• Qui ?

    Ouf, elles ont tenu !

     

     

    La passerelle Nelson-Mandela et la digue du Nouveau-Monde ont résisté au poids des centaines de Rochelais qui ont participé, samedi après-midi, à l' inauguration de l'extension du port des Minimes !

    Ouf, elles ont tenu !

    Ouf, elles ont tenu !

    Avec ces 1 200 anneaux supplémentaires, La Rochelle devient l'un des tout premiers ports de plaisance à travers le monde. Le maire, Jean-François Fountaine, s'en est réjoui à l'heure des discours, en rendant hommage à son prédécesseur, Maxime Bono, absent : « C'est lui qui l'a voulu et il avait raison. »

    Ouf, elles ont tenu !

    La Ville attend un retour sur son investissement (25 millions d'euros) en terme d'activité économique et d'emploi : « Plus de bateaux, c'est plus de travail pour les entreprises du nautisme, construction, équipement, maintenance. »

    Jean-François Fountaine souhaite que ce nouveau port ne soit pas « qu'un simple parking à bateaux », mais devienne « un lieu de vie et de fête » pour que « tous les Rochelais se réapproprient la mer. » Comme en écho, pendant l'inauguration officielle, tout ce que la ville compte de sociétés nautiques était de sortie dans le chenal, dériveurs, catamarans, kayaks de mer, et même les bateaux promenades pour lesquels les Rochelais ont fait la queue. Faire des ronds dans l'eau sous un soleil printanier, ça ne se refuse jamais.

    Depuis leur ouverture au public, la passerelle et la nouvelle digue sont devenues un lieu de balade très prisé des promeneurs dominicaux. Les pêcheurs à la ligne y sont aussi les bienvenus, a souligné le maire, « à condition de faire attention aux bateaux ! »

    Pour en savoir plus : retour en images sur un projet vieux de 14 ans ...

    http://www.sudouest.fr/2014/10/24/extension-du-port-des-minimes-de-la-rochelle-retour-en-images-sur-un-projet-vieux-de-14-ans-1715037-1391.php


    votre commentaire
  • La rue sur les Murs est la seule section des fortifications non détruite par Richelieu. Elle relie la tour de la Chaîne à la tour de la Lanterne, sur une portion de la courtine médiévale préservée.
     
                 
     
                Rue Sur les Murs vue depuis la Tour de la Chaîne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     
     
     
     

    1 commentaire
  • Marée basse et ciel gris ...

    Marée basse : normal !

    Ciel gris : mouais ... apparemment, les prévisions météo se sont plantées !

    Aujourd'hui

    9°C | 20°C
    Ensoleillé
    Ensoleillé
    UV 2
    Vent nord-est Vent 7 km/h

    Après-midi

    18°C | 15°C
    Ressentie 18 °C | 15 °C
    Ensoleillé
    Ensoleillé
    Vent nord-est Vent 7km/h

    Soirée

    15°C | 11°C
    Ressentie 15 °C | 9 °C
    Ensoleillé
    Ensoleillé
    Vent nord-est Vent 11km/h

    votre commentaire
  • Le terme même de "mouclade" vient du mot moucle qui signifie littéralement en patois charentais "moule".

    Pour faire une mouclade, il faut avant tout de bonnes moules. Et les meilleures moules au monde naissent sur les côtes charentaises, c’est bien connu ! ( selon les charentais ... )

    Plus précisément, c’est au fond de la baie de l’Aiguillon (commune de Charron) que s’épanouit la moule de Bouchot. Cette variété tient son nom des "bouchots", pieux de chêne (ou parfois de bois exotiques) plantés au fond de la mer et sur lesquels les mollusques s’accrochent.

    "La Charron", appréciée pour sa taille généreuse (4 à 7 centimètres) et son goût léger, est au meilleur de sa forme gustative entre la mi-juin à la mi-février.

    C’est dans la région de la Rochelle, en Aunis et en Saintonge que l’on cuisine ainsi les moules à la crème, avec un savant dosage d'épices (curry principalement) et d'aromates.

    Traditionnellement, on la réalise aussi bien avec du safran qu'avec du curry ; en effet, bien que cette épice ne soit pas originaire de notre pays, elle a été naturellement introduite il y a plusieurs siècles en France dans la mesure où le port de La Rochelle fut le premier port français à commercer autant avec l'Orient et à profiter de ses denrées.

    Recette de la mouclade charentaise :

    Ingrédients (pour 6 personnes)

    • 2,5 kg de moules de Bouchot nettoyées
    • 3 jaunes d'oeufs
    • 100 g de crème fraîche
    • 1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
    • 1 verre de pineau blanc des Charentes
    • 3 échalottes grises de Jonzac
    • 2 dosettes de safran
    • 1 noix de beurre demi-sel de Surgères
    • persil plat
    • poivre du moulin

    Lavez et nettoyez les moules (plongez-les dans l'eau froide, celles qui remontent à la surface sont impropres à la consommation de même que celles qui sont ouvertes et ne se referment pas quand vous appuyez dessus)

    Dans un grand faitout, faites ouvrir les moules à couvert avec le verre de Pineau et le bouquet garni. Conservez le jus et filtrez-le.

    Faites revenir les échalottes ciselées (c'est à dire coupées très finement) dans un peu de beurre sans laisser dorer. Lorsqu'elles deviennent blondes, ajoutez 2 verres du jus des moules filtré.

    Laissez réduire à petit feu pendant 30 minutes environ.

    Ajoutez quelques tours de moulin à poivre ainsi que le safran. Mélangez bien.

    Liez la sauce avec la crème fraîche, les jaunes d'oeufs et la noix de beurre.

    Dans un plat, disposez les moules entièrement décoquillées ou de moitié selon vos préférences, puis versez la crème safranée bien chaude.

    Passez le plat sous le grill pour gratiner la surface et parsemez de persil haché. Servez chaud.

    Dégustez ce plat chaud avec du riz ou des frites et servez avec un verre de vin blanc des Charentes.


    votre commentaire
  • Des bateaux .. quoi de plus normal à La Rochelle !

    Mais, pour arriver à un endroit  dénommé " Plage de chef de baie ", on peut emprunter la promenade de Port-Neuf où il y a des choses surprenantes ! Telle celle-ci ...

    En s ' approchant de la statue, on peut lire que c' est :

    " L' Homme poisson ", oeuvre de Rémi Pollack !

    Une tonne de bronze. « L'Homme Poisson » sculpté par Rémi Polack fait le poids. La preuve : il a résisté à la vague géante qui a submergé les bâtiments, alentour, la nuit de la tempête Xynthia.

    Lourde et pourtant si légère, aérienne, flottant entre ciel et terre, la créature sortie des mains de l'artiste rochelais surprend ! La bouche est béante, l'expression du visage semble de stupeur et d'effroi. En équilibre sur une main, jambes levées, pied cambré, dans une posture pour le moins acrobatique, l'« Homme » de Polack est sur le point de décoller - voyez les pans de la veste soulevés par le vent. De décoller ou de plonger…...

    Face à la baie de Port-Neuf, sur la promenade qui longe la mer, « L'Homme Poisson » se tient depuis 2002, telle une vigie, à quelques mètres du vieil océan.

    Sculpteur plasticien rochelais, Rémi Polack dédie son art aux espaces publics depuis les années 1990. Interventions parfois pérennes souvent éphémères, il aime jouer avec l'eau et l'air avec légèreté. Voyez comme le vent s'engouffre sous la veste de "L'Homme-Poisson" installé sur la promenade de Port-Neuf à La Rochelle. Il est léger comme une plume malgré sa tonne de bronze ! Rémi Polack adore les défis, s'adapter aux contraintes, s'adresser à un public peu disponible. Avec ses travaux aux grandes dimensions, il investit l'espace urbain tel un saltimbanque, avec l'énergie d'un poète. 

    Pour en savoir plus :

    http://remi.polack.free.fr/



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique