• "¡ Que mala pata ! " ou " Quelle poisse ! "

    Eliminée prématurément du Mondial brésilien,  les champions du monde en titre ont en plus dû subir un vol compliqué entre Curitiba (Brésil) et Madrid. Premier incident que rapporte le quotidien espagnol El Mundo : l'avion a manqué de carburant en vol et les joueurs ont dû faire escale à Las Palmas (Canaries).

    Deuxième pépin dans les airs: vingt minutes avant l'atterrissage, l'Airbus A330 des joueurs a été frappé par la foudre, rapporte le journal sportif Marca. De quoi offrir une belle frayeur aux hommes de Vicente Del Bosque avant d'affronter les supporteurs et les journalistes qui les attendaient sur le tarmac...

    Mais à l'aéroport Adolfo Suárez-Barajas, les joueurs ont préféré sortir par la petite porte et éviter médias et fans, doublement déçus.

    « Traité transatlantique : moins on en parle, mieux ils se portentLui a-t-on expliqué à quoi cela servait ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :