• Nicolas Sarkozy a brièvement interrompu ses vacances au Cap Nègre ce vendredi 25 juillet pour donner une conférence privée au Congo. Selon L'Express, l'ancien président de la République devrait toucher 100.000 euros pour sa participation au Forum économique Forbes qui se tient à Brazzaville.

    Pas moins de neuf chefs d'Etat africains sont également invités par "Forbes Afrique", version francophone du magazine américain. Thème du forum cette année: les "défis de la bancarisation".

    La journaliste Christine Ockrent, l'ex-premier ministre belge Guy Verhofstadt et l'essayiste Jacques Attali prendront également la parole. En 2013, c'est Jean-François Copé, alors président de l'UMP, qui avait été invité. Selon un article paru dans Le JDD, le député-maire de Meaux n'avait perçu "que" 30.000 euros. "Le général de Gaulle, quand il allait à Brazzaville, il avait une vision, M. Copé il a un chèque en repartant", avait alors ironisé le député socialiste Bruno Le Roux.

    Nicolas Sarkozy fera savoir à la fin de l'été ou en septembre s'il décide de se porter candidat à la présidence de l'UMP lors du congrès de l'automne.


    1 commentaire
  • C'est un Renaud en mauvais état qui apparaît sur la couverture du  VSD , cette semaine, sur laquelle on peut lire: «Renaud, laisse pas béton!». La une du magazine le montre soutenu par un ami en sortant d'un restaurant, le visage bouffi et loin d'être en forme. Le 21 juin dernier, Hugues Aufray confessait sur RTL que Renaud «n'allait pas trop bien» admettant qu'il souffrait de le voir comme ça.

    À la retraite dans le sud de la France, le chanteur va bien selon son avocat Stéphane Loisy dans VSD. «Il boit, c'est un alcoolique, personne ne peut dire le contraire, ajoute un autre proche. Mais attention, ne vous fiez pas à son aspect extérieur. Dans sa tête, tout fonctionne parfaitement bien.» Contacté par le magazine, un ami explique aussi qu'il n'est pas retombé dans une dépression semblable à celle de 1999. Ses proches ont confiance en lui, et savent qu'il va «renaître de ses cendres.»

    Une réponse :

    http://delafenetredenhaut.blogspot.fr/2014/07/tant-quil-y-aura-des-porcs.html

    Faut-il avoir une poubelle à la place du cœur, de la merde en guise de conscience et trimballer trois tonnes de lâcheté pour s'abaisser à shooter un homme qui depuis des années doit se résoudre à vivre caché pour échapper à ce qu'il n'a jamais véritablement enduré et dont il ne veut plus entendre parler: l'amour envahissant du public et l'obsessionnel intérêt des médias. Puisqu'il n'aspire qu'à la quiétude, Renaud se planque et fait silence, définitivement. Assez pour rendre dingue les petits journalistes, de piètre plume et de plus piètre éthique, qui, bien que Renaud n'ait jamais tué personne, volé quiconque ni même foulé aux pieds ses idéaux, le pistent, «enquêtent» et pire, le zooment en cachette. Se fichant bien qu'il soit le père d'un garçonnet en âge de voir dans les kiosques à journaux les couvertures de leurs magazines orduriers, ils s'«émeuvent», «enquêtent» et recueillent quelques «vérités» auprès d'«amis» qui, sous couvert d'anonymat, dépeignent à gros traits l'ancien chanteur mutique et caverneux. Aussi, pour en rajouter, puisqu'il faut toujours en rajouter dans le sensationnalisme, certains le disent désormais sur la paille, lui dont les chansons anarchistes, et ce fut peut-être l'un de ses grands dilemmes, ont fait une solide fortune de «patron bien gros». Quand Renaud s'exprime aujourd'hui, c'est par courtes phrases, pleines et rares. Ses potes y trouvent un sens de la fraternité dont sont privés ceux qui croassent et tapinent pour VSD.
     
    Baptiste Vignol

    votre commentaire
  • Israël-Palestine: ça suffit

    Une nouvelle salve de violences vient d’éclater entre Israël et la Palestine et une fois encore, des enfants meurent. Les seuls appels au cessez-le-feu ne marchent pas, nous le savons. Il est temps de lancer des actions non-violentes pour mettre fin une fois pour toutes à des décennies de cauchemar. .

    Suite sur : https://secure.avaaz.org/fr/israel_palestine_this_is_how_it_ends_loc/?bZjIDhb&v=42700
     
    Et, comme moi, n' hésitez pas à signer la pétition ...

    2 commentaires
  • Gérard Depardieu refait parler de lui

     

    Les organisateurs du Festival du film d'Édimbourg étaient très mécontents mardi de l'attitude de l'acteur français Gérard Depardieu qui leur a fait faux bond pour l'avant-première de Welcome to New York samedi, au lendemain d'une soirée arrosée au pub. Pinte à la main et haggis (panse de brebis farcie) dans l'assiette, l'acteur a passé, selon plusieurs témoins, un excellent moment vendredi soir dans un établissement traditionnel de l'île écossaise de Skye. Des photos qui ont commencé à apparaître lundi dans la presse britannique montrent un Depardieu goguenard, fixant l'objectif en trinquant, puis assis à une table, à côté du poète gallois Rody Gorman, en train de savourer le plat traditionnel écossais.

    Le lendemain, il a brillé par son absence au Festival d'Édimbourg, dont il était l'invité d'honneur, au moment de la présentation de son dernier film Welcome to New York, inspiré du scandale DSK, dans lequel il joue le personnage principal. Obligés de s'excuser auprès du public, les organisateurs ont mal digéré le fait que Depardieu ait "sérieusement laissé tomber le festival", selon les mots d'un porte-parole. La presse locale, aussi, a exprimé sa colère, à l'image du Edinburgh News qui titrait "Gérard Depardieu snobe le festival de cinéma pour une pinte". Dans le passé, Gérard Depardieu, devenu citoyen russe, a, entre autres frasques, assommé un paparazzi à Florence en 2005, uriné dans la cabine d'un vol Paris-Dublin en 2011 ou encore frappé un automobiliste en plein Paris en août 2012.


    5 commentaires
  • Les députés eurosceptiques ont bruyamment exprimé leur hostilité à l'égard de l'UE lors de la session inaugurale au Parlement européen.

    Ce mardi 1er juillet, plusieurs dizaines de députés provenant de partis europhobes, dont le Front national, ont ostensiblement tourné le dos ou refusé de se lever au moment où résonnait dans l'hémicycle l'hymne européen. Ce geste a entaché le début de la session, au cours de laquelle doit être élu le président de l'institution.

     La réplique des écologistes ....

    Lire l' article sur :

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/01/parlement-europhobes-boudent-hymne-europeen_n_5547236.html

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique