• Décès de l' acteur et comédien Georges Descrières

    C'était le célèbre interprète d'Arsène Lupin, le "plus grand des voleurs"... Âgé de 83 ans, Georges Descrières est mort dans la matinée d'hier, samedi 19 octobre, entouré de son épouse dans sa maison de Cannes. L'ancien sociétaire de la Comédie-Française a succombé à un cancer selon le site internet du Point et France 3 Ile-de-France qui révèlent l'information.

    Né à Bordeaux le 15 avril 1930, Georges Descrières connaîtra son heure de gloire en 1971 avec la série Arsène Lupin dont il incarne l'inoubliable rôle-titre et gentleman cambrioleur dans ce feuilleton durant trois ans. Trois années qui suffiront à faire exploser sa popularité en France puisque les aventures du voleur rassemblèrent des millions de téléspectateurs sur la deuxième chaîne de l'ORTF à l'époque et l'inscrira son nom au panthéon de la télévision. Un rôle crée d'après le personnage de Maurice Leblanc et repris au cinéma par Robert Lamoureux puis Roamin Duris en 2004 dans Arsène Lupin. Quant au générique inoubliable, chanté par Jacques Dutronc, ce dernier l'avait repris lors d'une grande tournée en 2010, comme le rappelle Le Point, preuve de l'empreinte laissée par le feuilleton dans la culture populaire.

    Mais Georges Descrières a également fait une très belle carrière en dehors d'Arsène Lupin. Quand il décroche ce rôle, il est ainsi déjà connu au théâtre puisqu'il est sociétaire de la Comédie-Française depuis 1955 - il y sera Doyen à 49 ans - entouré de Jean Piat ou Robert Hirsch, avant d'en partir trente ans plus tard. A la télévision, il joue également dans Sam et Sally avec Corinne Le Poulain puis Nicole Calfan de 1978 à 1980.

    Ancien camarade de Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort ou encore Jean-Paul Belomondo au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, Georges Descrières ne connaîtra malheureusement pas une carrière à la hauteur de son talent au cinéma même s'il jouera dans dans Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara, Les trois mousquetaires de Bernard Borderie ou encore dans Ce soir ou jamais de Michel Deville.

    Après son départ de la Comédie-Française, Georges Descrières s'était retiré dans le Midi en 1989 avant de créer et diriger le conservatoire de théâtre de Grasse dans les Alpes-Maritimes. Fait officier de la Légion d'honneur en janvier 2004 puis grand officier de l'ordre national du Mérite en mai 2011, il avait épousé la comédienne Geneviève Brunet et aura deux filles dont Sylvia Bergé, elle aussi sociétaire de la Comédie-Française, depuis 1988.

                                

     

    « A quoi pense-t-il donc ?Tempête de Jean-Louis Lucas ... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :