• La Fête de la Nature à Nancy

    Photo Fred Marvaux

    Beaucoup de monde au Parc Sainte Marie, ce week-end ... pour ceci :

     

     

    Ils sont grainetiers, horticulteurs, paysagistes, pépiniéristes, fleuristes, artisans, potiers, apiculteurs, membres d’associations. Leur point commun ? Ils partagent tous une passion immodérée pour le jardinage. Et surtout, ils seront tous au Parc Sainte-Marie pour vous la faire partager.

    Pour fêter sa 17e édition de la Nature en Fête, plus d’une centaine d’exposants ont répondu présents pour ce week-end des 4 et 5 mai de 10h à 19h au parc Sainte-Marie. L’occasion est donc trop belle, dans ce grand marché végétal de plein air, de trouver la plante de ses rêves, celle qui vient réveiller le jardin, embellir un balcon ou illuminer un appartement.

    Plus d’une centaine d’exposants, grainetiers, horticulteurs, paysagistes, pépiniéristes, fleuristes, artisans, potiers, apiculteurs… ont pu se déployer tranquillement dans le parc Sainte-Marie, présenter leur production et… répondre aux questions des visiteurs. Très très nombreux dès le matin les visiteurs, il était difficile pour un automobiliste de trouver une place autour de ce poumon vert de la ville dès 10 h 30…

    Cette année, la création d'un prix " Victor Lemoine* " honorera cet horticulteur de renommée mondiale. Pour cette occasion, les professionnels ont été sollicités pour mettre en valeur un végétal.

    * Victor Lemoine était un pépiniériste issu d'une famille de jardiniers, est né à Delme ( Moseelle ) le 21 octobre 1823, et mort à Nancy, le 12 décembre 1911.

    Il est considéré par l'horticulture mondiale comme le plus grand introducteur et sélectionneur de plantes horticoles de tous les temps. Installé à Nancy en 1849, après avoir travaillé en Alsace, à Gand et à Lille, il devint peu à peu le maître incontesté de l'hybridation horticole.

    Il a obtenu dès 1852, les plantes ornementales les plus diverses comme les bégonias à massif, mais aussi d'appartement, le premier pélargonium à fleur double rouge, à l'origine de nos collections actuelles, les fuchsias... Il a travaillé sur les glaïeuls et les montbretias, les plantes vivaces dont les phlox, les astilbes, les pieds-d'alouette, les potentilles, les pyrèthres, les pentstemons, mais aussi les arbustes à fleurs : hortensias, spirées, weigelias, diervillas, clématites, lilas à fleurs simples et doubles. Son mérite est d'autant plus grand que de nombreuses créations existent toujours et beaucoup restent inégalées.

     

    « Plat de saison : navarin d' agneau printanierHumour américain »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :