• J' avoue avoir été très surprise de lire cette info ...

    C'est une grande première pour Poitiers et pour ses Arènes qu'on aurait presque envie de rebaptiser, le temps d'un week-end, le " parc des sex-positions " : le Salon dit « de l'érotisme », événement organisé par la société Eropolis, qui le fait tourner dans toute la France de septembre à avril, fait ce week-end, pour la toute première fois, étape à Poitiers.

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/04/26/Poitiers-ce-week-end-le-sexe-passe-au-salon-1886899


    1 commentaire
  • Une partie des escaliers de la Gare ...

    ( souvenirs, souvenirs ! )

    Date inconnue ...


    3 commentaires
  • Oups ! Le paysage a bien changé depuis que j' y ai été en poste ...

    En cherchant à prendre mes marques pour ne pas trop chercher sur place, j' ai vu sur Internet qu' il y avait un Monoprix, rue Henri Oudin !

    Comme j' ai suffisamment été au 1, rue Henri Oudin, j' avoue avoir été estomaquée par la présence de ce centre commercial ...

    Depuis 2001, le Centre Commercial Cordeliers est un espace au cœur de la ville entièrement dédié à la flânerie, à la promenade et au bonheur du simple lèche vitrine.

    Le projet remonte à la fin des années 80, époque où la Régie d'électricité de la Vienne décide de quitter ses locaux situés au coeur de Poitiers pour s'installer en périphérie.

    Le centre commercial des Cordeliers se situe dans le centre historique de la ville de Poitiers. Il y a deux entrées, une rue Henri Oudin, une autre rue des Grandes Ecoles. Il se trouve entre les deux principales place de la ville de Poitiers, la place du Maréchal Leclerc et la place de hôtel de ville.

    Cette importante opération immobilière destinée à redynamiser le centre-ville devrait redessiner le paysage commercial de l'agglomération poitevine. Le 25 octobre, une quarantaine de boutiques ont ouvert autour de 3 locomotives : Monoprix, Fnac et Zara. Le projet remonte à la fin des années 80, époque où la Régie d'électricité de la Vienne décide de quitter ses locaux situés au coeur de Poitiers pour s'installer en périphérie.

    Idéalement placé en bordure du secteur piétonnier et sur l'un des axes qui relie Notre-Dame-la-Grande à l'hôtel de ville, l'îlot des Cordeliers ne tarde pas à susciter les convoitises. En 1994, la ville confie au groupe Eiffage une première étude d'aménagement. Pour l'équipe municipale conduite par Jacques Santrot, la commercialisation de cet espace doit répondre à un triple objectif : renforcer l'offre commerciale du coeur de Poitiers, proposer des logements, principalement de grande dimension, et offrir des places de stationnement supplémentaires.

    Dans le même temps, Monoprix, qui occupe alors l'ancienne maison Vannier, au bout de l'îlot, manifeste son souhait de déménager, arguant que son emplacement ne lui permet plus de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. La conjonction de ces différents éléments conduit au projet d'aujourd'hui : 13 000 m2 de surface commerciale, 72 logements et 300 places de parking.

    Ces nouvelles infrastructures ne seront pas sans conséquences pour les commerçants du centre-ville qui, au fil des années, se sont lentement spécialisés dans l'équipement de la personne (textile, chaussures, produits de beauté et produits de luxe), les biens culturels (librairies et musique) et dans les services (banques, assurance). La périphérie s'accaparant l'essentiel des achats utilitaires concentrés autour de deux grands pôles commerciaux.

    A voir ...


    1 commentaire
  • 18 janvier 2013 : réponse à une annonce de location pour une maison en cours de finition ...

    Cela nous arrangeait !

    Et depuis, cela file vite , très vite ...

    Quand Claude et Marie ont fait les premières photos ...

    Je les remercie encore de s' être déplacés.

    Quand Guy a été signé les papiers de location, le 29 janvier dernier ...

    Les photos d' il y a deux jours, faites par le propriétaire ...

    J' avoue apprécier le mur car ces arbres m' auraient foutu le bourdon !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique