• Cette parole est celle d' une chanson des Rollings Stones ...

    No, you can't always get what you want
    You can't always get what you want
    You can't always get what you want
    But if you try sometime you find
    You get what you need

    Non, vous ne pouvez toujours obtenir ce que vous voulez
    Vous ne pouvez pas toujours obtenir ce que vous voulez
    Vous ne pouvez pas toujours obtenir ce que vous voulez
    Mais si vous essayez un jour ou l'autre vous trouvez
    Vous obtenez ce quoi vous avez besoin

    Pourquoi je vous en parle ?

    Parce qu' après sa prise de parole devant ses supporters, le 45e président des Etats-Unis a quitté la scène sur “You can’t always ger what you want” des Rolling Stones, soit “On ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut”. Un troll dans les règles de l’art ...

    Après un discours se voulant rassembleur et consensuel auquel il ne nous avait pas franchement habitué, le milliardaire devenu président disparait donc de la scène sur une musique on ne peut plus explicite à destination de ses détracteurs. Le message, en substance : j’y suis, j’y reste, à vous de faire avec. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir Mick Jagger qui, avec ironie, explique sur Twitter qu’il sera peut-être invité à chanter la fameuse chanson lors de l’investiture de janvier…


    2 commentaires
  • Je n' aime pas la politique et, encore moins, ceux qui la font !

    Mais là, j' avoue que je ne peux que m' indigner quand j' apprends que Donald Trump devra probablement passer par la case judiciaire avant de s'installer à la Maison Blanche.

    Le magnat de l'immobilier est poursuivi pour escroquerie par des anciens étudiants de son université, fondée dans les années 2000. Les plaignants pointent du doigt des séminaires ayant trait au secteur immobilier.

    Une audition est prévue ce jeudi dans ce dossier devant le tribunal fédéral de San Diego, en Californie et le procès est prévu le 28 novembre, à moins de nouveaux reports ou d’un règlement à l’amiable. Le président américain ne bénéficie pas de son immunité pour des actes commis avant sa prise de fonction.

    Pendant la campagne pour l’élection présidentielle, Donald Trump a toujours assuré qu’il gagnerait ce procès. Il a également critiqué un dossier monté à charge selon lui et dénoncé la partialité présumée du président du tribunal, d'origine mexicaine, en raison de sa promesse de faire bâtir un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

    En parallèle, un autre dossier est instruit à New York où d’autres étudiants estiment avoir été abusés par des formations censées leur apprendre des “secrets” d'investissements dans le secteur immobilier, moyennant 35.000 dollars.

    Le milliardaire estime pour sa part que les élèves en ont eu pour leur argent. Il assure disposer de plusieurs témoignages d’étudiants satisfaits. L’ex-directeur de l’université a affirmé avoir reçu plus de dix mille évaluations d’élèves, dont 97 % auraient accordé une note supérieure à 4,85 sur une échelle de 1 à 5.

    Une  défense contestée par d’anciens étudiants qui ont affirmé avoir subi des pressions au moment de remplir les que stionnaires de satisfaction. L’anonymat des réponses n’aurait pas été respecté et ils se seraient vu signifier qu’un avis positif était indispensable pour obtenir leur diplôme.

    Une autre action de groupe a été prise en charge par un tribunal de New York, mais aucune date de procès n’a pour l’instant été fixée !

    Donald Trump s'est toujours défendu dans ce dossier en affirmant au contraire que les anciens étudiants de son université, aujourd'hui fermée, avaient beaucoup appris grâce à lui et qu'il avait de nombreux témoignages positifs à montrer au tribunal.


    1 commentaire
  • "Dans notre société, l'isoloir est l'un des derniers endroits dépourvus de caméras de sécurité, de micros, d'enfants, d'épouse, de patron et de policiers! Vous pouvez y rester aussi longtemps que vous le souhaitez, et personne ne peut vous obliger à y faire quoi que ce soit."

    En juillet, Michael Moore avait raison.

     La trumpisation des USA

    « Ce clown à temps partiel et sociopathe à temps plein va devenir notre prochain président », prédisait le réalisateur de documentaires américain Michael Moore le 23 juillet sur le site du Huffington Post. Intitulé «  Cinq raisons pour lesquelles Trump va gagner », ce billet apparaît comme une prophétie et a été largement partagé ce mercredi sur les réseaux sociaux.

    « Jamais de ma vie je n’ai voulu autant me tromper », poursuivait le cinéaste il y a trois mois, tout en exhortant les Américains à « sortir de [leur] bulle pour faire face à la réalité. » Les personnes désemparées par le résultat des élections aujourd’hui étaient nombreuses à partager cette tribune prémonitoire, reconnaissant à Michael Moore la justesse de son analyse.

    http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/

     


    2 commentaires
  • Il y a pensé souvent, sans jamais sauter le pas. Après deux décennies d’atermoiements, le richissime et excentrique Donald Trump est, désormais, président des Etats Unis.

    Donald Trump ne s’en cache pas : il est immensément riche, avec une fortune de près de 9 milliards de dollars (8 milliards d’euros). «Je ne ferai pas appel aux lobbyistes, ni aux donateurs, je n’en ai pas besoin.» Comme une sorte de réponse à cette déclaration d’Hillary Clinton, dans son premier discours de campagne : «La démocratie ne peut pas être seulement au service des milliardaires et des entreprises.»

    Se présentant comme la personne la plus «successful» ayant jamais brigué la présidence des Etats-Unis, Trump brandit sa réussite professionnelle comme un remède miracle aux maux de l’Amérique. «Malheureusement, le rêve américain est mort», déplore-t-il, promettant de «rendre l’Amérique à nouveau grande», son slogan de campagne. «Je serai le plus grand président de l’emploi que Dieu ait jamais créé», conclut-il.

    Donald Trump est président des Etats-Unis

    Nous nous préparons à de beaux jours ...mad


    5 commentaires
  • Ce matin, avait lieu une visite de contrôle chez l' ORL qui a découvert le cancer de mon homme ...

    Un peu angoissés, nous avons eu une bonne nouvelle : a priori, rien de suspect ! A confirmer, toutefois, par un scanner qui aura lieu à Nancy dans les prochains mois ...

    Une bonne nouvelle ...


    2 commentaires