• ... car cela peut mener à des agressions !

    Le tribunal correctionnel de Nancy a condamné vendredi une mère de famille à de la prison ferme après la surprenante agression d’une jeune fille dans une rue de Nancy le 21 octobre dernier, rapporte L’Est Républicain.

    Cette mère de famille aurait menacé d’un couteau une jeune femme et son ami après un refus de cigarette. Elle aurait demandé une cigarette à cette jeune nancéienne alors qu’elle se promenait devant le centre-commercial Saint-Sébastien, au centre-ville. Devant le refus de l’intéressée, la prévenue a sorti un couteau afin d’obtenir gain de cause. Pire, elle a simulé être agressée par le couple afin que la police intervienne en sa faveur.

    La mère de famille a été condamnée à six mois de prison dont trois mois ferme. La jeune fille agressée qui a reçu plusieurs gifles et des insultes n’a pas été blessée. Cette affaire, pour le moins surprenante, intervient alors qu’un mineur de 15 ans a été poignardé en plein cœur par un militaire à Sarrebourg (Moselle) dans la nuit de jeudi à vendredi. La raison du différend serait liée à un refus de cigarette. 

    Source :

    http://www.loractu.fr/nancy/8288-nancy-une-mere-agresse-une-jeune-fille-pour-un-refus-de-cigarette.html

    Dans quel monde vivons-nous ?


    2 commentaires
  • J'ai mis mon fils chez les cathos relate les déconvenues de Véronique de Bure qui a scolarisé son enfant dans une école catholique. Un témoignage instructif sur l'archaïsme de cet enseignement. 

    " Ça a commencé comme une farce. J’en avais tellement marre, j’étais crevée, la vie à la maison était devenue un enfer, je n’avais plus le temps de m’occuper de moi, j’avais des cernes jusqu’au menton, le cheveu gras et filasse. Sous la boule de colère, couvait la déprime.

    Ce mercredi, je déjeunais avec François, un ami éditeur, directeur de collection, et je lui racontais mon quotidien, cette vie de dingue que je menais, que nous menions, depuis la rentrée scolaire de mon fils cadet. Il riait, vraiment il semblait trouver ça très drôle. Poursuivant le récit exaspéré de mes mésaventures, je lui lance, comme une boutade :

    « C’est vraiment n’importe quoi ! Je vais finir par écrire un bouquin que j’appellerai “J’ai mis mon fils chez les cathos” ! »

    Il éclate de rire : « Chiche ! »

    Banco. "

    http://www.lexpress.fr/education/en-apnee-dans-une-ecole-catho_1576803.html

    Une chose est certaine ! Son livre a déclenché une avalanche de haine ...

    http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/11/tout-a-coup-parce-jai-critique-lecole-catho-avalanche-haine-255395

    Hallucinant !

    Une chose est certaine ! Quand je suis arrivée à Amiens avec mon fils, dans les années 90, et quand j' ai voulu l' inscrire en école privée, on m' a tout de suite demandée si nous étions baptisés et allions à la messe ... J' ai claquée la porte ! Pour moi, convictions religions sont séparées de l' éducation et mon fils a son libre-arbitre ! Inutile d' engager un dialogue stérile, surtout s' il y a de l' intolérance ....

    J'ai mis mon fils chez les cathos par Véronique de Bure


    3 commentaires
  • A toutes ces familles "parfaites" qui ont défilé l'autre jour et qui sont contre le mariage pour tous, contre la PMA, la GPA ou encore l'adoption...

    Je me rappelle encore avoir entendu certain dire "un papa et une maman c'est très important"

    Oseriez-vous me dire ça alors que mes parents sont morts lorsque j'avais 1 an et demi?

    J'ai été baladée de famille d'accueil en famille d'accueil comme un vulgaire chien de compagnie dont on se lasse. Parce que leurs enfants étaient jaloux? Ou parce que je leur revenais trop cher? Ou parce que j'étais une gosse à qui ça arrivait d'être normale et de faire des bêtises?

    J'ai été adoptée à l'âge de 14 ans. C'est sûr, un enfant de 14 ans c'est moins mignon qu'un bébé mais est-ce pour cela que je n'aurais pas dû avoir le droit d'avoir aussi des parents qui m'aiment? Qui me propulsent dans la vie pour que j'aie un avenir?

    Ma meilleure amie a été adoptée à l'âge de 7 ans par un couple charmant d'hétéros, hyper cathos, 4 enfants... famille parfaite pour ainsi dire... Depuis ses nouveaux parents ont divorcé!

    Moi, à 14 ans j'ai été adoptée "officiellement" par un homme. Sur le papier, je porte son nom. Son conjoint est devenu son mari et mon père l'an dernier. Ils attendaient ça depuis 20 ans. Ça fait 10 ans que je partage leur vie! Et je suis heureuse. Oui officiellement il me manque une mère. Concrètement mes parents ont des tas d'amies c'est avec elles que je papote "truc de fille". Je me suis mariée il y a 6 mois avec l'homme de ma vie.

    Alors je vous pose à tous cette question:

    C' est quoi une famille parfaite ?

    Un homme marié à une femme, ayant 3, 4,6 enfants? Les gars en pantalon et les filles en robe?
    Vous êtes tous là à défiler dans la rue en hurlant qu'il faut penser au bien de l'enfant, qu'un papa ET une maman c'est important, que l'homo parentalité est une honte et contre-nature, l'Eglise qui nous parle d'éthique...

    "Personne ne choisit sa famille". Je me contente de la mienne et je ne regrette rien. C'est grâce à mes 2 papas que je suis devenue ce que je suis, c'est grâce à mes papas qui m'ont aimée, engueulée, chouchoutée, protégée... c'est grâce à 2 ou 3 maîtresses de mon lycée et à certaines mamans de mes potes que j'ai pu trouver l'équilibre féminin que mes 2 papas ne pouvaient pas m'apporter.

    Ils ne sont pas amusés à me cacher la vérité, ça aurait été ridicule... quand je repense à mes cours de SVT, un bébé ça ne se fabrique pas qu'entre homme!

    Qui êtes-vous pour juger notre famille?

    Qui êtes-vous pour juger leur amour? Qui êtes-vous pour juger qu'un papa et une maman c'est mieux que 2 papas? Regardez-vous... entre ceux qui ont divorcé, ceux qui restent ensemble à cause des enfants, ceux qui restent mariés mais qui ont des relations extra conjugales?

    Regardez-vous, vous qui vous déchirez devant vos enfants... Ce sont vous les gens parfaits? Uniquement parce que vos enfants sont nés d'une relation (d'un amour) hétéro? J'ai manqué de parents biologiques et j'aurai toujours ce problème d'identité: de qui je tiens mon sale caractère, à qui sont ces yeux magnifiques?

    Vous êtes tous là à dire que l'adoption c'est donner une chance à des enfants d'avoir des parents. En réalité c'est le contraire... C'est surtout donner une chance à un couple de devenir parent et de fonder une famille.

    On a beau être un couple hétéro, personne ne naît parent et nous ne sommes pas meilleurs que des couples homo. Quand je me vois, je ne me trouve pas si déséquilibrée, je suis 100% hétéro, j'ai été aimée c'est tout ce qui compte! Pour moi, il est là le besoin de l'enfant: dans l'amour.

    Oui mon histoire est peu commune! Au départ ça fait bizarre... on a du mal à avoir des amis parce que les parents de mes camarades de classe voyaient en mes parents un réel danger! Lequel? Je ne sais pas...

    Pendant des années ça a été un sujet tabou. Parfois j'en ai voulu à mes 2 papas de ne pas être des gens normaux! Et puis un jour face à ma rage, une prof de français m'a dit: "C'est comme si tu reprochais à une personne qui est en fauteuil roulant de ne pas être normale, regarde handisport, lorsqu'ils sont entre eux, qui n'est pas normal?". C'est une question de point de vue...

    A vous tous qui êtes cathos (comme moi) souvenez-vous du pape Jean Paul 2 qui disait que le mystère réside dans l'amour! Certaines choses nous dépassent, certains comportement ne correspondent pas à la volonté de l'église. Mais nous n'avons pas attendu la Bible pour savoir qu'il fallait un homme et une femme pour faire des bébés. L'homosexualité existe depuis bien avant la Bible! (l'antiquité...)

    A vous tous parents qui voulez protéger vos enfants... sommes-nous des monstres?

    Ce n'est pas parce que votre fils ou votre fille sera née de votre famille parfaite qu'il est à l'abri d'une homosexualité dans sa vie sentimentale. Allez-vous le rejeter? Pourtant ce sera de votre faute... lui n'aura pas demandé de venir au monde et pourtant vous l'aurez fait! Et ce n'est pas parce que mes parents sont homosexuels que je le suis. Si les parents de mes amis avaient empêché leurs enfants d'être des amis, oui, j'aurais probablement été déséquilibrée... par manque d'amour!

    Ce que j'écris n'a pas pour but de faire de ma vie un exemple, mais simplement de faire de ma vie un témoignage. Ce que la société juge comme n'étant pas "normal" vous permet d'exclure et de briser des vies innocentes. Le pauvre bonhomme qui sera issu d'une GPA comment ferez-vous? Les gens lui en voudront d'être nés toute sa vie à cause de ses parents?

    Ne faites pas cette erreur de jugement

    Il n'y a pas de vie parfaite, de couple parfait, ni de famille parfaite. C'est parce que nous sommes tous différents que notre société est riche! Tout est une question d'amour, de jugement et de point de vue.

    Personne ne nous demande notre avis sur toutes ces questions... pourtant nous sommes vaguement les premiers concernés. Un sondage dans les orphelinats a-t-il été réalisé? Je pense ne pas trop me tromper en vous disant que les grands enfants se foutent de la normalité de leurs parents tant qu'ils sortent de ce trou à rat et qu'ils deviennent des gens!

    Souvenez-vous du PACS où la plupart d'entre vous aviez défilé parce qu'on allait donner des droits aux homos! Ça avait fait la une, ça avait créé le scandale! Et pourtant... si on fait le bilan, à qui profite ce PACS? A des jeunes hétéros aussi qui ont peur de se marier et qui préfèrent donc se pacser...

    Voilà papa, papou. Même si je trouve que la GPA est une abomination que la PMA ne répond qu'au besoin d'une femme à vouloir à tout prix être enceinte. L'adoption en ce qui me concerne est une bénédiction (et non une chance)! Vous avez fait mon bonheur malgré mon histoire chargée! il y a quelqu'un là-haut qui a cru en vous!

    Dans 6 mois vous serez grands-pères! Je vous aime.

    Source : http://www.huffingtonpost.fr/danuska-k/temoignage-enfant-adopte-homos_b_5939246.html?ir=France

    C'est quoi une famille parfaite ?

    ( Illustration : May - http://www.imaygine.com/  )


    3 commentaires
  • Combien de fois, j' ai pu râler en cherchant un poulet d' un kg dans les rayons des magasins ?

    Quelque soit l' enseigne, quelle que soit la marque, je n' ai jamais réussi à trouver un poulet d' environ 1 kg ! Ils se rapprochent plus des 2 kg ...

    Et je suis tombée sur cet article, fort intéressant !

    Vous ne vous en êtes pas rendu compte dans les rayons des supermarchés mais les poulets qui y sont vendus en morceaux depuis un demi-siècle n'ont pas cessé de grossir. D'après une étude que vient de publier la revue Poultry Science, le poids moyen des volailles d'élevage a en effet plus que quadruplé depuis les années 50/60.

    Comme le rapporte le site Vox, qui a pu se pencher sur cette étude menée au Canada, des chercheurs de l'université d'Alberta ont élevé trois races de poulet différentes de la même manière pour faire ce constat. Une utilisée en 1957, une commercialisée en 1978 et une troisième couramment vendue depuis 2005.

    Après avoir suivi exactement le même régime alimentaire, ces trois races se sont développées de manières très différentes. Au même âge, la première pesait en moyenne 905 grammes, la seconde 1800 grammes et la dernière 4200 gramme.

    Une énorme différence qui s'explique par le fait que la race moderne de poulet a été obtenue à partir de souches orientées vers la production de viande bien plus que la production d´œufs. Les scientifiques ont découvert au cours de leur étude que ces poulets dernière génération transformait environ trois fois plus ce qu'ils mangeaient en viande que les poulets des années 50/60.

    Un choix de production qui n'a pas été sans conséquence pour ces volailles. Des recherches précédentes ont en effet relevé que ces races créées récemment présentaient davantage de problèmes de santé au niveau des os, du cœur et du système immunitaire.

    Des maux qui pourraient notamment venir d'effets secondaires involontaires dus aux sélections génétiques pour fabriquer ces races ou tout simplement du fait d'avoir à supporter ce surpoids important.

    Source : http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/03/poulet-elevage-poids-50-denieres-annees-sante-environnement_n_5927712.html?ir=France

                           

    Dans le documentaire Food Inc. ( Les alimenteurs ), on peut y voir comment la technologie de l’élevage peut vous créer un poulet en le sculptant selon les goûts du consommateur : 48 jours au lieu de 70, avec … poitrine assortie.

    Food, Inc. décortique les rouages d'une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des insalubres, un journaliste mène l'enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de " produits fermiers ", il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher : conditions d'élevage et d'abattage du bétail désastreuses, collusion entre les industriels et les institutions de régulation, absence de scrupules environnementaux, scandales sanitaires... Éleveurs désespérés, experts indépendants, entrepreneurs intègres et défenseurs du droit des consommateurs esquissent, chacun à leur manière, le portrait d'une industrie qui sacrifie la qualité des produits et la santé de ses clients sur l'autel du rendement.

    Le documentaire a généré une grosse controverse aux États-Unis et a été fortement critiqué par les grosses entreprises américaines engagées dans la production alimentaire industrielle.

    Food, Inc. est nommé en 2010 pour l'Oscar du meilleur film documentaire. Réalisé par Robert Kenner, le film s'inspire de l'essai Fast Food Nation d'Eric Schlosser et est narré par Michael Pollan et Eric Schlosser.


    2 commentaires
  • «Un papa, une maman», deux ans de slogans de la Manif pour tous

    Retrouvez leur rétrospective dans l' article publié par Libération :

    http://www.liberation.fr/societe/2014/10/03/un-papa-une-maman-deux-ans-de-slogans-de-la-manif-pour-tous_1113401

    5 octobre 2014

    Ils sont de retour, et ils sont en colère.

    « Ce que nous voulons, c'est abroger la loi Taubira sans effet rétroactif, interdire la PMA pour les couples de même sexe et la GPA et bouter l'idéologie du genre hors de nos écoles et des organisations où elle n'a rien à faire », résume Ludovine de la Rochère, chef de file du mouvement.

    Les sympathisants de la Manif pour tous ont trouvé dans l’actualité des dernières semaines (avis de la Cour de cassation sur la PMA, coupes budgétaires dans la branche famille) de multiples raisons pour venir battre le pavé ce dimanche à Paris et Bordeaux. Quitte à sortir l’artillerie lourde : «L’humain n’est pas une marchandise», «Parce que l’enfant n’est pas un objet», «Parce que la femme ne peut être exploitée»…

    Leurs revendications sont nombreuses, et ne se limitent plus à la seule lutte contre le mariage pour tous.

    Refusant «l’importation (sic) en France de bébés fabriqués par GPA», ils exigent le «retrait immédiat de la circulaire Taubira sur la Gestation pour autrui». Ce texte du 25 janvier 2013 se contente, en réalité, de demander aux tribunaux de ne plus refuser la délivrance de certificats de nationalité française aux enfants nés de mère porteuse à l’étranger.

    Obsédés par l’enseignement de la «théorie du genre», les manifestants demandent également «l’arrêt total du plan égalité "Najat"» (re-sic). Un dispositif qui ne vise qu’à lutter contre les stéréotypes filles-garçons, et qui s’est substitué aux «ABCD de l’égalité», victimes de rumeurs malveillantes. Enfin, les organisateurs entendent dénoncer à nouveau la «familiphobie» du gouvernement.

    Autant de slogans qui posent question : outre le fait que supprimer le mariage gay paraît des plus hasardeux juridiquement, sur les questions de GPA et de PMA, la Manif pour tous semble avoir oublié le droit. Quant à « l'idéologie du genre », elle relève très largement du fantasme.

    A lire l' article sur :

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/10/03/les-mauvais-arguments-de-la-manif-pour-tous_4499394_4355770.html


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique