• Après moult péripéties, nous allons pouvoir emménager, demain, dans notre nouvel appartement !

    Ce soir, nous allons aller y faire un tour mais il fait trop chaud pour un déménagement ...

    Signature du bail de location, ce matin ...

    41 ° à 14 H 00 ...

    Pourvu que je succombe pas à l' appel de ce lit ...

    Signature du bail de location, ce matin ...

    ... d' autant qu' il y a la clim dans l' appart !


    5 commentaires
  • Jamais vu cela depuis que nous sommes à Puerto de La Cruz !

    Nous n' avions commandé que de la sangria !

    Un vrai repas nous a été servi avec ... yes

    Cacahuètes, graines de tournesol, sandwiches avec des rillettes de sardines, des espèces de crackers et de la purée d' avocats !

    https://www.facebook.com/Las-Brujas-Restaurante-1763059400629128/?pnref=story


    3 commentaires
  • qui disait :

    " Je suis en train de peindre avec l'entrain d'un Marseillais mangeant la bouillabaisse, ce qui ne t'étonnera pas, lorsqu'il s'agit de peindre des grands tournesols. "
     Mais, je me demande ce que faisait ce tournesol au milieu de nulle part !


    1 commentaire
  • ... a écrit Marguerite Duras ( L' Amant de la Chine du Nord ).

    En ce qui nous concerne, nous sommes d' accord ! Après des semaines de galères diverses et variées, nous avons visité ce qui sera notre appartement, en début de mois ! Les propriétaires sont des gens charmants, du savoir-vivre et du goût ...

    Nous avons hâte de nous y installer !

    " C'est drôle le bonheur, ça vient d'un seul coup, comme la colère. "  ...

    La résidence est calme et la piscine nous verra souvent ! sarcastic


    5 commentaires
  • Non ?

    Moi non plus jusqu' à ce qu' un de mes amis canariens ne m' ajoute à son groupe sur Facebook !

    https://www.facebook.com/groups/1403698612980033/

    Connaissez-vous le " cochino negro "  canarien ?

    Il porte une belle robe noire, mais il serait plutôt d’origine lointaine nord-africaine et ne peut être confondu avec les races utilisées pour élaborer du Jambon ibérique, et encore moins du pata negra. 

    Il reçoit le nom de l’archipel où il habite, étant la seule race porcine autochtone de ces îles. D’après les restes archéologiques trouvés, l’élevage porcin à été présent depuis plus de 2.500 ans. Cependant beaucoup d’experts affirment que les cochons sont arrivés sous le bras des premiers occupants des îles en provenance du Nord de l’Afrique. Ce qui les rend d’ailleurs les derniers exemplaires de ces races porcines qui ont habité le Nord de ce continent.

    Le catalogue officiel des races des races de bétail range la race porcine noir des Canaries dans le groupe des races autochtones en voie de disparition.

    Le catalogue officiel des races des races de bétail range la race porcine noir des Canaries dans le groupe des races autochtones en voie de disparition.

    Actuellement présent dans les îles de Gran Canaria, Ténérife et la Palma. Sa présence n’est pas signicative à Fuerteventura, El Hierro, la Gomera et Lanzarote.

    Prolificité remarquable, entre 8 et 12 porcelets par portée. Les taux de croissance, bien que
    pas comparables à ceux de certaines races, sont suffisamment intéressants par rapport à
    un type d’élevage auquel la race est soumise.

    L’exploitation de la race dans l’île à toujours été liée à l’économie familiale, et se caractérise par un nombre réduit de bêtes (1 ou 2 femelles réproductrives par famille). Actuellement certaines iniciatives gastronomiques locales utilisent les produits de cette race de façon encore plus marquée avec une demande de cette race de porc dépassant largement l’offre. Pour ce qui se lancent dans l’activité, le programme de conservation oblige à développer la race à partir de souches d’animaux de pure race. La survie de ce groupe ethnique si singulier a toujours été liée au caractère multifonctionnel de l’agriculture des Canaries, basée sur la production familiale.

    Les produits du porc noir des Canaries vont des porcelets de 4 à 5 kg de canal jusqu’aux porcs de 8 à 9 mois avec un poids de canal d’environ 90kg.

    Les plats :

    • Asado de Cochinillo,
    • Caldereta de Cochinillo,
    • Paletillas de Cochinillo,
    • Pata Asada,

    Les charcuteries :

    • la Morcilla Dulce (boudin sucré),
    • Chorizo de Teror.

    Connaissez-vous le " cochino negro "  canarien ?


    2 commentaires