• Nancy : création d'une unité du RAID

    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dévoilé mardi le « schéma d'intervention » en cas d'attaque terroriste avec la création notamment de sept nouvelles antennes GIGN et Raid, un renforcement des effectifs et la fin des frontières police/gendarmerie avec la l'objectif de mettre fin aux rivalités « L'heure n'est pas à la concurrence des forces, mais a l'unité » a prévenu Bernard Cazeneuve. 

    Avec ce schéma d'intervention, le ministre de l'Intérieur souhaite que les forces d'élite puissent intervenir rapidement « en cas de tuerie de masse, c'est durant les premières minutes que les terroristes font le plus grand nombre de victimes. Nous devons donc réagir le plus rapidement possible, comme nous devons constamment anticiper l'éventualité d'une telle attaque ».  Le GIGN et le Raid doivent donc pouvoir « intervenir sans délai » sans prendre en compte l'habituel partage du territoire entre policiers et gendarmes, ainsi le ministre a annoncé que ces « frontières » n'auront plus lieu d'être en cas d'attentat. 

    Bernard Cazeneuve a annoncé la création de quatre nouvelles antennes régionales du GIGN qui verront le jour à Nantes, Tours, Reims et Mayotte, s'ajoutant à celles déjà existantes à Dijon, Orange et Toulouse. Trois nouvelles antennes du RAID verront le jour à Montpellier,Toulouse et Nancy  qui s'ajoutent à celles de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Rennes et Strasbourg. Enfin, la BRI, composée actuellement plus de cent hommes, verra ses effectifs doubler. L'objectif étant que  « l'ensemble des agglomérations et territoires les plus sensibles » soit couvert à court terme.

    Concernant la nouvelle antenne nancéienne du RAID, aucune information n'a filtré sur le nombre de policiers qui la composera et le lieu de la future implantation.

    « La création de cette antenne à Nancy est une très bonne nouvelle. Ce n’est ni de la parano, ni un effet d’annonce Nous savons critiquer lorsqu’il le faut mais là c’est incontestablement un plus pour la sécurité des citoyens », réagit Abdel Nahass dont le syndicat avait organisé une manifestation il y a une dizaine de jours, devant le ministère de l’Intérieur, pour réclamer plus de moyens financiers pour les policiers.

    Nancy : création d'une unité du RAIDReste maintenant à savoir quand et où sera créée l’antenne du RAID. La préfecture de Meurthe-et-Moselle n’a pas la réponse. « Nous attendons le calendrier et les modalités de ce dispositif qui est piloté directement par la direction générale de la police nationale et le ministre de l’Intérieur », indique son service communication.

    Le lieu où s’installera le RAID dans l’agglomération nancéienne ne serait pas encore définitivement choisi. Quant à la durée qu’il faudra pour créer l’unité, une chose est certaine : cela ne se fera pas du jour au lendemain. Les premiers appels à recrutement viennent seulement de partir et il faut tabler sur au moins 6 mois à un an pour sélectionner et former les futurs super-flics nancéiens. Des supers flics dont on ne sait pas, non plus, pour l’instant, combien ils seront.

    Source :

    http://www.ici-c-nancy.fr/nancy/item/10912-nancy-creation-d-une-unite-du-raid.html

    « Le passage Marceau et ses graffitis ...JO 2016 : la flamme des Jeux de Rio a été allumée »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Avril 2016 à 06:11

    faut espérer en avoir le moins besoin de tout ça ! bonne journée

    2
    Jeudi 21 Avril 2016 à 10:54

    Moi je trouve que c'est vachement bien de dévoiler tout ça dans la presse... faudrait aussi donner le nom et l'adresse de tous les flics, pour que les terroristes les trouvent plus facilement...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :