• Un article lu sur Facebook ....

    Un article à lire sur Facebook :
     
     
    Mon p’tit chéri,
     
    Que s’est il donc passé dans ta vie pour tu décides un jour, comme, ça, un jour ensoleillé de surcroît, d’aller “casser du flic” en niquant (sa race) leur voiture et en essayant d’y mettre le feu alors qu’ils sont encore à l’intérieur? En quoi te sens-tu concerné par cette famous fuck loi sur le travail? Deux solutions s’offraient à toi: tu ne te sens pas concerné, bah, tu fais rien, tu dis rien, et tu vas bosser ( ou pas); tu te sens concerné, bah tu écris sur un p’tit panneau, tu te prépares un p’tit sandwich, puis tu pars tenter de te faire entendre dans la rue parmi les autres copains de toi.
     
    Comment peux-tu justifier ta violence, ton acte? Est-ce que ta môman t’a obligé à regarder avec elle tous les épisodes de Derrick? Est-ce qu’un camarade a accroché ton slip sale au mât des scouts tous les étés à la colo? Est-ce que tu as les pieds palmés et que tu voudrais mettre des tongs? Est-ce que tu voulais faire une brillante carrière dans la police mais que tu as été recalé aux tests psychotechniques? Est-ce que tu as tout simplement un électroencéphalogramme aussi plat que mon envie devant un bol d’endives vapeur? Une activité cérébrale aussi intense que mon excitation devant “ Des chiffres et des Lettres”?
     
    Evidemment, quand je regarde les images de toi, sombre con, en train de t’exciter (presque tout seul, t’as vu?) à casser, frapper, incendier, et le tout gratos...je n’ai aucun doute, la seule explication restante est la suivante : tu as/es une p’tite bite et c’est sans doute ça qui te fâche beaucoup. Hou la la...l’est fort en colère not’ p’tite bite!
     
    Mon chou, faut pas t’énerver comme ça, hein?!! Te rends-tu compte de cette énergie que tu gaspilles inutilement à faire des trucs inutiles? Oui je sais, il y a une répétition dans la phrase: C’EST POUR QUE TU COMPRENNES BIEN PARCE QUE TU M’AS L’AIR BIEN CON QUAND MÊME!
     
    Tu sais, merdeux, il n’y a pas besoin d’être “pour qqchose” ou “contre qqchose” pour justifier tes petits énervements, pour aller “TOUUUT PEETERRR, OUAAIIISSS”, pour aller foutre le feu à des bagnoles ayant de grandes chances d’appartenir à des gens qui n’ont rien demandé, aller casser les vitrines des commerces, aller taper sur tout ce qui bouge...et aller “niquer des flics” qui pourraient éventuellement te venir en aide, une prochaine fois, si par exemple tu rencontres un p’tit groupe sympa encore plus con que toi ( avec un quotient intellectuel à peu près aussi élevé qu’un plateau de fruits de mer de chez Maître Kanter), un de ces groupes qui se sentent pousser des ailes et accessoirement des couilles à 5 contre 1.
     
    Le courage, gros nigaud, c’est d’enlever ta cagoule et de ne pas te servir de ton arme artisanale pour te battre. Le courage, grand con que tu es, c’est d’être CE flic que tu as agressé , d’être CE flic qui avec ses qualités, avec ses défauts, avec son Histoire, continuera à exercer tant bien que mal son métier malgré tout...malgré toi. Le courage, c’est d’aller bosser tous les matins tout en sachant qu’on ne pourra pas payer l’assurance tout risque de la voiture, celle qui aurait remboursé les dégâts causés par un débile comme toi. Le courage, c’est de ne pas être d’accord et d’engager oralement et directement un débat sans avoir peur d’être contredit. Le courage, p’tit bonhomme, c’est d’être un gros con comme toi et se remettre en question...
    Allez, bisous poussin!
     
    Rappel des faits par cette vidéo :
     
    « Tapis du Corpus Christi 2016 à La Orotava et à Puerto de La Cruz ....Une boulangerie-pâtisserie de Nancy à connaître ... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Mai 2016 à 09:06

    Si seulement cet abruti était capable de lire cette lettre... et de comprendre ce qui est écrit ! Mais trop con pour ça et trop occupé à s'exciter sur ses prochaines actions héroïques qui consistent à prouver sans cesse qu'il est irrémédiablement CON...

    J'espère que les gens qui l'ont pondu sont fiers de leur progéniture et de l'éducation qu'ils lui ont donnée...

    Bisous bisous

    2
    Dimanche 22 Mai 2016 à 09:35

    Bravo pour cette lettre! Je n'adhère à aucune violence de quel bord que ce soit....

    Bon dimanche, gros bisous de Mireille du sablon

    3
    Dimanche 22 Mai 2016 à 09:43

    Bonjour Annick, je pense qu'il ne lira pas cette lettre, c'est dommage, mais il n'en  aurait peut-être pas compris le sens... Bonne journée, bons baisers

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :