• Quand Nicolas Sarkosy instrumentalise l' Histoire ....

    En meeting à Franconville, dans le Val d'Oise, Nicolas Sarkozy a défendu une vision pour le moins contestable de l'immigration et de l'histoire de France, lundi 19 septembre. "Dès que l'on devient français, nos ancêtres sont gaulois", a expliqué le candidat à la primaire de la droite.

    Quand Nicolas Sarkosy instrumentalise l' Histoire ....

    Combien de citoyens français ont-ils un ancêtre gaulois "de souche" ?

    Problème ardu que l’on n’est pas près de résoudre. Quand on sait la brièveté de l’instant nécessaire pour laisser sur un lieu donné une descendance, et vu le nombre d’invasions subies par la France, il y a belle lurette que la part gauloise de la population française a été sérieusement diluée dans notre patrimoine génétique national.  

    Si l’on ajoute les migrations plus pacifiques du XIXe siècle et les apports coloniaux…Sans compter que les Gaulois n’étaient probablement pas les premiers occupants de notre pays ...

     

    « Une bronchite asthmatiforme sous le soleil ...Le premier jour de l' automne 2016 sous le soleil ... »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 06:34

    C'est très juste! bonne analyse! J'apprécie vraiment. Bonne journée à vous

    2
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 11:06

    Il ni y a jamais eu de peuple gaulois, c'est une notion inventée par Jules César et qui n'est entrée dans les livres d'histoire qu'après le XVIIIe siècle, nos ancêtres les gaulois comme on nous l'apprenais à l'école de la république est une belle ânerie, la gaule était occupée par des celtes, des pictes, des avernes, alsacios, alamans, ambibares et bien d'autres que je ne peux citer ici, rends toi sur ce site

    http://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/Celtesliste.html

    et regarde ce qu'étais la gaule au temps de César, alors nos ancêtres les gaulois, ou sont ils?

    Amicalement

    Claude

    3
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 17:59

    Je le sais parfaitement mais je n' ai pas eu le temps d' en parler ...

    Déjà, les peuples installés dans l'Hexagone au temps de l'empire romain ne se nommaient pas eux-mêmes "Gaulois", ni habitant d'un espace géographique appelé "Gaule". Il s'agit d'un terme romain :se nommaient "Galli" les tribus qui menaçaient le territoire romain par le Nord.

    C'est César, lors de ses conquêtes, qui décrète que le Rhin sépare la Germania de la Gallia. Dans son outil de propagande qu'est la Guerre des Gaules, il décrit : "Toute la Gaule est divisée en trois parties, dont l'une est habitée par les Belges, l'autre par les Aquitains, la troisième par ceux qui, dans leur langue, se nomment Celtes, et dans la nôtre, Gaulois."

    Jules César n'était pas ethnographe. Il ignorait que les Aquitains n'avaient rien avoir avec les Gaulois (leur langue était totalement différente) et oubliait qu'en fait ces peuples sont bien plus nombreux : plus d'une soixantaine, parmi lesquels des Avernes, des Helvètes, des  Séquanes, des Pictes et des Parisiens, parmi les plus célèbres ; des Ausques, des Médules, des Lexoviens, des Coriosolites et des Eleutètes pour les moins connus. Tous ont la même origine. Ce sont des Celtes issus de la civilisation de la Tène (près de Neuchatel, en Suisse). Ils sont solidaires entre eux, mais pas fédérés.

    Les manuels d’Histoire distribués aux instituteurs de la République sur ordre de Jules Ferry créent une identité française à partir de ces ancêtres gaulois et gauloises. Ils jalonnent cette histoire des Français de héros sauveurs de la patrie venus de toutes les régions, preux chevaliers (du Guesclin le Breton, Jeanne d’Arc la Lorraine, Bayard le sudiste, d’Artagnan  le Gascon , Napoléon le Corse), de grands inventeurs et de rares bons rois (Henri IV de Navarre).

    Mais le patriarche c’est Vercingétorix, perdant magnifique célébré par des générations d’écoliers depuis Jules Ferry. Même dans les colonies, et Jules Ferry y tient, nos ancêtres deviennent les Gaulois.

    L’histoire est mystifiée, la réalité démographique contournée mais la laïcité et la République se construisent sur ce récit national. Uderzo et Goscinny entretiennent le mythe sous la Ve République avec Astérix.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 20:01

    Si on considère que les premiers habitants de la planète sont sensés être Adam et Eve, on a du mal à savoir s'ils étaient gaulois ou patagons... lol ! Et ça n'a pas dû être facile pour eux de se balader dans le monde entier pour mettre des gens partout, alors qu'y avait même pas encore Air France ni même Air Gaulle... yessarcastichappy

    Gros bisous et bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :