• Facebook pourrait perdre 80% de ses utilisateurs

    Facebook n'est guère qu'une maladie infectieuse, finalement en voie de disparition, et pourrait perdre 80% de ses utilisateurs d'ici à 2017, à en croire une étude menée par deux étudiants en doctorat de la prestigieuse université américaine de Princeton.

    Ces deux aspirants docteurs en ingénierie mécanique et aérospatiale sont arrivés à ces conclusions dans une étude publiée en ligne, en cours d'évaluation par leurs pairs avant publication officielle.

    Se basant sur la progression, puis la chute de MySpace, précurseur de Facebook, John Cannarella et Joshua Spechlere affirment que le réseau social le plus important du monde, qui regroupe plus d'1,1 milliard d'usagers et fêtera le mois prochain ses dix ans d'existence, se dirige vers une chute brutale.

    "Il a été montré que les idées, comme les maladies, se propagent de manière infectieuse entre les gens, avant de mourir, et cela a été décrit avec succès par les modèles épidémiologiques", ont écrit ces chercheurs.

    Ils ont appliqué un modèle épidémiologique modifié pour décrire la dynamique des utilisateurs des réseaux sociaux, se servant de données Google qui sont du domaine public.

    Et ils sont arrivés à la conclusion que Facebook, dont l'action a atteint un record mardi à 58,51 dollars, avait atteint son sommet en 2012, et allait "connaître un déclin rapide", corroborant des études selon lesquelles les plus jeunes usagers avaient commencé à quitter le réseau social en 2013.

    "Facebook devrait connaître un déclin rapide dans les années à venir, diminuant de 20% de sa taille maximale d'ici à décembre 2014", écrivent les deux auteurs de l'étude publiée sur ArXiv.org, qui estiment aussi que le réseau social devrait perdre "80% de sa base d'utilisateurs maximale entre 2015 et 2017".

    Jusqu'à présent, le réseau semble en bonne santé, et l'augmentation du prix des actions Facebook a fait de Sheryl Sandberg, sa directrice des opérations, une milliardaire. Mark Zuckerberg, 29 ans, son créateur et PDG, a lui une fortune estimée à 19 milliards de dollars.

    Cependant, plusieurs voix se sont élevées pour dire que les conclusions des chercheurs de Princeton sont biaisées. Comme l’écrit Eric Markowitz sur le site Vocativ.com, "les auteurs font partie du département de génie mécanique et aérospatial - qui n’est pas spécialement connu pour ses études sur les réseaux sociaux. Et arXiv, le journal dans lequel apparaît l’étude, n’est pas évalué par un comité de lecture [c'est-à-dire non revu par les pairs]".  

    "Aujourd’hui, la moitié des utilisateurs se connectent sur Facebook avec leur appareil mobile, depuis l’application dédiée. Autrement dit, la recherche par Google Trends n’est pas représentative des modes d’utilisation de Facebook", argumente aussi Slate.fr.

    Quoiqu’il en soit, il est certain que les populations les plus jeunes se tournent vers d’autres réseaux sociaux : Tumblr,Twitter, mais surtout sur les applis WeChat ou Line, ainsi que Snapchat. 

    Un problème dont Facebook a conscience. Dans son rapport annuel, le réseau social se rend à l'évidence : "Certains de [ses] utilisateurs, particulièrement les jeunes, se dirigent vers d' autres produits et services, parfois utilisés comme substituts." 

    Peut-être tient-on là l’explication du changement de stratégie de Facebook. Non seulement l’entreprise de Mark Zuckeberg perfectionne ses applis Instagram et Messenger, mais elle développe aussi sa fonction de média. Le réseau social aurait d’ailleurs pour projet de lancer son propre reader (une appli permettant de consulter la presse en ligne), baptisé Paper. 

    « Wait and see ...Il y avait le ciel, le soleil et ... François Deguelt ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 14:33
    2
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 15:19

    Bon après midi Annick , forte tempête chez nous alors j'ai fait 

    quelques bonnes affaires aux soldes ! . J'étais avec cet espion de 

    " Facebook" et je n'y retournerai jamais car mon compte fut fermé par la  

    direction suite à des activités douteuses sur mes mots de passe . Et puis il y a  

    trop de fuites chez eux ! . Bisous , Christiane ,

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :