant la guerre de cent ans.

    Elle a subi plusieurs transformations, dont un agrandissement nécessaire  pour accueillir une population grandissante et pour pallier à  la disparition du prieuré de Saint-Maur et de la chapelle de Puy-Lonchard (qui a été entièrement détruite dans les années 1980).

    • Seule l'abside, construite de pierres taillées et confortée par 2 colonnes extérieures et intérieures surmontées de chapiteaux romans est d'origine et restée intacte.

    • Le portail, dont la voussure est sculptée de roses et de pointes de diamants, appartenait à la même époque (11ème-12ème siècles). Le transept et la nef d'une longueur actuelle de 25 m ont été dallés après avoir été en terre battue et abritent les corps d'au moins 23 nobles et notables inhumés de 1632 à 1760.

    • Les statues de Saint-Bernard et Saint-Maur se font face de chaque côté de la nef. Les cloches ont, de tout temps,  joué un rôle essentiel dans la vie, marquant le temps, les évènements gais (mariage, baptême, armistice…) ou dramatiques (enterrement, déclaration de guerre…).

    • Le clocher, qui abrite 4 cloches, peut s'enorgueillir d'héberger une des plus vieilles cloches de France : 

    Jean-Baptiste : datant de 1450, c'est une des plus anciennes du département après celle de l'église de  Bourg-Archambault fondue en 1409. Elle provient de l'église Saint-Jacques à Chatellerault ; elle porte une inscription latine. Son poids est de 200 kg et sa tonalité « Ré ».

    Marie-Charlotte : elle remonte à 1870, avec un poids de 238,50 kg et la tonalité “Do”.

    Clémentine : bénite en 1870, elle ne pèse que 117,60 kg avec la tonalité “Mi”.

          Jeanne de France : la plus récente (1950) a la tonalité “Sol”.

    On peut encore trouver, sur les bancs, les noms des paroissiens qui avaient ainsi payé leur place et ceci dans le cadre du renouvellement du mobilier.

    Quelques photos car les autres ne sont pas bonnes ...

     

     

    « Le Clos des Lilas à CisséBonne journée à tous ... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Mai 2014 à 07:00

    elle est jolie ! bonne journée

    2
    Vendredi 23 Mai 2014 à 07:49

    superbe ces petites chapelles ou églises qu'on découvre celle-ci est magnifique

    a bientôt

    lyly

    3
    Vendredi 23 Mai 2014 à 08:32
    Bonjour Annick très jolis église un peu austère de l'extérieure mes qu'elle belle richesse a l'intérieure. Passe une bonne journée. Bisette.
    4
    Vendredi 23 Mai 2014 à 10:43

    Bon Vendredi Annick , l'art Cistercien est beau même un peu 

    dépouillé . Une église qui a beaucoup de charme en 

    comparaison avec nos affreuses églises modernes que je

    ne visite jamais ! . Gros orages sur la côte et jusque' à

    Dimanche , bisous , Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :