• La fin d'une époque pour la dette française ...

    Mauvaise nouvelle pour le président François Hollande, à deux jours de son interview télévisée de ce  dimanche 14 juillet : l' agence de notation Fitch a annoncé vendredi qu'elle rétrogradait la note de la dette française d'un cran ...

    Celle-ci est passée de AAA, la meilleure possible, à AA+. Fitch était la dernière agence de notation à conserver toute sa confiance à la France. La note est assortie d'une perspective "stable", c'est-à-dire qu'elle ne devrait pas évoluer, ni à la hausse, ni à la baisse, dans les prochaines années.

    "Faibles perspectives économiques".

    Selon l'agence, cette décision s'explique par les "faibles perspectives économiques" pour les prochaines années. Dans son communiqué, Fitch pointe ainsi le problème du chômage, "à un plus haut de 15 ans", tout comme la crise de l'euro, qui n'a pas encore trouvé de solution. Les analystes s'attendent donc à une croissance plus faible que prévue : selon eux, la croissance sera de -0,3 % cette année, puis 0,7 % en 2014 et 1,2 % en 2015. A titre de comparaison, le gouvernement table lui sur 0,1 % en 2013, 1,2 % en 2014 et 2 % en 2015 ! {#}

    Fitch était jusqu'à vendredi la dernière des grandes agences de notation qui accordait encore à l'Etat français la note suprême "triple A".  Standard & Poor's a tirée la première, le 13 janvier 2012, en dégradant la note de Triple A à AA+. Puis l'autre agence américaine Moody's, a abaissé la note souveraine de la France à AA1. Les deux agences ont maintenu une perspective négative sur la dette française, mais n'ont pas encore décidé d'autre abaissement de leur notation.

    Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a réagi dans un communiqué à cette décision de Fitch. "La dette française est parmi les plus sûres et les plus liquides au sein de la zone euro, bénéficiant de taux historiquement bas, preuve de la confiance réaffirmée des investisseurs. Cette confiance renforce la conviction du Gouvernement que sa stratégie est la bonne". Pierre Moscovici réaffirme aussi "la détermination du gouvernement à poursuivre la réduction des déficits publics, le rétablissement de la compétitivité et le redressement de l’économie française pour soutenir la croissance et l’emploi".

    « Saviez-vous que le soleil était un petit blagueur ?Ma découverte musicale du jour : Jean-Claude Doussart »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Juillet 2013 à 10:40

    Bonjour , merci de votre visite pour les serres je mettrais encore d'autres articles avec photos , la suite c'est les plantes carnivores ....

    pour le dette je suis en Belgique et c'est pas mieux .... faudrait repenser notre monde mais c'est toujours dure de faire un changement ....

    Bon we , et a bientôt

    http://media-cache-ak1.pinimg.com/originals/f2/09/c7/f209c7b1508aea0307f5dbf0bbdbf759.jpg

    2
    MICHEDERENNES Profil de MICHEDERENNES
    Samedi 13 Juillet 2013 à 13:16

    RE ANNICK

    oui! j'ai fermé les yeux et ai imaginé mdr

    pour le triple A comment pouvait-il en être autrement, ce cher monsieur nous emmène droit dans le mur. On ne peut faire des économies en dépensant, que veux-tu on est bien obligé de subir .... jusqu'au jour où les français se réveilleront, mais il sera peut être un peu trop tard

    gros bisou

    mimi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :