• Cela fait du bien, même si cela ne nous manque pas vraiment, de retrouver des choses qui appartiennent à notre patrimoine ...

    Un petit air de la France

    Regarder le JT présenté par Laurent Delahousse, avec sa sempiternelle mèche rebelle, en picorant un TUC tout en buvant une bonne bière, a été un bon moment.

    Avoir les chaînes de télé françaises nous permet de garder le contact avec ce qu' il se passe en France ... que cela soit bon ou mauvais !


    1 commentaire
  • " Essayer d'oublier, ça ne marche pas vraiment. Au final, ça revient au même que se souvenir. " ( Hier tu comprendras - Rebecca Stead )

    Dure vérité !

    Alors ...

    Essayer d' oublier ?


    2 commentaires
  • En 1902, Edmond Haraucourt, poète et romancier français, écrivait dans Rondel de l’adieu :

    "Partir, c'est mourir un peu".

    En 2015, partir, s'expatrier et s'installer dans un nouveau pays est plutôt considéré comme une opportunité, une ouverture à la fois professionnelle et personnelle.

    Mais, comme tout changement majeur dans une vie, cela signifie aussi un grand bouleversement dans nos repères quotidiens et nos réflexes culturels.

    Le terme d’expatriation est utilisé dans le langage courant pour désigner le fait pour un individu de résider dans un autre pays que le sien.

    Il existe de multiples raisons à l’expatriation, regroupées sous raisons professionnelles ou personnelles comme pour des études, des perceptives de carrières, des envies de découvertes ou bien des regroupements familiaux.

    Quelle qu’en soit la raison, décider de s’expatrier, constitue un choix de vie important. Celui-ci entrainera nécessairement des changements dans la vie de l’individu. Ces changements, qu’ils soient vécus de manière positive ou négative, nécessiteront de la part de la personne de sortir de sa « zone de confort » afin de s’ouvrir à la diversité de son pays d’accueil.

    Que se passe t-il quand on s’expatrie ?

    Et bien tout est un peu chamboulé. Des cartons partout, la tête sans dessus dessous et une nouvelle vie qui commence avec un peu d’appréhension et le sentiment d’être un peu perdu.

    Pour mieux comprendre comment bien vivre son expatriation mais aussi pour bien s’y préparer, il sera important pour la personne en situation d’expatriation d’être conscient de ses besoins, à savoir comme ceux définis par Marslow (1940) :

    Rondel de l’adieu - Edmond Haraucourt ( 1856 – 1941 )

    ” Partir, c’est mourir un peu,
    C’est mourir à ce qu’on aime :
    On laisse un peu de soi-même
    En toute heure et dans tout lieu.
    C’est toujours le deuil d’un vœu,
    Le dernier vers d’un poème ;
    Partir, c’est mourir un peu.
    Et l’on part, et c’est un jeu,
    Et jusqu’à l’adieu suprême
    C’est son âme que l’on sème,
    Que l’on sème à chaque adieu…
    Partir, c’est mourir un peu.”

    9 commentaires
  •                                                            

    Difficile de se mettre à nu !


     
    Pour tout vous dire, même si je ne me plains pas, je suis une véritable encyclopédie sur deux jambes !

    Je n' ai jamais connu de véritables de santé lorsque j' étais jeune. Quelques rhumes, des angines pour les vacances de Noël {#}, un kyste ovarien ... bref, rien d' extraordinaire !

    En 1982, j' ai fait connaissance avec l' aqueduc de sylvius ... {#} Un très joli nom ! Mais quand il est bouché, cela provoque des maux de tête {#} assez éprouvants et des oedèmes sur le nerf optique ...D' où un pontage au niveau du crâne avec en prime une boule à zéro ! J' ai porté une perruque trois mois et je me suis balladée avec mes cheveux ras ! Succès assuré ! {#}

    Mais depuis ma grossesse, rien ne va plus ! Diabète, asthme, problèmes cardiaques, problèmes rénaux, complications au niveau des jambes et des pieds, ostéoporose ...font partie de ma vie quotidienne.  Et on parle de me donner des cachets contre l' hypertension ... Comme j' en prends déja ... onze par jours ! {#}

    Avec la pompe à insuline, j' ai retrouvé un certain confort de vie {#}. Mais, cela ne m' empêche pas de fatiguer très vite ! D' autant que l' asthme s' est progressivement transformé en BPOC alors que je n' ai jamais fumé !!! Cela fait deux ans que les spécialistes cherchent une solution ...

    Mon dernier espoir : l' allergologie ... A voir !

    C'est pourquoi, je ne reste jamais très longtemps sur mon site et je fais ce que je peux ! Le problème, c'est que je commence et que je fini rarement tout ce que je voudrais faire ! Alors, s'il vous plaît, ne m' en veuillez pas de ne pas être plus présente sur vos sites. {#}

    Difficile de se mettre à nu !

     
     
    Ce que j'aime le plus :
             La découverte , l' amitié ...
    Ce que je deteste :
    L' intolérance, l' hypocrisie, la jalousie ... Les souffrances infligées inutilement ... et là, le domaine est vaste !
     
    Mes loisirs :
    Internet, la cuisine, les jeux, les mots croisés et puisque mon état de santé ne me permet pas grand chose d' extraordinaire, regarder certains sports à la TV ...
    Rencontrer, même virtuellemnt, des personnes de tous âges qui aiment la vie pour ce qu'elle est (même si elle n'est jamais parfaite) et sans a priori. Nous sommes ce que nous sommes, et nul n'a le droit de juger ce que le voisin fait! Nos croyances, nos orientations tant politiques que sexuelles et nos vies ne regardent que nous.
     

     

    Difficile de se mettre à nu !


    39 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique