• En allant prendre un RDV chez le coiffeur, j' ai eu l' occasion de recontrer le batteur d' un groupe de musique poitevin ...

    HO! Music est une association créée, fin 2012, pour auto-financer des projets musicaux et des achats de matériel. Son nom est un dérivé de l'ancienne formation Meyer & Mister Ho!
    C'était aussi l'occasion de refonder le label HO! Records imaginé en 1985 pour la sortie de l'album "And Then..."

    Dorénavant, c'est sous ce nom de Ho!Music que qu' ils vendent leurs CD.
     
     
    Jean-Marie Meyer : chant, guitare
    Philippe Floris : contrebasse, chœurs
    Xavier Pillac : guitare, chœurs
    Hervé Herry : batterie, chœurs
     

    Le groupe sort son nouveau CD !

    A l'origine, le trio Meyer / Floris / Herry rejoint par Jeff Magidson dont les guitares ont été enregistrées chez lui à San Francisco et transférées en France par Internet.
    14 titres parmi lesquels quelques immuables de la scène Meyer jamais enregistrés (Hey Babe, Don't Be Cruel, Lies, I've Got a Thing About You Baby), un bon nombre pioché dans leur répertoire actuel (Mama's Little Baby, Love Potion No. 9, You Got It), quelques nouveautés (Gonna Get Back Home Somehow, Lonesome Town, Parchman Farm) et peut-être même des surprises !!
    Leur principal objectif : que cet album leur ressemble le plus possible.
    Le CD paraîtra à la mi-décembre en 1000 exemplaires et sera en vente lors des concerts à 15 €.
    Pour les plus pressés, l'album peut être commandé, dès à présent, sur :
    ( envoi sans frais de port )
     
    Un peu de musique ?
     

    00016 MEYER " Rock' N Roll Cénon-sur-Vienne Concert 2014 "

     

    1 commentaire
  • Un peu de tendresse, cela vous tente ?

     

    " Un peu de tendresse, ça fait pas de mal. bonne écoute et à bientôt les ami(es) " dixit Réms Ra Vaux ...

    A vous d' écouter ... et d' apprécier !

    D' autres titres à savourer ici :

    https://soundcloud.com/search?q=RRavaux

    Sinon, vous pourrez le retrouver sur Facebook :

    Réms Ra Vaux

    2 commentaires
  •  

    Le temps toujours le temps
    vient bousculer les choses,
    après les froids d'hiver
    renaissent les printemps...

    ma fille mon garçon
    vous partez en voyage,
    ce sera le plus long
    promettez d'être sages...

    Les enfants disent adieu
    nous disons mille choses,
    mais tout est silencieux
    derrière la porte close...

    Je dois bien l'avouer
    la maison est si vide,
    il y traîne un jouet
    et mes premières rides...

    Le temps toujours le temps
    vient bousculer les choses,
    après les froids d'hiver
    renaissent les printemps...

    Mais l'homme doit renaître
    souvent de peu de choses,
    sur un terrain miné
    il y pousse des roses...

                              

    Il suffit d'un lilas
    au mur d'une ruine,
    il suffit d'un repas
    servi dans la cuisine...

    il suffit d'un bourgeon
    d'une fleur de glycine,
    sur la barque du temps
    où naissent les ravines... refrains légèrement changés

    Le temps toujours le temps
    vient bousculer les choses,
    et mon cœur en hiver
    attend bien des printemps...

    Le temps toujours le temps
    vient bousculer les choses,
    et mon cœur en hiver
    attend bien des printemps...

    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps

    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps


    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps

    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps

    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps

    lalalalalalalala
    le temps toujours le temps

    lucas 2013

    Rendons à César ce qui est à César !

    Une précision importante : c' est Julian Renan qui chante et qui a composé sur les paroles de Jean-Louis ...

     

    2 commentaires
  • Je vous ai parlé d' eux dans un précédent article :

    http://oasisdepaix.eklablog.com/remy-ravaux-kargal-sont-en-liste-pour-l-award-du-meilleur-espoir-a112874814

    Actuellement : le duo Remy Ravaux & Kargal est actuellement 3 ième avec 130 025 weex !

    Rappel :

    Chaque année, le site Buzz Land organise les « Buzz Awards ».  Cette compétition regroupe 6 catégories musicales et récompense les meilleurs artistes de chaque catégorie: « Meilleur Artiste Masculin », « Meilleure Artiste Féminine », « Meilleur Espoir », « Meilleur Clip », « Meilleur Groupe Musical », « Meilleure Reprise Musicale ».

    Le concours se déroule uniquement sur internet du 08 septembre au 30 novembre 2014 sur le site buzz-land.com.

    La catégorie « Meilleur Espoir » récompense le meilleur artiste indépendant de l’année.

    Les internautes se rassemblent et votent pour leurs artistes indépendants préférés. À la fin de chaque étape, les candidats qui obtiennent le plus de votes sont sélectionnés pour continuer l’aventure et ceux qui n’ont pas été assez soutenu sont éliminés. Au final, il ne restera qu’un artiste indépendant qui obtiendra la titre du Buzz Awards 2015 – « Meilleur Espoir ».

    Tous les dimanches soir à 22h (heure française), les votes sont remis à zéro pour laisser place à une nouvelle semaine de compétition.

    Alors, allez voter pour les soutenir ...


    votre commentaire
  • Manitas de Plata, la légende du flamenco n'est plus !

    En août dernier, il s'était confié sur sa terrible et difficile situation au magazine France Dimanche : deux mois plus tard, c'est avec une profonde tristesse que nous apprenons aujourd'hui, jeudi 6 novembre, la mort de Manitas de Plata, guitariste virtuose qui a popularisé le flamenco en France.

    L'artiste, Ricardo Baliardo de son vrai nom, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 93 ans, dans la maison de retraite où il avait été placé. Si les causes de sa mort n'ont, à cette heure, pas été officialisées, l'homme aux "petites mains d'argent" (signification de son nom de scène) était gravement touché par la maladie (il avait été hospitalisé en avril dernier pour des problèmes de tension), à tel point même que, gravement invalide, il se déplaçait exclusivement en fauteuil roulant.

    Né en 1921 dans la roulotte familiale à Sète, dans l'Hérault, Manitas de Plata a maîtrisé très tôt les rouages de la guitare sans même savoir lire une note : dès 9 ans et encouragé par son oncle, le jeune Ricardo utilisera la musique comme revenu d'appoint, principalement durant les mois d'été, où il jouera aux terrasses des cafés.

    Devenu maître en la matière, le jeune gitan sera rapidement propulsé sur le devant de la scène médiatique. Dans les années 1970 et 1980, il fréquentera en effet de manière assidue les plateaux télé et côtoiera les plus grands de ce monde, allant de Jean Cocteau à Brigitte Brdot en passant par Picasso et Dali. Consécration ultime, Manitas de Plata, qui fut considéré un temps comme l'artiste européen le plus connu au monde (il a enregistré pas moins de 80 disques et a vendu 93 millions d'albums aux quatre coins de la planète), jouera même à New York, sous l'impulsion du photographe Lucien Clergue, où il triomphera au prestigieux Carnegie Hall.

    Mais malgré ce succès fulgurant, c'est un Manitas de Plata sans le sou qui avait ouvert la porte, en août dernier, de son petit 24 m² situé à la Grande-Motte au magazine France Dimanche. Affaiblie et ruinée, comme elle l'avait déjà confié un an plus tôt au Midi Libre au cours d' un entretien émouvant, la star des gitans révélait n'avoir même pas les moyens de payer le dispositif médical dont il avait besoin pour vivre au quotidien. Une situation de détresse totale expliquée par le trop-plein de générosité dont l'artiste a fait preuve toute sa vie durant. Amateur de grosses voitures et volontiers flambeur, le génial guitariste a en effet consacré ses confortables revenus à l'entretien de sa "tribu" - soit 80 personnes vivant de ses subsides, femmes, enfants, oncles, neveux, aujourd'hui orphelins de leur célèbre patriarche.

    Manitas de Plata, considéré un temps comme l'artiste européen le plus connu au monde, laisse une oeuvre immense avec plus de 80 disques enregistrés et 93 millions d'albums vendus à travers le monde.

    Un moment inoubliable ... Manitas de Plata joue pour Salvador Dali en 1967


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique