• Donald Trump, nouveau modèle de Nicolas Sarkozy ....

    Pour remporter la primaire de novembre 2016, Nicolas Sarkozy cite en exemple Donald Trump, rapporte Le Monde, ce samedi. L'ancien Président s'imagine en "candidat du peuple" face à celui de "l'establishment", Alain Juppé.

    "Vous verrez, en novembre, ce que cela donnera en France…"

    Nicolas Sarkozy a son avis : il lui faut s'inspirer de Donald Trump pour remporter la primaire de la droite et du centre. Le Monde rapporte samedi le parallèle utilisé par l'ancien Président, mardi dernier lors de la commission exécutive de son parti. "Regardez ce que donnent aux Etats-Unis les candidats soutenus par l’establishment et les médias, ils sont balayés par les candidats du peuple", a ainsi déclaré Nicolas Sarkozy, qui fait évidemment référence à Alain Juppé.

    Nicolas Sarkozy s'imagine donc en "candidat du peuple", ajoute Le Monde, par opposition au maire de Bordeaux qui serait le "candidat du système". Le président Les Républicains cite également Donald Trump pour appuyer l'idée qu'une victoire se ferait sur une ligne dure, à droite. Pour le fidèle sarkozyste Brice Hortefeux, le succès du milliardaire républicain "montre qu’on ne gagne pas au centre, avec une campagne aseptisée, mais en clivant". Quant à Laurent Wauquiez, il jugeait cette semaine sur France 2 que "Trump a une parole très directe et aborde des thèmes qui étaient jusque-là tabouisés".

    Alain Juppé fait une lecture inverse et mise sur l'électorat centriste ainsi qu'une forte mobilisation pour remporter la primaire. Jeudi au Salon de l'agriculture, son soutien Jean-Pierre Raffarin affirmait à ses côtés que l'ancien Premier ministre avait "besoin d'une base électorale élargie" : "Il suffit de voir ce qui se passe aux États-Unis où un Donald Trump fait une course aux extrêmes et, finalement, cherche à renforcer son noyau dur plutôt qu'à rassembler le pays." Reste que pour savoir si cette stratégie est la bonne, Trump, s'il s'avère être le vainqueur de ces primaires, devra encore l'emporter face à son adversaire démocrate. L'élection présidentielle américaine est prévue le 8 novembre... soit 12 jours avant le premier tour de la primaire française.

    « La pétition contre le projet de loi El Khomri cartonne A la découverte du Zublin ... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:34

    En fait ils ne sont ni candidats du peuple, ni candidats du système... ils sont uniquement candidats d'eux-mêmes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :