• "Le Grand Journal" : retrouvailles explosives entre Antoine de Caunes et José Garcia

    Le plateau de Canal+ ne les avait pas vu ensemble depuis l'arrêt de Nulle Part Ailleurs en 2001. Plus de dix ans plus tard, Antoine de Caunes et José Garcia étaient de retour sur le plateau qui a fait les belles heures de la chaîne cryptée, mais dans des rôles complètement différents. Antoine de Caunes se tenait cette fois-ci sur le siège du présentateur et son ancien acolyte sur celui de l'invité du Grand Journal. De nouveau réunis sur Canal + après plus de 10 ans L'acteur était venu faire la promotion de son nouveau film Fonzy, qui raconte l'histoire d'un homme qui a donné son sperme à plusieurs reprises et qui 20 ans plus tard, vit une vie d'adolescent attardé mais apprend que sa femme est enceinte et qu'il a lui-même... plus de 500 enfants, dont 142 veulent connaître l'identité de leur père. Tout un programme. Et comme pour toute tournée de promotion qui se respecte, le passage sur le plateau du Grand Journal était obligatoire. Et comme il fallait s'y attendre, les retrouvailles des deux anciens compères de Nulle Part Ailleurs ne se sont pas faites sans bruit. José Garcia s'y attendait d'ailleurs, comme il l'a confié dans une interview pour Métro : "Je pense qu’ils vont m’en mettre plein la gueule. De mon côté, j’ai de l’artillerie. J’ai fait des courses. Faut que ce soit festif ! Je vous donne un indice… Ce putain de studio est blanc depuis tant d’années, je vais essayer de le repeindre !". Ambiance Nulle Part Ailleurs sur le plateau du Grand Journal Le comédien a commencé très fort en enfermant son ancien collègue dans sa loge pour faire à sa place l'ouverture de l'émission. Au son d'un morceau d'électro, il a sauté sur la table du Grand Journal, buvant une grande rasade de vodka et se déhanchant en exhibant son torse sur lequel était inscrit en lettres noires : "I am the boss". Puis c'est sous les traits d'une Elyse Tailleur devenue alcoolique que José Garcia a refait son apparition sur le plateau, en profitant pour faire boire de force Antoine de Caunes. Doria Tillier a d'ailleurs dédié sa météo à ce fameux personnage. Mettant sa menace à exécution José Garcia a enfin sorti des pots de pigments de peinture tandis que le public se revêtait de combinaison de protection. Tentant de mener l'interview coûte que coûte les deux compères ont eu du mal à garder leur sérieux tant leur envie de se retrouver comme au bon vieux temps était prégnante. Se lançant de la peinture et de la fausse semence à la figure, s'accrochant des pinces à linge sur le visage, ils ont terminé par une bataille de projectiles divers et variés transformant le plateau du Grand Journal en un vaste chaos.

    En savoir plus: http://www.gentside.com/le-grand-journal/le-grand-journal-les-retrouvailles-mouvementees-d-039-antoines-de-caunes-et-jose-garcia_art55823.html
    Copyright © Gentside

    L' émission a été explosive dès le départ puisque José Garcia a accueilli les téléspectateurs, en expliquant avoir enfermé Antoine de Caunes dans sa loge. L'acteur a transformé le plateau en boite de nuit et a exhibé son ventre sur lequel était écrit "I'm the boss". Antoine de Caunes a été libéré juste avant la première page de publicité pour présenter la première partie consacrée à l'actualité. "On verra ça tout à l'heure", a-t-il menacé le sourire narquois.

    Après Alessandra Sublet vendredi qui a présenté la météo en " Géraldine langue de pute ", José Garcia a, à son tour, repris un des anciens personnages d'Antoine de Caunes. L'acteur est arrivé sur le plateau déguisé en Liz Taylor pour le retour de Elyse Tailleur et de sa fameuse réplique : "Ce sont des calomnies Michael est innocent". Comme à la grande époque de "NPA", José Garcia a proposé une vision ivre de la star de cinéma. Il en profité pour forcer son ami animateur à boire... et pas de l'eau ! Pour sa météo, Doria Tillier est entrée en plateau grimée en Elizabeth Taylor jeune, pour proposer un amusant "avant/après" dénonçant les ravages de l'alcool.

    Après " Les Guignols ", Antoine de Caunes a finalement accueilli son invité. "Retour placé sous le signe de l'émotion puisque mon invité est en quelque sorte né sur ce plateau", a lancé le présentateur pendant que José Garcia disposait devant lui de mystérieuses boites en plastique et que le public enfilait des sacs poubelle pour se protéger. "Ca fait quand même 15 piges, hein Antoine ?", lui a répondu José Garcia avant de se lever pour le serrer dans ses bras. Un peu plus tard, les deux hommes ont commencer à se lancer de la poudre colorée entre eux ainsi que sur le public.

    La revanche de Jango Edwards

    Mais le clou du spectacle a été l'arrivée du vrai Jango Edwards. A l'époque de "Nulle part ailleurs", la venue du comédien sur le plateau de Philippe Gildas avait donné lieu à une gigantesque bagarre sur le plateau.

    Quinze ans après, le comédien est revenu prendre sa revanche, donnant le coup d'envoi d'une immense bataille générale de pinces à linge, de peinture... et de Danette au caramel !

    "Le Grand Journal" : retrouvailles explosives entre Antoine de Caunes et José Garcia

    Pour remercier son invité de tous ces happenings, Antoine de Caunes a, en fin d'émission, fait inscrire à l'écran le (vrai !) numéro de portable de José Garcia, relançant ainsi une joute de plusieurs années entre les deux amis.

    « Aujourd' hui ... direction : pneumologue !Très bonne journée à tous. »

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Octobre 2013 à 10:39

    Bonjour

    Canal plus a bien changé par rapport à ses débuts, d'ailleurs je ne regarde même plus, avec De Caunes nous avions bien rigolé ainsi que les deschiens j'ai adoré, mais José Garcia je n'aime pas dû tout.

    Je te souhaite une bonne journée bisous

    2
    Mardi 29 Octobre 2013 à 10:46

    Je ne crois pas que j'ai tout compris...

    c'était sérieux leur affaires ou pour rigoler ?

    3
    Mardi 29 Octobre 2013 à 11:04

    bonjour de caunes et garcia j'aimais bien!!j'ai rendu canal+ meme les emissions en clair je ne les regarde plus !  bonne journée 

    4
    Mardi 29 Octobre 2013 à 12:11

    Bonjour ma douce,

    Très bel article, je ne suis pas TV, je ne regarde jamais.

    C'était bien de te lire. Beaucoup de souvenirs.

    La TV devient de plus en plus inintéressante !

    Bon mardi, bisous.

    5
    Mardi 29 Octobre 2013 à 12:18

    moi c'est pire que Mousse ça fait 22 ans que j'ai pas de télé!

     mais je  connais quand même Antoine de Caunes :)

     le vent a cessé, pas de dégats chez moi , mais chez des voisins oui , ici en ville beaucoup de locataires n'ont pas d'assurances...

    là on a un superbe ciel bleu mais seulement 10° ...

    bisous

     

    heart
    6
    Mardi 29 Octobre 2013 à 14:35

    Bonjour,

    j'aime beaucoup m'amuser, mais ce genre de gags, c'est ce que je déteste le plus. Je n'ai jamais eu Canal plus, et maintenant je n'ai même plus de télé.

    Passe une bonne journée.

    7
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 07:08

    Bonjour ma douce Annick, ben dis-donc quelle affaire... Je ne regarde pas ça.

    Si tu as l'humeur comme le temps, c'est normal il pleut et il fait
    froid. Donc tout est normal !
    Mais il suffit juste de se sentir bien, de sourire et de faire des projets
    pour que le moral revienne.
    Alors on s'y met de suite et on pense positivement.
    Tu sais quoi ? Il suffit de faire une bonne action pour se sentir
    en paix et en harmonie avec soi même.

    Même si le ciel ne t'envoie pas un signe, cherche bien, tu vas trouver...

    En attendant je te souhaite une belle journée avec du soleil dans
    le coeur.

    Je te donne la réponse du mot à trouver d'hier :
    DÉVOUEMENT

    Bravo si tu as joué et trouvé la réponse.

    Prends soin de toi c'est important pour moi.

    Lolli

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :