• Sydney vient d'inaugurer mercredi le passage de la planète à l'an 2015 dans une profusion d'effets pyrotechniques, faisant fi des craintes d'attaques "terroristes" dans une ville toujours sous le choc d'une prise d'otages meurtrière.

    De Hong Kong à Londres, de New York à Rio de Janeiro, des millions de personnes vont célébrer les douze coups de minuits à grands renforts de feux d'artifice, de concerts et de spectacles de lumière.

    A Paris, les Champs-Elysées accueilleront pour la première fois un grand spectacle visuel, avec la projection d'une vidéo sur l'Arc de Triomphe illustrant l'art de vivre parisien et qui fera la part belle aux sujets environnementaux. Il faut rappeler que la capitale française va accueillir fin 2015 la conférence internationale sur le climat !

    Réveillon à travers le monde : l'année 2015 a déjà commencé ...

    Pour fêter le passage à 2015, la Mairie de Paris organise pour la première fois une fête magique au pied de l'un des ses monuments les plus emblématiques, l'Arc-de-Triomphe. Le 31 décembre, de 23 heures à 1 heure du matin, les Champs-Elysées deviendront piétons et un spectacle vidéo sera projeté sur l'Arc-de-Triomphe. Le lendemain, à partir de 14h, les Champs-Elysées accueilleront également une grande parade festive.

    http://www.paris.fr/accueil/accueil-paris-fr/passez-votre-nouvel-an-sur-les-champs-elysees/rub_1_actu_152023_port_24329

    Pour ceux qui ne seront pas à Paris, à  voir sur :

    http://www.earthcam.com/world/france/paris/?cam=eiffeltower_hd


    1 commentaire
  • George Stinney Jr, un jeune Noir de 14 ans, a été exécuté en 1944 pour le double meurtre de deux jeunes filles. 70 ans après, une juge a annulé sa condamnation. Il pourrait être innocenté en raison d'un procès inéquitable.

    George Stinney Jr, 14 ans, s'était rendu à la police pour dire qu'il avait été le dernier à avoir vu vivantes Betty June Binnicker, 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans, battues à mort. Il est devenu l'un des plus jeunes condamnés à mort de l'histoire des Etats-Unis.  

    "Violations fondamentales d'un procès régulier"

    Quatre mois après la découverte des deux fillettes, il est condamné à la chaise électrique, le 16 juin 1944. Si petit que son bourreau lui a calé un annuaire téléphonique sous les fesses pour qu'il puisse tenir sur ladite chaise et que son masque, trop grand, lui est tombé du visage pendant l'exécution révélant son visage aux témoins présents.

    George Stinney a été victime de "violations fondamentales et constitutionnelles d'un procès régulier", selon la juge Carmen Tevis Mullen, de l'Etat de Caroline du Sud. "Je n'ai pas de souvenirs d'un cas où abonderaient autant de preuves de violations des droits constitutionnels avec une telle injustice", a déclaré le magistrat. Au premier rang de ces manquements figure l'absence d'arme du crime pendant le procès. Dans les minutes du procès, aucune mention de celle-ci. La durée totale du procès n'a pas excédé trois heures et sa condamnation par un jury, composé exclusivement d'hommes blancs, s'est faite en quelques minutes.

    "Cette décision n'a que trop tardé"

    Le rôle même de son avocat a été mis en cause par la juge. Collecteur d'impôts plus préoccupé de sa réélection que par le procès, il n'a convoqué que très peu de témoins, n'a mené qu'avec indifférence les contre-interrogatoires et n'a même pas fait appel de la décision du jury. La police qui affirmait avoir obtenu l'aveu de George Stinner est également pointée du doigt par la juge. Aucune trace écrite des aveux de l'adolescent qui ont été obtenus "de manière indûment suggestive, non-conforme avec les codes de la procédure pénale."

    En 2009, la sœur de George Stinner, Katerine Stinney Robinson,  avait déclaré qu'ils étaient ensemble au moment des crimes.  Plongée au cœur d'un combat judiciaire depuis plusieurs années la soeur a déclaré être "heureuse" estimant que "cette décision n'a que trop tardé."


    2 commentaires
  • Il y 500 000 ans, l'homme est apparu sur Terre et a commencé par détruire tout ce qui se trouvait sur son chemin. Une destruction de la Terre si grande qui causera sa perte !

    L'animation MAN est réalisée par Steve Cutts.


    MAN (Animation) - Steve Cutts par Spi0n


    1 commentaire
  • Un participant au marathon de Pékin portant un masque anti-pollution, le 19 octobre 2014 en Chine. - STR / AFP

    Plus de 25.000 participants au marathon de Pékin ont dû respirer un air suffocant dimanche en raison de taux de pollution dans la capitale chinoise plus de 15 fois supérieurs aux niveaux recommandés, certains arborant même des masques antipollution. Les organisateurs avaient refusé de reporter la course, expliquant avoir embauché du personnel médical supplémentaire alors que la capitale chinoise était couverte d'un épais voile blanc.

    Les particules fines PM2,5, qui peuvent pénétrer en profondeur dans les poumons, ont atteint des niveaux supérieurs à 400 microgrammes par m3 dans certains quartiers de Pékin. Le niveau maximum quotidien recommandé par l'Organisation mondiale de la santé est de 25. L'ambassade des Etats-Unis à Pékin a qualifié l'air de «dangereux».

    En franchissant la ligne d'arrivée après 42 kilomètres de course, certains coureurs ont tenté de minimiser les risques. «Je suis habitué à la pollution», a expliqué Liu Fan. Mais sa femme lui a offert un bouquet de fleurs en estimant que l'air ambiant était «horrible». L'acteur chinois Yuan Hong a lui jeté l'éponge. «La qualité de l'air est trop médiocre, le concurrent numéro A1659 a décidé d'abandonner», a-t-il écrit sur son blog.

    «C'est plutôt ridicule, on est censé courir pour sa santé»

    «Quand j'ai vu l'état de mon masque au bout de dix kilomètres, je me suis dit trop c'est trop», a déclaré Chas Pope, coureur britannique de 39 ans. «C'est plutôt ridicule, on est censé courir pour sa santé», a-t-il ajouté. Les organisateurs ont expliqué qu'il aurait été «très difficile» de retarder la course car «près de la moitié des athlètes viennent d'autres pays ou d'autres régions que Pékin».

    Depuis des années, la Chine est minée par la pollution de son air, due au charbon qui sert à produire l'électricité dans cette économie en forte croissance et par l'augmentation du nombre de voitures sur les routes. La course a été remportée par l'Ethiopien Girmay Birhanu Gebru en un peu plus de deux heures et 10 minutes. Sa compatriote Fatuma Sado Dergo est devenue la plus rapide chez les dames, avec un temps d'un peu plus de deux heures et demie.


    votre commentaire
  • 35 000 morses s'entassent sur une plage d'Alaska "en raison du changement climatique"

    Sur les pancartes, de gauche à droite :
    — "Révolution animale maintenant !"
    — "Non à la dictature de l'Homo sapiens !"
    — "Les êtres humains sont trop irresponsables pour gérer la planète !"
    — "Occupy Terre"
    — "Les animaux non-humains sont 99 %"

    Humour ? Non, la triste réalité ...

    Pendant que les étudiants se mobilisent à Hong Kong pour réclamer davantage de démocratie, un autre rassemblement attire l'attention depuis hier : celui de 35 000 morses, "réfugiés" sur une plage d'Alaska. La cause de ce rassemblement exceptionnel serait la fonte des glaces qui a conduit à la disparition de la banquise dans l'Arctique, d'après les scientifiques.

    "Jadis, la vie d'un morse du Pacifique était idyllique, écrit The Washington Post. Gras et sociaux, ces bêtes d'une tonne et demi s'allongaient sur la banquise et tenaient séance. Leur nourriture favorite, les coquillages, était à portée de nageoires au fond de l'océan. Bien sûr, la température est glaciale dans ces contrées, mais ces géants à défense peuvent ralentir leur rythme cardiaque pour s'adapter aux températures polaires. S'il y avait une dispute, il y avait de grandes chances que ce ne soit qu'à propos d'un amour, ou d'un amour perdu".

    "Mais cette harmonie est maintenant menacé par le changement climatique", poursuit le quotidien américain, expliquant que ce spectacle de dizaines de milliers de morses regroupés sur des plages "est devenu trop commun sur six de ces huit dernières années". Et le journal de citer une spécialiste du WWF : les morses "sont en train de nous dire, comme l'ont fait un peu plus tôt les ours polaires (...), que l'environnement arctique change très rapidement, (...) et qu'il est grand temps que le reste du monde en prenne conscience et agisse".

    Dessin de Stephff

                           

                                          Alaska : faute de banquise, 35 000 morses ...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique