• Connaissez-vous l' expression : " l'« histoire de l'homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours » ?

    C'est un classique en politique, et, hélas, dans les médias. Une « rumeur » fait état d'une scène de ménage houleuse à l'Elysée qui se serait soldée par la destruction de quatre millions d'euros de mobilier national, rien que ça.

    A l'origine : une intox parmi des milliers d'autres. Anonyme, confidentielle, sans importance. Puis le bruit s'est amplifié, légitimé par petites touches successives à mesure qu'il s'est diffusé via des canaux de plus en plus gros, de plus en plus crédibles.

    La rumeur a pris une telle ampleur que le Mobilier national, gestionnaire des objets de l'Elysée, a été contraint de démentir. Itinéraire d'un canular. 

    1. D'où part cette rumeur ?

    La trace la plus ancienne que l'on peut remonter figure sur un blog militant, visiblement proche du collectif Hollande démission, et intitulé « Debout les patriotes de France ». Il publie, le 20 janvier, un billet racontant cette histoire. En résumé :

    l'information vient « d'une amie qui elle-même est amie avec un général en active... » ;

    elle-même précise que « les faits sont rapportés par un haut fonctionnaire du Mobilier national – condisciple d'un ami ».

    Comme le relève Hoaxbuster, site spécialisé en vérification de rumeurs, nous lisons donc ici le récit fait par quelqu'un d'anonyme, à qui une amie, elle-même proche « d'un général d'active » a rapporté les faits, qu'il tiendrait d'un  « fonctionnaire du Mobilier national » proche d'un ami à lui.

    Du témoin potentiel et anonyme à ce message, on a donc au moins trois relais, tous anonymes. Un classique des intox.

    Quant aux informations de la rumeur, qui raconte que la compagne du président aurait, dans un accès de rage, détruit pendules, vases de Sèvres, guéridons, fauteuils, etc., elles sont fort peu plausibles : HoaxBuster en fait une démonstration détaillée ( http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/remue-menage-l-elysee?rub=article ).

    2. Comment se propage cette rumeur ?

    Ce billet de blog, qui fait penser, par sa typographie, à un (...)

    Lire la suite sur : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/23/valerie-trierweiler-et-les-vases-de-sevres-itineraire-d-une-intox_4353309_823448.html#xtor=AL-32280515

    « Il y avait le ciel, le soleil et ... François Deguelt ! Benjamin a un an ... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 08:51

    Ils peuvent bien tout détruire, une véritable démocratie ne vit pas dans les meubles d'une royauté, ni dans ses châteaux, un peuple qui s'accroche à la nostalgie de son passé ne peut plus évoluer

    amicalement

    Claude

    2
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 11:45

    mdr.....les français sont trés friands de ce genre de choses,donc on leur donne leur friandise préférée ,ainsi ça les occuppe.....hoaxbuster distribue une deuxiéme ration de friandise....hoaxbuster vaut bien gloser...

    Moi a la place de valérie ,j'aurais carrément prit tout ce qui a beaucoup de valeur et facilement transportable,en dédomagement,lol.....vu notre justice en france,elle n'a pas de crainte,avec un bon avocat ,elle aurait bénéficié de circonstances atténuantes,crise de folie passagére.....mdr...

    je rejoins le penseur du jour.....et rajoute que c'est pour cela que nous en sommes là,nous ,enfin,les politiques ne peuvent effectuer un véritable changement,en restant coincés dans le passé,nous sommes un beau pays,mais un vieux pays,qui a du mal a évoluer,il faut faire un grand dépoussiérage...un grand nettoyage a tout les niveaux....

    sinon un bisou a benjamin ,il est trognon!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :