• Tenerife, 100 % nature

    Contrairement aux idées reçues, Tenerife, la plus grande île de l’archipel des Canaries, n’est pas seulement vouée au tourisme de masse. En dépit de quelques stations balnéaires bétonnées, elle recèle des trésors naturels exceptionnels et des paysages à couper le souffle.

    Du souffle, il en faudra pourtant pour s’élancer sur les nombreux sentiers de randonnée qui sillonnent Tenerife : 1 500 km au total.

    Au cœur des 43 espaces naturels protégés qui occupent la moitié de l’île, la variété est le maître-mot : des côtes sauvages léchées par l’Atlantique, des terres arides au sud, des forêts humides et luxuriantes au nord-est, et, au centre, l’imposante silhouette du volcan El Teide, le plus haut sommet d’Espagne.

    Située au large des côtes africaines, à la hauteur du sud du Maroc et du nord de la Mauritanie, Tenerife bénéficie, en outre, d’un climat idéal, avec une température moyenne de 22 °C et plus de 3 000 heures de soleil par an.

    Avec ces atouts, elle est le terrain de jeu parfait pour les adeptes de la randonnée. Ce n’est pas un hasard si, cette année, au mois de mars, s’est tenue la première édition du Tenerife Walking Festival :

    Tenerife, 100 % nature

    Du 10 au 14 mars
    http://www.tenerifewalkingfestival.com/home-fr/

    durant quatre jours, quelque 150 marcheurs venus de toute l’Europe et même d’outre-Atlantique ont parcouru les sentiers de l’île, à la découverte d’une nature XXL.

    Suite :

    http://www.routard.com/reportages/cid133176-tenerife-100-nature.html

    Les sentiers de Ténérife bénéficient d’une très riche variété d’environnements, de climats et de niveaux de difficulté. Les parcourir vous permet de connaître davantage l’île, d’apprécier l’ampleur de sa beauté et de découvrir le mode de vie de ses habitants, et même ses ancêtres, les guanches. Ils créèrent les premiers sentiers à travers les luxuriantes forêts de lauriers ou vers les zones de pâturage, proches du Teide.

    Le plus spectaculaire des sentiers de Ténérife est bien entendu celui qui monte jusqu’au sommet du Teide, de 3.717 mètres d’altitude. De haut niveau, il est indispensable de demander un permis spécial pour accéder jusqu’au sommet. Son point de départ se trouve à Montaña Blanca, à 2.725 mètres d’altitude. On peut y arriver à travers la piste qui part du centre de visiteurs du Portillo ou par le chemin qui part de la route, 10 kilomètres plus loin, plus proche de la zone de Montaña Blanca. Les deux centres de visiteurs du Parc disposent d’informations complètes sur ce sentier et d’autres de la zone.

    Les parcs ruraux d’Anaga et Teno sont d’autres sites, en plus du Parc National, d’une grande beauté et absolument spectaculaires pour pratiquer la randonnée. Le Parc Rural d’Anaga, située à la pointe extrême est de l’île possède quelques uns des sentiers les plus anciens de Ténérife, comme le chemin royal de Las Vueltas, un parcours qui traverse une ancienne route guanche. En ce qui concerne le Parc Rural de Teno, situé au nord-ouest de l’île, le sentier de Teno Alto à Teno Bajo, à proximité du phare de Punta de Teno, fut autrefois la route des pasteurs des guanches pour déplacer leur bétail.

    Tenerife, 100 % nature

    Tenerife, 100 % nature

    Tenerife, 100 % nature

    « Loi Macron : une après-midi houleuse en perspective à l’Assemblée Savez-vous où se trouvent ces pyramides ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :