• Marianne a perdu un de ses amoureux ...

    Qui n' a pas en souvenir ?

    " Dieu ! Mais que Marianne était jolie
    Quand elle marchait dans les rues de Paris
    En chantant à pleine voix :
    "Ça ira ça ira... toute la vie."
    Dieu ! Mais que Marianne était jolie
    Quand elle embrasait le cœur de Paris
    En criant dessus les toits :
    "Ça ira ! Ça ira ! Toute la vie."

    Marianne a perdu un de ses amoureux ...

    Il n'aura finalement pas atteint les 73 ans qu'il fredonnait dans son tube « Quand j'étais chanteur » dans lequel il se mettait en scène frappé par l'insuccès d'une fin de carrière.

    Avec son sourire chaleureux, sa séduction tranquille dans la voix, bien posée, juste, assez économe d’effets, Michel Delpech aura été du milieu des années 1960 la fin des années 1970 l’un des interprètes les plus populaires de la chanson française. Un « chanteur de variétés. Je n’offre pas une “œuvre” », avait-il confié à  Bruno Lesprit, en décembre 2000. Souffrant d’un cancer de la gorge et de la langue depuis 2013, le chanteur, parolier et compositeur Michel Delpech est mort le 2 janvier. Il était âgé de 69 ans.

    Il restera l’interprète d’une bonne trentaine de grands succès, souvent de jolies romances, un rien nostalgiques, dont il signe les textes, allant parfois vers un léger commentaire social aux mélodies bien tournées.

    Nombre de ces airs viennent du pianiste, compositeur et arrangeur Roland Vincent. Une collaboration qui débute dans les années 1960 et qui produit de nombreuses réussites, de Chez Laurette (1965) à Quand j’étais chanteur (1975, avec Jean-Michel Rivat pour le texte).

    Marianne a perdu un de ses amoureux ...

    http://www.rtbf.be/info/medias/detail_michel-delpech-en-5-chansons?id=9176174

     

    Une de mes amie, interprète, Kargal, déjà connue par ceux qui lisent mon blog avait fait cette interprétation, il y a deux ans ...

    https://soundcloud.com/kargal33/chez-laurette-by-kargal-1

    « Les voeux de nouvel an ...Auourd' hui, le 3 janvier 2015, à Puerto de La Cruz ... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Janvier 2016 à 08:32

    Un homme simple et chaleureux qui connaissait son mal et ne s'en plaignait pas, dans ses dernières interview, il avouait qu'il ne pourrait jamais plus chanter, mais que la maladie loin de le détruire l'avait fait grandir

    Amicalement

    Claude

    2
    Lundi 4 Janvier 2016 à 08:37

    un bel hommage lui a été rendu avec M Druker et sur la 3 hier au soir .. et bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :