• Moulin à marée de Loix

    Un moulin à marée est un moulin à eau qui utilise le phénomène des marées pour fonctionner.

    Les moulins à marée sont généralement situés dans les estuaires, suffisamment protégés des vagues mais assez proches de l'océan pour obtenir une amplitude de marée raisonnable.

    Fonctionnement :

    Un moulin à marée est constitué d'une digue comportant des vannes à sens unique. La digue isole une petite baie appropriée, ou une partie d'un estuaire, afin de former derrière elle un bassin de retenue.

    À marée montante, la mer remplit le bassin. Lorsque la marée recommence à descendre, les vannes se ferment et empêchent le bassin de se vider. À marée descendante, quand la différence entre le niveau du bassin et de la mer est suffisamment important, les vannes sont ouvertes : l'eau du bassin se déverse alors dans la mer en actionnant la roue du moulin.

    Moulin à marée de LoixCompte tenu de son mode de fonctionnement, le moulin à marée ne peut fonctionner que durant une partie de la journée, lorsque le niveau de la mer est plus bas que celui du bassin (par exemple 6 heures toutes les 12 heures pour le moulin à marée du Birlot, situé sur l'île de Bréhat, en Bretagne ). Cette durée est plus courte lorsque le coefficient de marée est faible.

    Contrairement aux autres types de moulins, l'énergie produite par le moulin à marée ne dépend pas de phénomènes météorologiques (vent, précipitations). En revanche, le moulin à marée nécessite des investissements plus importants que ses homologues (construction d'une digue).

    Les sites favorables à la construction d'un moulin à marée sont limités : le lieu de construction doit être à la fois situé en bord de mer, à l'abri des vagues et permettre la réalisation d'un bassin de retenue suffisamment important.

    Moulin à marée de Loix

    Le moulin à marée de Loix est  le dernier représentant des sept moulins à marée que l'île de Ré possédait au XVIIIe siècle. Propriété de l'abbaye de Saint Michel de l'Herm puis du collège Mazarin, il est mis en fermage après la Révolution. Moulin à farine, il faisait (fait toujours) office de "chasse d'eau" pour entretenir la profondeur du chenal menant au port. En 1842, il est transformé en laverie de sel, production alors très importante au XIXe siècle.

    Au XVII ème siècle, ce moulin avait pour vocation première le « moulange » de la farine. Le bâtiment servait également au passage entre « l'Isle de Loye » et La Couarde.

    Le moulin permettait aussi l'entretien du chenal : la réserve d'eau de mer qui se constitue à marée montante est retenue. Ainsi, à marée basse, la force du courant nettoie le chenal d'accès au port. Ce principe est encore utilisé aujourd'hui pour « chasser » la vase du port.

    Début XIX ème, la production de sel était très importante et son transport se développe faisant de LOIX un port important. De gros bateaux venant de toute la côte atlantique et même du Canada faisait escale à LOIX pour charger le précieux « or blanc ». A cette époque, le moulin était utilisé pour laver le sel.

    Moulin à marée de Loix

    Autour de la place du port, tous les édifices étaient liés au commerce du sel : le pont bascule qui permettait la pesée des charrettes au centre (on aperçoit encore les trace), les résidences des fonctionnaires de l'état tel que les douaniers et surtout l'usine à sel (grand bâtiment clos de hauts murs sur votre droite) qui possédait une très haute cheminée.

    Le moulin à marée est aujourd'hui propriété privée et ne se visite pas.

    Site officiel de Loix : http://www.loix.fr/

     

     

    « Et bien, à Cissé, il y a aussi des mirabelliers ...Good bye, Mister Robin Williams »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Août 2014 à 08:50

    cette histoire de moulin intéressante

    a bientôt

    lly

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :