• IG Nobels, la science pour rire… puis réfléchir !

    Le prix Ig Nobel (qui peut être prononcé Ignobel, car nommé ainsi par jeu de mots entre « prix Nobel » et l'adjectif « ignoble ») est un prix parodique décerné à des personnes dont les « découvertes » ou les « accomplissements » peuvent apparaître bizarres, drôles ou absurdes. Parfois dépréciatifs et critiques, les prix sont destinés à célébrer l'insolite, honorer l'imagination et stimuler l'intérêt dans les sciences, la médecine, et la technologie.

    L'énoncé officiel dit que ces prix sont avant tout destinés à éveiller la curiosité du public pour la science en général, bien qu’ils puissent parfois prendre une valeur dénonciatrice.

    « Les prix Ig Nobel couronnent des prouesses qui font rire les gens au premier abord, et les font ensuite réfléchir. Ces prix ont pour but de rendre hommage à l'originalité et d'honorer l'imagination — ainsi que d'attiser l'intérêt des gens pour la science, la médecine et la technologie. »

    Le prix est décerné une fois par an, mais les domaines sont variables. Les domaines possibles sont toutes les branches de la science, ou tous les domaines proches de ceux pour lesquels il existe un prix Nobel. Cela inclut la psychologie, les mathématiques (absentes notables du prix Nobel) ou l'informatique. Le prix est décerné chaque année, dans des domaines choisis par les jurés suivant ce que l'actualité a fourni.

    Les premiers prix Ig Nobel ont été remis en 1991.

    IG Nobels, la science pour rire… puis réfléchir !

    Dix équipes venues des cinq continents ont donc été distinguées pour cette 24e édition, par cinq «vrais» Prix Nobel.

    • Physique: le coefficient de friction de la peau de banane

    Des japonais de la Kitasato University ont mesuré la friction entre une semelle de chaussure et une peau de banane, et entre cette même peau de banane et le sol, lorsqu'un pied humain a le malheur de rencontrer ce redoutable ennemi de l'équilibre.

    • Neurosciences: Jésus au petit déjeuner

    Une équipe sino-canadienne s'est interrogée sur les réseaux neuronaux en jeu, et les comportements qui en découlent, chez les gens qui voient le visage de Jésus se dessiner sur leurs tartines de pain grillé. Un détour pour mieux comprendre comment l'on reconnaît des visages.

    • Psychologie: la morale appartient à ceux qui se couchent tôt

    Des chercheurs australiens, britanniques et américains se sont unis pour montrer que chez les hommes, comme chez beaucoup de prédateurs, les créatures nocturnes avaient l'âme plus noire que leurs confrères diurnes: les couche-tard seraient davantage narcissiques, manipulateurs, machiavéliques et psychopathes que les couche-tôt. Surtout les mâles.

    Gary Dryfoos, de l'équipe IG Nobels, montre comment placer le jambon…

    • Médecine: du jambon pour stopper les saignements de nez

    Des chercheurs américains et indiens se sont penchés sur le cas «unique» d'un enfant de 4 ans souffrant de thrombasténie de Glanzmann, une maladie rare caractérisée par un défaut d'agrégation plaquettaire. À deux reprises et suite à des «circonstances particulières», l'insertion d'épaule de porc dans la narine de l'enfant a permis de stopper un incontrôlable saignement de nez. L'hémorragie a totalement cessé en 24 heures, et le jambon ôté après 72 heures de traitement. A savoir lorsque la pharmacie est fermée et que l'on n'a pas de coton chez soi.

    • Santé publique: les chats rendent-ils fous leurs propriétaires?

    Des chercheurs de République tchèque, du Japon, des États-Unis et d'Inde se sont penchés sur les propriétaires de matous. Au menu: les changements de personnalité chez les jeunes femmes avec une toxoplasme latente (la toxoplasmose est une maladie transmise par les chats, et notamment dangereuse durant la grossesse) ; la recherche d'un lien entre cette même toxoplasmose et la schizophrénie, chez les hommes cette fois; et l'étude des liens entre dépression humaine et morsure de chat. Réfléchissez donc avant d'accueillir un minou chez vous, d'autant que le chien a des qualités insoupçonnées (voir ci-dessous)…

    • Biologie: la crotte de chien sert de boussole

    En République tchèque, Allemagne et Zambie, les chercheurs s'intéressent au crottes de chien. Les toutous font donc généralement, nous apprennent-ils, leurs besoins en s'alignant dans un axe nord-sud. Utile pour s'orienter en ville, où l'on manque de troncs d'arbres moussus.

                                      Les chercheurs suédois présentent leur travail sur les rennes et les (faux) ours.

    • Sciences arctiques: les rennes craignent les ours, c'est prouvé

    Norvégiens et Allemands ont voulu tester la réaction de rennes voyant des humains déguisés en ours polaires. Verdict: le renne se sauve, pas pour aller rigoler dans un coin mais parce qu'il a peur, nous disent les chercheurs. Ca a l'air idiot, mais ça permet de savoir, sans utiliser un véritable ours polaire, si ce dernier est un prédateur pour le renne.

    • Arts: la laideur qui fait mal

    On vous laisse faire le test en pinçant vos voisins de musée: des chercheurs italiens ont, eux, tiré sur des cobayes avec un rayon laser pour mesurer la douleur ressentie, selon qu'ils regardaient une peinture laide, ou une belle toile. Réponse: la beauté atténue la douleur. A méditer par les directeurs d'hôpitaux.

    Les Prix Nobel Eric Maskin et Richard Roberts goûtent les saucisses espagnoles.

    • Nutrition: saucisses aux fèces

    Le caca de bébé contient des probiotiques. Or ces mêmes probiotiques sont nécessaires pour fabriquer des saucisses fermentées. Vous voyez le rapport? Des chercheurs espagnols, eux, l'ont vu, et… ça marche. Le tout financé par le ministère espagnol de l'économie et de la compétitivité.

    • Économie: les mérites (cachés) de l'économie souterraine

    Ce n'est pas une étude scientifique, mais une publication officielle de l'Union Européenne signée par le gouvernement italien, qui est ici distinguée. L'Italie a donc été félicitée pour avoir, lors de son mandat à la tête de l'Union, encouragé chacun des pays membres à augmenter la taille de leurs économies en y incluant les revenus tirés de la prostitution, du trafic de drogues de la contrebande, et autres transactions illégales.

    « Poitiers : l'hôpital décide d'accompagner la fin de vie de TitouanTitouan, le grand prématuré du CHU de Poitiers est décédé (France 3) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Mars à 10:18
    I couldn't resist commenting. Exceptionally well written!
    2
    Mardi 23 Mars à 21:21
    You have made some good points there. I looked on the net to find out more
    about the issue and found most people will go along with your views on this web site.
    3
    Mercredi 7 Avril à 02:51
    Link exchange is nothing else however it is simply placing the other person's webpage
    link on your page at appropriate place and other person will also
    do similar for you.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :