• Titre insolite du Centre Presse pour un 27/09/2014 ...

    Cette année pour les fêtes de fin d'année, la place Charles VII sera l'objet de toutes les attentions pour que ce secteur du centre-ville revive un peu.

    Faut dire que pour y être passée, je suis tout à fait d' accord !

    Avec ses vitrines vides, la place Charles VII a un grand besoin d'activité.

    Poitiers : la place Charles-VII va revivre pour Noël ...

    Poitiers : la place Charles-VII va revivre pour Noël ...

    Le problème devrait être en partie résolu (et de façon ponctuelle) pour les fêtes de fin d'année en centre-ville. L'idée de Poitiers le Centre, l'association des commerçants, est d'ouvrir les six locaux inoccupés à dix-huit artistes durant tout le mois de décembre.

    Donnant donnant

    « Grâce à l'agence Brothier Immobilier, nous avons pu obtenir des prêts gracieux sur six locaux », explique Suzanne Mathieux-Ségeron, la vice-présidente de l'association. La petite placette tristounette (mais qui mérite beaucoup mieux) sera l'un des points forts des festivités.
    Depuis que le projet autour de la place Charles VII a été lancé, Suzanne Mathieux-Ségeron précise qu'une « chaîne de bonne volonté » s'est mise en place. « C'est du donnant donnant », entre les propriétaires des locaux vides en quête de locataires et les artistes.
    Ce genre d'expérience de « loyers gratuits » a déjà été tenté en mai à l'angle de la rue Magenta et du Maréchal Foch où le propriétaire avait prêté, à titre gracieux, son local à sept créateurs durant trois mois.


    1 commentaire
  • Pendant ce temps, à Poitiers ...

    http://felixmichael.perso.infonie.fr/

    la tranquille place de la Liberté connait une animation insolite !

    Pendant ce temps, à Poitiers ...

    Dimanche matin, un groupe de six jeunes femmes s'est manifesté devant plusieurs monuments de la Ville, la poitrine nue barrée de l'inscription "Femen pas FN". Les journées du patrimoine étaient l'occasion "de présenter notre nouvelle équipe Femen basée à Poitiers", explique Emma Crews, l'une des animatrices du groupe.

    Pendant ce temps, à Poitiers ...

    Elles ont notamment posé devant la statue de Jeanne d'Arc, "parce qu'elle n'est pas la propriété du Front national, elle aussi est libre de disposer de son corps". Ou encore place de la Liberté, "parce que nous sommes prêtes à être la principale opposition à l'oppresseur et à ceux qui veulent jeter la France dans l'abysse du conservatisme et de l'extrémisme".

    Cette première apparition publique à Poitiers a été saluée sur la page Facebook des Femen.

    https://www.facebook.com/francefemen

    Le groupe de Poitiers prépare d'autres interventions, notamment une action en faveur des prostituées pour dénoncer "le fait qu'à Poitiers aussi, la traite des femmes a cours et qu'on ne fait pas grand-chose pour que ça change".


    2 commentaires
  • Que peut-il bien se cacher derrière cette porte ?

    Cela semble, pour le moins, à l' abandon !

    Cet endroit a été occupé pendant des lustres par les toilettes publiques et les bains douches de la place du Marché. Mais, ils ont été fermés dans les années 90 pour les causes que l' on devine ...

    La Ville avait bien annoncé fin 2010 de prochains travaux pour la réouverture de ces locaux !

    Que peut-il bien se cacher derrière cette porte ?

    Il y a foule sur cette photo de Coccinelle , prise en mai 2014 ...

    ( http://www.coccinelle-actus.fr/2014/05/29/poitiers-au-wc-a-fait-une-toilette-aux-anciennes-chiottes-publiques/ )

    Ils n' ont pas une envie de se soulager, quand même ?

    Il faut dire que grâce à l'opiniâtreté de Nicolas Coquet, un tout autre projet vient d'aboutir !

    Si à Paris on recycle les anciens bains douches, à Poitiers on recycle les toilettes publiques.

    Abréviation de “ Wine and Coffee ”, le bar “ Au WC ” vient d’ouvrir ses portes dans les locaux…

    Après un apprentissage de plombier-chauffagiste chez les Compagnons, avoir travaillé sur les lignes à haute-tension ou comme second de cuisine en Touraine, Nicolas Coquet réalise son rêve de gosse à 32 ans. Après deux ans de démarches pour asseoir son projet, deux mois de travaux ont suffi pour transformer l'ancien royaume de madame pipi en un lieu clair à la déco post-industrielle. « Comme on n'est pas des gens sérieux, on a appelé ça " Au WC ", plaisante-t-il, il y a bien les Bains-Douches à Paris, pourquoi pas les WC à Poitiers ? »

    Que peut-il bien se cacher derrière cette porte ?

    Rosé-pression ou bleu-pression (spécialité maison), large gamme de vins, assiettes de charcuterie et d'antipasti, sirops Giffard… « On veut être un lieu populaire », poursuit le jeune patron devant son joli bar zinc et chêne. « Jeudi soir pour l'ouverture, ça allait du costume-cravate à l'étudiant, ça m'a fait plaisir. C'est ce qu'on voulait : tous les gens ont des choses à s'apporter. »

    Bar « Au WC »,

    4, place Charles-de-Gaulle.

    86 000 - Poitiers

    Ouvert du mardi au jeudi de 11 h à 22 h, vendredi et samedi de 8 h à 22 h.

    Tél. 05.49.36.39.67.

     


    3 commentaires
  • Pourquoi un flash mob en langue des signes ?

    "Pour montrer comment nos différences nous enrichissent et comment, tous, nous sommes capables. Parfois autrement capables, mais capables tout de même. S'exprimer, penser, voir, entendre, percevoir, se déplacer, tous nous savons le faire à notre manière et c'est ce lien d'humanité que nous souhaitons souligner au travers de ce grand Flash Mob signe de la diversité, de la solidarité et de la citoyenneté. C'est dans l'air du temps non ?

    L'association des sourds de Poitiers (ASF) en collaboration avec Inter'Signes ont organisé, dans le cadre de la Journée mondiale des sourds, ont organisé une grande journée d'animation : porte ouverte du local d'ASF, flash-mob signé, café curieux, projections de films en langue de signes...


    VIDEO. Flash-mob "signé" avec les sourds de... par lanouvellerepublique


    1 commentaire
  • A l' instar de René Magritte ?

    Ceci n' est pas un banc ! Enfin, prsque ...

    A la volonté du Futuroscope de divertir et de donner du plaisir à tous ses visiteurs, s’ajoute le désir de les surprendre, de nourrir leur curiosité et aussi de les faire rire.

    Ceci n' est pas un banc ! Enfin, presque ...

     Ainsi, depuis 7 ans, le Futuroscope ouvre ses jardins aux artistes et leur offre un lieu d’expression original, pour éveiller la curiosité des visiteurs du parc, les surprendre au détour des allées.
    Animé par la volonté d’offrir à ses visiteurs une rupture avec le quotidien et de leur donner à voir le monde autrement par le joyeux prisme de l’humour, le Futuroscope ouvre ses portes aux artistes pour imaginer une oeuvre destinée à être exposée à l’extérieur et qui, de par sa nature, provoque spontanément le rire ou le sourire du plus grand nombre, si possible des adultes comme des
    enfants.
    Ceci n' est pas un banc ! Enfin, presque ...

    On retrouve ainsi la patte de certains artistes à plusieurs endroits, comme des  arbres à pieds Un repos bien mérité ou la collection d’une dizaine de sculptures noires aux formes rebondies Toutain.

    Ceci n' est pas un banc ! Enfin, presque ...

    Ceci n' est pas un banc ! Enfin, presque ...

    Plus d' info sur le site :

    http://www.futuroscope.com/


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique