• Ou quand le destin fait se rencontrer un ancien sergent de la marine américaine, et un chiot sur le point de mourir et s’accrochant à la vie, au fond d’un canyon de 300 mètres en Arizona.

    Zachary Anderegg est l’une des rares personnes avec le courage et les ressources nécessaires physique pour secourir Riley.

    Alors qu’il faisait de la randonnée et de la descente en rappel en solo dans une région inhabitée en Arizona, Zachary Anderegg a trouvé Riley, un chiot sur le point de mourir et s’accrochant à la vie, au fond d’un canyon de plus de 300 mètres. 

    Comment le sortir de là sans les outils de secours appropriés ?

    Zachary retourne en ville achète de la nourriture, qu’il lui descend puis il remonte afin d’acheter le nécessaire pour ce sauvetage.

    Quand il revient, le chien à tout mangé et dort sur la couverture qu’il lui avait laissée.
    Une fois sortie de sa prison, le chiot qui s’appellera plus tard Riley est conduit chez le vétérinaire qui extraira trois plombs de chasse de son corps.

    Sauvé d’une mort affreuse, Riley, qui au départ pesait 17 livres, en fait maintenant près de 75. Et comme dans tout bon conte de fées, il vit désormais des jours heureux auprès de Zak et de sa femme ...

    Riley a même un profil FB :

    https://www.facebook.com/canyonpuppy?pnref=lhc

    L' histoire incroyable et émouvante de Riley et de Zachary Anderegg


    4 commentaires
  • ( calendrier de l' avent de Gehard Lang )

    Le calendrier de l'Avent est une tradition destinée à faire patienter les enfants jusqu'à Noël.

    Cette forme de calendrier est originaire d' Allemagne. Au XIXe siècle, certaines familles protestantes distribuaient des images pieuses chaque matin aux enfants, durant 24 jours, ou dans certains cas 25, afin de canaliser leur impatience avant ou jusqu'au jour de Noël.

    En 1908, Gehard Lang, éditeur de livres médicaux à Munich, est le premier à commercialiser un calendrier composé de petits dessins colorés reliés à un support en carton. En 1920 est commercialisé le premier calendrier de l’Avent avec des petites portes ou fenêtres à ouvrir. En 1958 apparaissent les premières surprises en chocolat.

    Le calendrier a souvent la forme d'une planche cartonnée dans laquelle sont prédécoupées 24 (ou plus rarement 25) fenêtres qu'on ouvre progressivement, une par jour. On peut alors y lire une phrase de l' Evangile ou y prendre ce qu'elle contient.

    Certains calendriers, plus proches de l'idée originelle, n'ont pas systématiquement 24 jours, mais un nombre de jours variant entre 22 et 28 selon le jour où tombe Noël (dont dépend la durée de l'Avent).

    Mais au XXIème les calendriers de l'Avent prennent des formes diverses : guirlandes de cornets, de chaussettes ou de sachets, séries de boîtes, coffrets plats en forme de sapin, de maisonnette ....

    En Allemagne les hôtels de ville se transforment souvent en calendrier de l'Avent géant, les fenêtres numérotées jouant le rôle des cases, découvrant peu à peu des scènes colorées ou des blasons.

    Aujourd' hui : 1er décembre. Un calendrier de l' avent ?

    ( Gengenbach-adventskalender )

    À l'origine, on remettait une image pieuse chaque matin aux enfants, comportant une phrase de l' Evangile ou une incitation à faire une bonne action.

    Plus tard, les biscuits puis les chocolats remplacèrent les images.

    Depuis quelques années, surtout en Allemagne, on y trouve des petits jouets. Les sujets de ces petits jouets ou illustrations s'éloignent parfois de la tradition religieuse.


    4 commentaires
  • Je vous ai parlé de ce projet :

    http://oasisdepaix.eklablog.com/un-peu-de-pub-pour-brainwashers-editions-et-un-coucou-a-mon-amie-fern-a103018903

    Mais aujourd' hui, c' est l' appel d' une mère que je relaie ...

    " Par Amitié pour moi
    Pour l'Amour de l'Art sous toutes ses formes
    Ne me laissez pas tomber, ni l'Association de jeunes illustrateurs créee par mon fils
    Ne laissez pas se solder par un Echec la parution de cette trilogie
    Il ne reste que 13 jours pour permettre de les imprimer

    Visitez sans tarder le site

    http://fr.ulule.com/apotheose/

    Si obtenir le n° 3 de Beurk intitulé Apothéose ne vous interesse pas, soutenez quand même ce projet à partir de 5 euros en don
    Si vous désirez obtenir et retenir votre n°, plusieurs possibilités s'adressent à vous sur le site indiqué...........jeux, cartes, BD......etc

    A ce jour, sur un objectif de 1000 euros, seulement 47% est atteint, soit un total de 476 euros
    Le paiement est ultra sécurisé, mais si certains préférent passer par moi, n'hésitez pas, je ferai ensuite le nécessaire comme pour les deux premiers n°.

    Allez un petit effort SVP, je vous en remerçie pour mon coeur de mére qui a vu son fils se consacré à ce projet dés l'âge de 10 ans et qui souhaite le voir aboutir
    Merci aussi pour tous ces illustrateurs qui dessinent bénévolement
    Merci aussi de voir cette "trilogie" se terminée en "beauté"
    Merci aussi d'être à mes côtés toujours.............................bisous. "


    votre commentaire
  • Chaque dimanche, Rue89 vous propose une lettre étonnante, en partenariat avec Des Lettres, site spécialisé dans les correspondances.

    Lettre de Freud : « J’imagine que vous me demandez si je peux supprimer l’homosexualité... »

    « Chère madame [nom supprimé, ndlr],

    Je crois comprendre dans votre lettre que votre fils est homosexuel. Je suis très surpris que vous n’utilisiez pas ce terme vous-même dans la description que vous me faites de lui. Puis-je vous demander pourquoi vous évitez de l’employer ?


     L’homosexualité n’est certainement pas un avantage mais elle n’est pas honteuse, perverse ou dégradante ; elle ne peut être classifiée comme une maladie, nous la considérons comme une variation de la fonction sexuelle, produite par un arrêt spécifique dans le développement sexuel.

    Bien des individus fort respectables à des époques anciennes et modernes étaient homosexuels, et l’on retrouve parmi eux certains des plus grands hommes de notre temps. (Platon, Michel-Ange, Léonard de Vinci, etc.).

    Il est extrêmement injuste, mais aussi cruel, de persécuter les homosexuels comme des criminels. Si vous ne me croyez pas, lisez le livre de Havelock Ellis. 

    En me demandant mon aide, j’imagine que vous me demandez si je peux supprimer l’homosexualité et la remplacer par une hétérosexualité, plus normale. La réponse est que, d’une manière générale, nous ne pouvons rien promettre. Dans certains cas, nous parvenons à développer les germes atrophiés des tendances hétérosexuelles qui existent chez tous les homosexuels, mais, dans la majorité des cas, cela n’est plus possible. Cela est lié à l’âge et au caractère de l’individu. Le résultat du traitement est impossible à prévoir.

    Ce que l’analyse peut faire pour votre fils s’apparente à autre chose. S’il est malheureux, névrosé, déchiré par des conflits intérieurs, et introverti dans sa vie sociale, l’analyse peut lui apporter l’harmonie, la paix de l’esprit, une efficacité pleine et entière, quel que soit son état : qu’il reste homosexuel ou qu’il soit transformé.

    Si vous en décidez ainsi, il pourrait suivre une analyse avec moi, mais je doute que vous acceptiez, et il lui faudra venir à Vienne. Je n’ai pas l’intention de quitter cet endroit. Toutefois, n’oubliez pas de me répondre.

    Bien cordialement et avec mes meilleurs sentiments,

    Freud

    PS : Je n’ai eu aucun mal à lire votre écriture. J’espère que vous ne rencontrerez pas non plus de difficulté face à ma propre écriture et à mon anglais. »

    Source :

    http://blogs.rue89.nouvelobs.com/la-lettre-du-dimanche/2014/11/16/lettre-de-freud-jimagine-que-vous-me-demandez-si-je-peux-supprimer-lhomosexualite-233797


    votre commentaire
  • Un vieux charpentier s'apprêtait à prendre sa retraite. Il dit à son patron et client (il travaillait sous contrat) qu'il souhaitait abandonner la construction et se consacrer à sa famille. Sa petite retraite lui permettait de vivre agréablement, à condition de faire attention.

    Son patron et client fut désolé de voir un si bon travailleur le quitter et lui demanda, comme un service personnel, s'il pouvait construire une dernière maison.

    Le charpentier répondit oui, mais on pouvait voir que le coeur n'y était plus. Il utilisait des matériaux inférieurs et les finitions laissaient à désirer. Dommage de finir sa carrière de cette façon!

    Lorsque le charpentier finit son travail et que le constructeur vint pour inspecter la maison, il remit la clef de la porte principale à son employé. "Cette maison est à toi", dit-il, "en reconnaissance pour toutes ces années de bonne collaboration".

    Quel choc! Quelle honte! Si seulement il avait su qu'il construisait une maison qu'il allait lui-même habiter... il l'aurait faite bien différemment. Il allait devoir vivre dans la maison qu'il avait construite sans amour.

    Il en va de même pour nous tous Nous construisons trop souvent nos vies de manière distraite, sans amour. Pour certaines choses importantes nous ne donnons pas le meilleur de nous-mêmes. Ensuite nous sommes choqués de nous rendre compte que nous avons à vivre dans la maison que nous avons construite.

    Si nous y avions pensé plus tôt, nous l'aurions construite différemment.

    Pensez à vous comme à un charpentier. Pensez à votre maison. A chaque fois que vous donnez un coup de marteau, plantez un clou, érigez un mur... construisez avec sagesse. Il y a de grandes chances pour que ce soit la seule vie que vous construirez de cette façon.

    Même s'il ne vous restait qu'un seul jour à vivre, ce jour mériterait d'être vécu dans la plénitude et le respect de vous-même. Il y a une plaque sur le mur de cette maison imaginaire qui dit "La vie est un projet que vous bâtissez vous-même". Qui peut le dire plus clairement? Votre vie d'aujourd'hui est le résultat de vos attitudes et de vos choix passés. Votre vie de demain sera le résultat des attitudes et des choix que vous faites... aujourd'hui!

    Parabole du vieux charpentier ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique