• La visitandine de Nancy

    Spécialité goûteuse de Lorraine, les visitandines, d'origine monastique, seraient nâtives de Nancy et remonteraient au XVIIe siècle.

    La  visitandine est un gâteau dont on vante la légèreté et la finesse... On fait remonter l'origine de cette pâtisserie au XVIIème siècle.

    On pense que les religieuses de l'ordre de la Visitation installées à Nancy ont inventé ce gâteau pour palier au manque de nourriture carnée et conserver ainsi une base d'alimentation relativement complète... car la visitandine est un gâteau riche en protéines par sa teneur en blanc d'oeufs ! 

    Farine, sucre, beurre, poudre d'amande et blanc en neige très ferme en constituent la recette mise au four une quarantaine de minutes pour obtenir un petit gâteau bien levé et joliment doré... après l'avoir laissé refroidir, on le recouvre d'une fine couche de pâte d'amandes et on peut dès lors se régaler... 

    Pas d'urgence toutefois, la visitandine est une pâtisserie qui ne rassit pas et qui gagne même à être dégustée après quelques jours... Elle n'en a que plus de goût !

    Ingrédients

     

    Pour 15 visitandines :
    . 150 g d'amandes en poudre
    . 200 g de sucre en poudre
    . 4 blancs d'œufs
    . 75 g de farine fluide
    . 175 g de beurre
    . 3 gouttes d'extrait d'amandes amères

     

    Préparation

     

    - Allumer le four à 200° C.
    - Réduire le beurre en pommade.
    - Mélanger dans une terrine les amandes et le sucre.
    - Y ajouter les blancs d'œufs.
    - Travailler avec une spatule pendant 5 minutes.
    - Ajouter l'extrait d'amandes, la farine en pluie et mélanger.
    - Verser le beurre en pommade, mélanger à nouveau.
    - Badigeonner de petits moules ronds ou ovales de beurre fondu.
    - Les remplir à moitié seulement de la préparation.
    - Mettre au four pour 15 à 20 minutes selon la taille des moules.
    - Démouler les petits gâteaux encore chauds sur une grille.
    - Les laisser refroidir complètement avant de les déguster.

     

    Alliances mets et vins

    Servies au goûter, un café-crème sera le bienvenu – Servies lors d’un dîner, elles feront partie d’un « café gourmand ». Mais amusez-vous à les accompagner d’un vin blanc moelleux où l’acidité doit être présente : les notes vives du vin rafraîchissent le palais, les notes légèrement amères de l’amande donnent la réplique aux notes fruitées du vin. Il s’ensuit une alliance calme et réfléchie, toute en douceur. En Lorraine, on servira volontiers une eau-de-vie de mirabelle – Tradition oblige !

     

     

    « Daft Punk et la compagnie créole, c’est bon pour le moral ...Connaissez-vous le VIERPOT ( ou vaclette ) ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :