• La coiffe bretonne : ses principales variantes

    Les coiffes bretonnes s'inscrivent pleinement dans le patrimoine de la Bretagne. Elles se distinguent aussi par leur diversité : il y a presque autant de sortes de coiffes que de microrégions, voire de communes, dans la péninsule bretonne. Certains pays en possèdent même plusieurs.

    Etant donc impossible de toutes les énumérer, cet article vous en présente quelques-unes.

     

    Coiffe bigoudene

    Représentée sur toutes les caricatures de Bretonnes à travers la France, la coiffe bigoudene est sans aucun doute la plus connue. A l'origine, elle n'était pas si haute. Selon la légende, les femmes l'auraient fait monter pour réagir aux décapitations de clochers ordonnées par Louis XIV en guise de représailles. En fait, c'est au XXe siècle qu'elle a pris de la hauteur. Elle est portée encore aujourd'hui par quelques personnes dans le pays bigouden.

     

     

     

     

    Coiffe de Pont-Aven

    Très connue également grâce à Paul Gauguin qui l'a immortalisée sur ses tableaux, la coiffe de Pont-Aven (Finistère) est formée de deux anses en dentelle.

    Coiffe du pays Vannetais

    Coiffe Pays de Vannes L'une des coiffes de Vannes et d'Auray présente l'originalité d'avoir la forme d'un petit toit. On en trouve aussi en forme de bonnet.

    Coiffe de Pontivy


    Coiffe plate, discrète, dont les deux bouts sont dégagés des deux côtés de la tête.

    Coiffe de Saint-Malo


    Assez volumineuse, l'une des coiffes du Pays malouin se distingue par deux larges bandes de dentelle qui partent chacune d'un côté de la tête pour se rejoindre sur le sommet de la coiffe.

    Coiffe du Pays Nantais


    Recouvrant l'arrière de la tête, elle se termine en une bordure un peu surélevée, parfois comme une visière.

    Coiffe de Quimper

    Elle se distingue par sa forme mi-haute couvrant une toute petite partie de la tête et tenant par un ruban passant autour du cou. Un autre ruban part du sommet de la coiffe pour flotter librement.

     

    « Messieurs, connaissez-vous encore votre code de la route ? A propos de la tropézienne ... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :